Grenoble : la fête des Tuiles de retour sur les cours Jean-Jaurès et de la Libération pour une hui­tième édition

Grenoble : la fête des Tuiles de retour sur les cours Jean-Jaurès et de la Libération pour une hui­tième édition

ÉVÈNEMENT – Grenoble accueille, samedi 8 juin 2024, la hui­tième édi­tion de la fête des Tuiles. Les Grenoblois sont invi­tés à déam­bu­ler sur les cours Jean-Jaurès et de la Libération, de nou­veau pié­ton­ni­sés, pour décou­vrir les ani­ma­tions de la cen­taine d’as­so­cia­tions pré­sentes, des per­for­mances artis­tiques, ainsi que les démons­tra­tions et ini­tia­tions spor­tives pro­po­sées dans le cadre de la fête des Sports, orga­ni­sée en paral­lèle. La jour­née s’a­chè­vera par des spec­tacles et concerts gra­tuits au parc Pompidou.

Tradition désor­mais bien ancrée à Grenoble, la fête des Tuiles reprend la recette de l’an­née pas­sée pour sa hui­tième édi­tion. Cette fois encore, le cours Jean-Jaurès et le cours de la Libération seront pié­ton­ni­sés pour accueillir les ani­ma­tions, acti­vi­tés, démons­tra­tions, stands et ate­liers de la cen­taine d’as­so­cia­tions locales invi­tées par la Ville de Grenoble.

La fête des Tuiles de retour à Grenoble pour une huitième édition

Les cours Jean-Jaurès et de la Libération seront, cette année encore, pié­ton­ni­sés, pour accueillir les visi­teurs de cette 8e édi­tion de la fête des Tuiles. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Outre ces der­nières, une tren­taine de com­pa­gnies, dis­sé­mi­nées sur la grande artère du centre-ville, pro­po­se­ront au public de nom­breuses per­for­mances artis­tiques. Parmi elles, « du break­dance avec l’association 38ème paral­lèle, un musée ima­gi­naire pro­posé par la Cie Les Gentils, du théâtre jeune public avec les com­pa­gnies Les Zinzins et Tant’hâtive, une parade de clowns avec la Cie Le Bateau de papier », cite la municipalité.

Fête des Tuiles et fête des Sports se mélangent cours de la Libération

Des ani­ma­tions ludiques pour tous les âges sont éga­le­ment pré­vues, avec des jeux et des ate­liers créa­tifs (graff sur tee-shirts, impres­sion 3D…) ou encore un escape game sur le thème de la Journée des Tuiles de 1788. Les Grenoblois pour­ront ainsi déam­bu­ler pour décou­vrir cette pro­gram­ma­tion, mais aussi faire une pause culi­naire à l’es­pace res­tau­ra­tion ou ten­ter de déni­cher de bonnes affaires au vide-gre­nier ins­tallé sur l’a­ve­nue Rochambeau et la rue Sidi-Brahim.

La fête des Tuiles de retour à Grenoble pour une huitième édition

Animations, ate­liers, démons­tra­tions et per­for­mances artis­tiques en tous genres seront pro­po­sés aux Grenoblois. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Au menu : musique, danse, théâtre, batu­cada, yoga, arts plas­tiques, éco­no­mie sociale et soli­daire, envi­ron­ne­ment… Sans oublier les sports. Comme en 2023, la fête des Sports prend ses quar­tiers sur le cours de la Libération pour sa 14e édi­tion, en marge de la fête des Tuiles. L’Office muni­ci­pal des sports (OMS) a convié pour l’oc­ca­sion près de trente asso­cia­tions spor­tives grenobloises.

La fête des Tuiles de retour à Grenoble pour une huitième édition

La fête des Sports se tien­dra en paral­lèle sur le cours de la Libération, avec des démons­tra­tions et ini­tia­tions à près d’une tren­taine de sports. © Manuel Pavard – Place Gre’net

« Escrime, hockey sur gazon, arts mar­tiaux, mono­cycle, avi­ron, tir à l’arc, rugby, foot­ball amé­ri­cain, ten­nis, base-ball mais aussi cirque ou sports céré­braux… Les béné­voles accueillent le public pour des démons­tra­tions, des ini­tia­tions et des défis spor­tifs », explique la Ville. Des espaces dédiés à la pra­tique libre seront éga­le­ment ins­tal­lés, per­met­tant aux badauds de se mesu­rer au ten­nis de table, au vol­ley, au bad­min­ton, ou de s’a­don­ner à l’escalade.

Un final fes­tif et musi­cal au parc Pompidou

Si la fête des Tuiles se veut avant tout ludique, l’as­pect his­to­rique n’est tou­te­fois pas éludé. Sur le cours Jean-Jaurès, le café des Tuiles rece­vra ainsi quatre his­to­riens spé­cia­listes de la Révolution fran­çaise et de cette période.

Ceux-ci échan­ge­ront avec les visi­teurs en petit comité, afin de « (re)découvrir cet évè­ne­ment fon­da­teur de manière acces­sible et poser toutes les ques­tions que l’on sou­haite », pré­cise la Ville de Grenoble. « Un espace jeune public pro­po­sera aux enfants de des­si­ner ou de colo­rier des sup­ports ludiques qui s’inspirent de cet épi­sode his­to­rique incon­tour­nable », ajoute-t-elle.

Le parc Pompidou accueillera des spec­tacles et concerts gra­tuits en fin de jour­née (ici lors de l’é­di­tion 2022). © Manuel Pavard – Place Gre’net

Cap ensuite sur le parc Pompidou, pour le final fes­tif et musi­cal de la fête des Tuiles, de 16 h 30 à minuit. Au pro­gramme : des spec­tacles et concerts gra­tuits de groupes locaux, accom­pa­gnés par l’as­so­cia­tion Retour de scène : Cocotte et Jelly Sugar Band, ainsi que le col­lec­tif de DJ The Dare Night et la com­pa­gnie Palavas Vegas, qui a concocté une « méga boum » sur le thème des années 90.

Le pro­gramme com­plet de la fête des Tuiles 2024 est à décou­vrir ici : www​.gre​noble​.fr/​a​g​e​n​d​a​/​9​1​0​6​6​/​3​1​7​5​-​l​a​-​f​e​t​e​-​d​e​s​-​t​u​i​l​e​s​-​p​r​o​g​r​a​m​m​e​-​c​o​m​p​l​e​t​.​htm

Manuel Pavard

Auteur

4 réflexions sur « Grenoble : la fête des Tuiles de retour sur les cours Jean-Jaurès et de la Libération pour une hui­tième édition »

  1. La » Fête des Tuiles » .…. une de plus pour ce Maire.…

    sep article
  2. Je suis effa­rée et scan­da­li­sée par le fait que chaque année à l’´occasion de cette fête qui coûte si cher, la rue du Dauphiné ne soit pas blo­quée . Les voi­tures s’engouffrent et se trouvent au bout de la rue obli­gées de faire marche arrière ou demi tour. C’est invrai​sem​blable​.la ville est en faillite avec les dépenses colos­sales du maire, il y aurait mieux à faire…….

    sep article
  3. Bonsoir cela ça ne sert à rien de faire la fête de la tuile déjà d’une c’est nul faut payer et en plus le maire il est temps de l’argent donc moi je ne suis pas inté­ressé et je publie ça à tout le monde parce que c’est vrai­ment inad­mis­sible de voir que le maire romain la fête de la tuile comme quoi qu’il faut payer cer­taines choses donc je ne suis pas d’ac­cord par rap­port à ça avant il y avait plein de trucs gra­tuits main­te­nant il y a plus rien et la vie est chère

    sep article
  4. C’est pas la hui­tième. C’est la pre­mière après la condam­na­tion pour délit de favo­ri­tisme d’Eric BurqiniTaxes, qui a osé décla­rer en igno­rant la loi : « si la peine est désa­gréable pour l’honnête homme que je suis, elle ne met pas en cause ma probité ».
    Et main­te­nant la concus­sion, qui est éga­le­ment une atteinte à la probité.
    https://​www​.inter​ieur​.gouv​.fr/​a​c​t​u​a​l​i​t​e​s​/​c​o​m​m​u​n​i​q​u​e​s​-​d​e​-​p​r​e​s​s​e​/​a​t​t​e​i​n​t​e​s​-​a​-​p​r​o​b​i​t​e​-​e​n​r​e​g​i​s​t​r​e​e​s​-​p​a​r​-​p​o​l​i​c​e​-​e​t​-​g​e​n​d​a​r​m​e​r​i​e​-​e​n​-​2​023

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Grenoble : un samedi rythmé à la fois par la Fête des Tuiles, des sports et la Biennale des villes en transition

REPORTAGE VIDÉO - Grenoble accueillait simultanément, ce samedi 10 juin 2023, la septième édition de la Fête des Tuiles et la quatrième Biennale des villes Lire plus

La Fête des Tuiles 2023 s'inscrira pleinement dans le même cadre que la Biennale des Villes en Transition. Elle continuera toutefois d'investir le cours Jean-Jaurès, samedi 10 juin. © Sylvain Frappat - Ville de Grenoble
“Rêvolutionnons demain !” La Ville de Grenoble asso­cie la Fête des Tuiles à la Biennale des Villes en tran­si­tion pour pen­ser 2040

EN BREF – La Ville de Grenoble entend offrir à tous la possibilité de venir « à la rencontre des initiatives locales, d'ici et d'ailleurs ». Lire plus

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Fête des Tuiles : Éric Piolle ne se pour­voit pas en cas­sa­tion, contrai­re­ment aux trois autres pré­ve­nus condamnés

EN BREF - Condamné en appel pour "favoritisme" à 8 000 euros d'amende avec sursis, le 6 septembre 2023, dans l'affaire de la fête des Tuiles, Lire plus

Éric Piolle révèle avoir réalisé son second stage, cette fois dans les services de la propreté urbaine d'Échirolles
Fête des Tuiles : Éric Piolle condamné en appel à 8000 euros d’a­mende avec sur­sis, l’as­so­cia­tion Fusées relaxée

FOCUS - Jugés en appel les 19 et 20 juin 2023, Éric Piolle et trois autres prévenus (Erwan Lecœur, François Langlois et Paul Coste) ont Lire plus

Fête des Tuiles 2022 au parc Pompidou, samedi 4 juin. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Fête des Tuiles à Grenoble : une nou­velle for­mule iti­né­rante, de parc en parc, qui n’a pas drainé la foule des pre­mières éditions

FOCUS - Annulée en 2020 et restreinte en 2021, en raison de la crise sanitaire, la Fête des Tuiles revenait à Grenoble, ce samedi 4 Lire plus

Visuel Fête des Tuiles 2022 De parc en parc © Ville de Grenoble
Fête des tuiles à Grenoble : nou­velle édi­tion iti­né­rante avant un retour au for­mat ori­gi­nel en 2023

FOCUS - Associé à la programmation Capitale Verte, la Fête des tuiles revient à Grenoble samedi 4 juin 2022. De parc en parc, cette nouvelle Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !