La Métropole renouvelle sa convention avec TéléGrenoble avec une participation à hauteur de 300 000 euros la première année

La Métropole renou­velle sa conven­tion avec TéléGrenoble avec, à la clé, 300 000 euros pour l’an­née 2024 – 2025

La Métropole renou­velle sa conven­tion avec TéléGrenoble avec, à la clé, 300 000 euros pour l’an­née 2024 – 2025

FOCUS – La Métropole de Grenoble a voté à la quasi-una­ni­mité le renou­vel­le­ment de sa conven­tion avec TéléGrenoble sur une période de trois ans avec, à la clé, une somme de 303 248 euros TTC ver­sée sur la seule pre­mière année. L’intercommunalité conti­nue ainsi de sou­te­nir finan­ciè­re­ment la chaîne, en échange d’une mise en avant de ses ter­ri­toires et de ses élus. Elle annonce même le lan­ce­ment d’une nou­velle émis­sion dédiée à la pro­mo­tion de ses dis­po­si­tifs d’aide à la réno­va­tion des bâtiments.

C’est une déli­bé­ra­tion qui est pas­sée (presque) comme une lettre à la poste lors du conseil métro­po­li­tain du ven­dredi 31 mai 2024, et sur laquelle la Métro n’a pas du tout com­mu­ni­qué. À l’ex­cep­tion d’un déport et de l’abs­ten­tion d’un groupe, tous les élus métro­po­li­tains ont approuvé la conven­tion renou­ve­lant pour trois ans le par­te­na­riat entre la Métropole et TéléGrenoble, qui avait déjà été renou­velé en 2021. Le mon­tant attri­bué à la chaîne pour la seule année 2024 – 2025 ? 303 248 euros TTC.

La délibération sur le renouvellement de la convention entre la Métropole et TéléGrenoble a été présentée par la vice-présidente Michelle Veyret. © Métropole de Grenoble

La déli­bé­ra­tion sur le renou­vel­le­ment de la conven­tion entre la Métropole et TéléGrenoble a été pré­sen­tée par la vice-pré­si­dente Michelle Veyret. © Métropole de Grenoble

La conven­tion a été pré­sen­tée par la pre­mière vice-pré­si­dente Michelle Veyret, laquelle a sou­li­gné « le bien-fondé de gar­der un média local ». Une éton­nante for­mule sem­blant faire fi des nom­breux médias locaux en place1. En l’oc­cur­rence, Le Dauphiné libéré, L’Essor, RCF Isère, France Bleu Isère, France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, Le Postillon et Place Gre’net. mais rap­pe­lant aussi clai­re­ment que la sur­vie de TéléGrenoble dépend du fort sou­tien finan­cier de la Métro…

Les termes pré­cis de la conven­tion ? Celle-ci évoque un média « iden­ti­fié comme fac­teur de cohé­sion », « qui garan­tit le plu­ra­lisme de l’in­for­ma­tion », et… « chargé de dif­fu­ser des pro­grammes d’intérêt géné­ral liés à la pro­mo­tion éco­no­mique et sociale des ter­ri­toires de la Métropole ».

Une nou­velle émis­sion spé­ciale Métro pré­vue sur TéléGrenoble

La grosse enve­loppe votée par la Métropole s’ac­com­pagnent (natu­rel­le­ment) d’at­tentes édi­to­riales. Michelle Veyret sou­ligne ainsi « la mise en avant des com­munes de la Métropole, de leurs acti­vi­tés et de leurs pro­jets dans les émis­sions-phares de la chaîne », comme son jour­nal télé­visé ou son QG Politique. Le texte de la conven­tion rap­pelle, pour sa part, les émis­sions direc­te­ment déve­lop­pées par la Métropole sur l’an­tenne de TéléGrenoble, à savoir le jour­nal MetroHebdo, le Brief Metro et le QG des maires.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 56 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La Métropole renouvelle sa convention avec TéléGrenoble avec une participation à hauteur de 300 000 euros la première année
Achat des locaux de TéléGrenoble par ses deux prin­ci­paux action­naires : cet apport de fonds publics qui pose question

ENQUÊTE - Dans son rapport de 2021 relatif à la gestion de la Métropole de Grenoble, la Chambre régionale des comptes pointe l'absence de contrôle Lire plus

La Ville et la Métropole de Grenoble reconduisent leur soutien à TéléGrenoble : la petite télé locale percevra plus de 1,2M€ sur trois ans.
La Ville et la Métro de Grenoble renou­vellent leur sou­tien à TéléGrenoble : 1,2 mil­lion d’eu­ros sur trois ans

FLASH INFO - La Ville comme la Métropole de Grenoble ont renouvelé leur convention d'objectifs et de moyens passée avec TéléGrenoble. Pour l'année 2021, la Lire plus

Les conventions et délibérations passées entre la ville de Grenoble, la Métro et TéléGrenoble sont-elles légales ? Certains en doutent et ont saisi le CSA.
Deux jour­na­listes de TéléGrenoble sur la liste du pré­sident sor­tant de l’Isère Jean-Pierre Barbier

  EN BREF - À TéléGrenoble, être journaliste et candidat à une élection ne semble pas poser problème. Maire de Claix depuis fin 2018, le Lire plus

A Claix, le maire sortant, candidat à sa succession, est aussi journaliste à Télégrenoble, télé financée par l'argent public. Un mélange des genres douteux.
Abus de pro­pa­gande élec­to­rale ? À Claix, Télégrenoble sou­tient le maire sor­tant… jour­na­liste de la chaîne

  ENQUÊTE - À Claix, Christophe Revil, le maire sortant candidat à sa propre succession, est également journaliste à Télégrenoble, télé locale largement financée par Lire plus

TéléGrenoble est autorisée à émettre jusqu'en 2025. Le CSA lui a renouvelé le sésame sans s'interroger sur un modèle maintenu à grand coup d'argent public
TéléGrenoble, télé­vi­sion pri­vée sous per­fu­sion d’argent public, reçoit la béné­dic­tion du CSA

  FOCUS - TéléGrenoble est autorisée à émettre jusqu'en 2025. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel lui a renouvelé le sésame sans trop discuter. Et surtout Lire plus

Le jour­na­liste Christophe Revil devient maire de Claix… et garde l’an­tenne à TéléGrenoble

FIL INFO - À Claix, Michel Octru laisse son fauteuil de maire à son 3e adjoint Christophe Revil. Lequel conserve son fauteuil de présentateur vedette Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !