Fête de l'Aïd al-Adha: la préfecture de l'Isère rappelle les règles en matière d'abattage et de transport des animaux

Fête de l’Aïd al-Adha : la pré­fec­ture de l’Isère rap­pelle les règles en matière d’a­bat­tage et de trans­port des animaux

Fête de l’Aïd al-Adha : la pré­fec­ture de l’Isère rap­pelle les règles en matière d’a­bat­tage et de trans­port des animaux

FLASH INFO – Alors que la fête musul­mane de l’Aïd al-Adha, ou Aïd el-Kébir, soit se dérou­ler autour du dimanche 16 juin 2024, la pré­fec­ture de l’Isère rap­pelle les règles sani­taires en vigueur concer­nant le sacri­fice des ani­maux. Étendue sur trois jours, la fête rap­pelle en effet l’é­pi­sode du Coran où Ibrahim, obéis­sant à l’ordre divin de sacri­fier son fils, voit ce der­nier rem­placé par un mou­ton au moment fatidique.

« Les per­sonnes qui sou­haitent célé­brer la fête de l’Aïd al-Adha par le sacri­fice d’un ani­mal peuvent ache­ter de la viande abat­tue rituel­le­ment auprès de leur bou­cher, d’une grande sur­face ou s’adresser à l’un des deux sites tem­po­raires auto­ri­sés à effec­tuer l’abattage rituel et com­mer­cia­li­ser des mou­tons pour l’Aïd », indique la pré­fec­ture de l’Isère. Qui rap­pelle que « l’abattage d’un mou­ton n’est auto­risé que dans un site spé­cia­le­ment habi­lité », au nom du « res­pect de la pro­tec­tion ani­male, des règles et des bonnes pra­tiques sani­taires ».

Les sites en ques­tion ? D’une part, l’abat­toir de Grenoble, situé sur la com­mune du Fontanil-Cornillon, « régu­liè­re­ment agréé pour pro­cé­der à l’abattage des ani­maux et qui four­nira les bou­chers ». D’autre part, deux éta­blis­se­ments tem­po­raires « répon­dant aux normes appli­cables aux abat­toirs et qui four­nissent les par­ti­cu­liers » : les éle­veurs Éric Martin à Roissard (Trièves) et Jérôme Jourdan à Savas-Mépin (Bièvre). Des sites « ins­pec­tés en amont et pen­dant l’abattage par des agents des ser­vices vété­ri­naires », pré­cise la préfecture.

Prière à l'intérieur d'Alpexpo lors de la fête de l'Aïd-al-Adha © Florian Espalieu - Place Gre'net

Prière à l’in­té­rieur d’Alpexpo lors de la fête de l’Aïd-al-Adha. © Florian Espalieu – Place Gre’net

« Conformément à la régle­men­ta­tion en vigueur, un sacri­fi­ca­teur formé à la pro­tec­tion ani­male et habi­lité par l’instance reli­gieuse pro­cé­dera aux sacri­fices », notent encore les ser­vices de l’État. Et ces der­niers de sou­li­gner que l’a­bat­tage d’un ani­mal en dehors d’un abat­toir est un délit punis­sable de six mois d’emprisonnement et 150 000 euros d’a­mende, de même que la mise à dis­po­si­tion d’un lieu d’abattage non auto­risé. De même, « le trans­port d’animaux vivants dans des condi­tions ne satis­fai­sant pas à leur bien-être est une infrac­tion punie d’une amende de 750 euros ».

« Afin de lut­ter contre les abat­tages clan­des­tins hors des abat­toirs, il est rap­pelé qu’il est inter­dit du 25 mai au 30 juin 2024 aux par­ti­cu­liers d’acheter, de déte­nir et de trans­por­ter des ovins, des caprins ou des bovins », pour­suit la pré­fec­ture. Une mesure qui ne s’ap­plique pas aux pro­fes­sion­nels des filières d’é­le­vage. Les ser­vices de l’État concluent : « Il est de la res­pon­sa­bi­lité de cha­cun que l’Aid-El-Kébir offre toutes les garan­ties néces­saires à la santé des per­sonnes et au res­pect des règles en vigueur pour le bien-être ani­mal ».

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Haoues Seniguer, poli­tiste et spé­cia­liste de l’is­lam : « Grenoble est un bon labo­ra­toire à ciel ouvert des ten­dances nationales »

ENTRETIEN - Haoues Seniguer, maître de conférences en science politique à Science Po Lyon, chercheur au laboratoire Triangle et spécialiste des rapports entre islam et Lire plus

Les syndicats dénoncent "une répression syndicale" à Science Po Grenoble, sur fond de saisie de la déléguée à l'égalité
Viande exclu­si­ve­ment halal à la café­té­ria de Sciences-Po Grenoble ? L’Uni dénonce une « sou­mis­sion à l’islamisme »

FOCUS - La cafétéria de Sciences-Po Grenoble servirait de la viande exclusivement halal. C'est en tout cas ce qu'aurait annoncé sur Instagram l'association Cafet' en Lire plus

Opérations burkini: la Ville de Grenoble dénonce des "provocations déplorable"... et l'Alliance citoyenne la "répression policière"
Burqini dans les pis­cines : la majo­rité des élus de la Métro rejette un vœu pour pré­ve­nir les « fai­blesses à l’é­gard de l’is­lam politique »

FOCUS - Tandis que l'Alliance citoyenne 'pro-burqini' fait de nouveau parler d'elle à travers une campagne d'affichage à Grenoble, la polémique s'est immiscée au sein Lire plus

Fête de l'Aïd al-Adha: la préfecture de l'Isère rappelle les règles en matière d'abattage et de transport des animaux
La pré­fec­ture de l’Isère rap­pelle les règles d’a­bat­tage et d’hy­giène alors que débute la fête de l’Aïd al-Adha

FLASH INFO - Comme chaque année, l'organisation de la fête musulmane de l'Aïd al-Adha, fixée pour l'année 2023 de la soirée du mardi 27 juin Lire plus

Fête de l'Aïd al-Adha: la préfecture de l'Isère rappelle les règles en matière d'abattage et de transport des animaux
La pré­fec­ture de l’Isère rap­pelle les règles en vigueur pour la fête musul­mane de l’Aïd al-Adha

FLASH INFO – Si la date exacte de la fête musulmane de l'aid n'est pas encore connue, la préfecture de l'Isère n'en délivre pas moins Lire plus

Ceremonie de l'aid au stade de foot de la Luire à Echirolles
Alexis Jolly demande des comptes à Renzo Sulli sur la céré­mo­nie de l’Aïd al-Adha à Échirolles

  EN BREF – Le président du groupe RN d’Échirolles a fait part de son mécontentement après l’organisation, vendredi 31 juillet, de la cérémonie de Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !