rat de laboratoire.

Résistance à la toxo­plas­mose : la science avance

Résistance à la toxo­plas­mose : la science avance

Chez le rat Lewis, un gène empêche le para­site de la toxo­plas­mose de conta­mi­ner l’organisme. C’est ce que vient de décou­vrir une équipe de cher­cheurs gre­no­blois, alors que toxo­plasma gon­dii conti­nue d’être une menace pour les fœtus des femmes enceintes non immunisées.

Pourquoi des rats résistent-ils mieux que le com­mun des mor­tels au para­site de la toxo­plas­mose qui, chez la femme enceinte non immu­ni­sée notam­ment*, fait pla­ner la menace de mal­for­ma­tions graves du fœtus, voire de mort prématurée ?

Image microscopique d’une cellule humaine infectée par Toxoplasma gondii avec la formation d’une rosette de 8 parasites. Crédit CNRS/Inserm

Image micro­sco­pique d’une cel­lule humaine infec­tée par toxo­plasma gon­dii avec la for­ma­tion d’une rosette de 8 para­sites. © Crédit CNRS/Inserm.

Des cher­cheurs gre­no­blois, qui se penchent depuis 1998 sur ce para­site, viennent de lever un coin du voile.
Un gène, le gène NIrp1 situé dans la région du chro­mo­some 10, per­met­trait à l’organisme des petits ron­geurs, des rats Lewis natu­rel­le­ment résis­tants à toxo­plasma gon­dii, de faire bar­rière au virus.
C’est ce que vient de décou­vrir l’équipe diri­gée par Marie-France Cesbron-Delauw du labo­ra­toire Adaptation et patho­gé­nie des micro-orga­nismes (CNRS/UJF).
En col­la­bo­ra­tion avec des cher­cheurs tou­lou­sains, les scien­ti­fiques gre­no­blois ont mis à jour le méca­nisme qui bloque l’action du para­site. Leurs tra­vaux, publiés dans PloS Pathogens, montrent que l’infection est, chez ces rats résis­tants, contrô­lée dès la bar­rière intestinale.
En effet, les cel­lules macro­phages, dans les­quelles le para­site cherche à se mul­ti­plier, ont trouvé la parade en se “sui­ci­dant”, blo­quant ainsi la pro­li­fé­ra­tion, et entraî­nant la mort, de toxo­plasma gon­dii.
Les rats ont-ils véri­ta­ble­ment déve­loppé, avec NIrp1, un gène de résis­tance ? La seule pré­sence de ce gène ne suf­fit visi­ble­ment pas à immu­ni­ser contre la mala­die. D’autres fac­teurs et d’autres méca­nismes res­tent à décou­vrir. A suivre…
Patricia Cerinsek
* Le para­site de la toxo­plas­mose est éga­le­ment dan­ge­reux chez les per­sonnes fra­giles qui peuvent alors déve­lop­per des troubles ocu­laires ou neu­ro­lo­giques, tels que l’épilepsie ou la paralysie.
A lire éga­le­ment sur Place Gre’Net :
- De la toxo­plas­mose à la schizophrénie

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Muséum de Grenoble propose un bond de 300 millions d'années dans le passé à la rencontre du carbonifère
Le Muséum de Grenoble pro­pose un bond de 300 mil­lions d’an­nées dans le passé à la ren­contre du carbonifère

ÉVÉNEMENT - Le Muséum de Grenoble invite à un voyage dans le temps... pour remonter très (très) loin dans le passé de notre planète. Avec Lire plus

Le vide et ses métiers sont à l’hon­neur à Grenoble avec la pre­mière édi­tion du Vacuum Technologies For Tomorrow

FLASH INFO - L'annonce a de quoi surprendre, mais le vide sera à l'honneur à Grenoble les mercredi 29 et jeudi 30 mai 2024 au Lire plus

Dominique Labbé, co-auteur du livre « Un autre regard sur le Covid-19 » : « Nous ne sommes plus dans un pays libre »

FOCUS - Ancien enseignant-chercheur à Sciences Po Grenoble, Dominique Labbé est venu présenter, le 10 avril 2024, à Grenoble, le livre collectif Un autre regard Lire plus

Recherche et création vidéoludique: Grenoble accueille sa dixième édition de la Scientific Game Jam
Recherche et créa­tion vidéo­lu­dique : Grenoble accueille sa dixième édi­tion de la Scientific Game Jam

FLASH INFO - L'auditorium de Grenoble-INP, situé au cœur de Minatec, accueille (de nouveau) la Scientific Game Jam, du vendredi 5 au dimanche 7 avril Lire plus

La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Sylvie Retailleau, était en visite à Grenoble pour donner le coup d'envoi du programme de recherche France 2030 en intelligence artificielle. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : Sylvie Retailleau lance un pro­gramme pour la recherche dédiée à l’in­tel­li­gence artificielle

REPORTAGE VIDÉO - Sylvie Retailleau, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, a donné le coup d'envoi du programme de recherche France 2030 en Lire plus

Le Synchrotron de Grenoble passe au crible "Il Cannone", le célèbre violon de Paganini
Le Synchrotron de Grenoble passe au crible Il Cannone, le célèbre vio­lon de Paganini

FLASH INFO - Après les papyrus d'Égypte antique ou Le Cri d'Edvard Munch, le Synchrotron de Grenoble s'est penché samedi 9 et dimanche 10 mars Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !