er octobre 2024 sur la Métropole"/>
Les nouvelles mesures liées au chauffage au bois en vigueur au 1er octobre 2024 sur la Métropole

Les nou­velles mesures liées au chauf­fage au bois en vigueur au 1er octobre 2024 sur la Métropole

Les nou­velles mesures liées au chauf­fage au bois en vigueur au 1er octobre 2024 sur la Métropole

FLASH INFO – Les nou­velles mesures liées au chauf­fage au bois doivent entrer en vigueur dans le Sud-Isère à comp­ter du 1er octobre 2024, indiquent les ser­vices de la pré­fec­ture du dépar­te­ment. Des mesures adop­tées de concert par l’État et les com­mu­nau­tés de com­munes ainsi que la Métropole de Grenoble, dans le cadre du troi­sième Plan de pro­tec­tion de l’at­mo­sphère du Sud-Isère.

Au 1er octobre 2024, les habi­tants des com­munes situées sur les ter­ri­toires de la Métropole de Grenoble et des com­mu­nau­tés de com­munes du Grésivaudan et du Pays voi­ron­nais auront inter­dic­tion d’u­ti­li­ser des che­mi­nées à foyer ouvert ou appa­reils de chauf­fage au bois “non per­for­mants”. Soit des équi­pe­ments datant d’a­vant 2002, sus­cep­tibles de par­ti­ci­per gran­de­ment à la pol­lu­tion de l’air.

La même inter­dic­tion sera par la suite éten­due aux com­mu­nau­tés de com­munes Bièvre-Est, Bièvre-Isère, Saint-Marcellin Vercors-Isère, Trièves et Vals-du-Dauphiné à comp­ter du 1er jan­vier 2026. À cette même date, les appa­reils de chauf­fage à foyer fermé datant d’a­vant 2002 seront à leur tour inter­dits sur la Métropole, le Grésivaudan et le Pays voi­ron­nais, avant de l’être sur les autres com­mu­nau­tés de com­munes au 1er jan­vier 2030.

Un voile de pollution sur Grenoble. Les nouvelles mesures liées au chauffage au bois responsable d'émission de polluants entrent en vigueur au 1er octobre 2024. © Sophie Eymard - Place Gre'net

Voile de pol­lu­tion sur Grenoble. Les nou­velles mesures liées au chauf­fage au bois res­pon­sable d’é­mis­sion de pol­luants entrent en vigueur au 1er octobre 2024. © Sophie Eymard – Place Gre’net

« Selon les don­nées d’Atmo Auvergne Rhône-Alpes, l’observatoire offi­ciel de la qua­lité de l’air sur la région, le chauf­fage indi­vi­duel au bois est res­pon­sable de 70 % des émis­sions annuelles de par­ti­cules fines et de 30 % des com­po­sés orga­niques vola­tils sur 297 com­munes de l’Isère », rap­pelle la pré­fec­ture. Des pol­luants qui « pro­viennent essen­tiel­le­ment d’installations mal uti­li­sées, mal entre­te­nues ou trop anciennes ».

Les consé­quences sani­taires de cette pol­lu­tion vont des maux de tête et des irri­ta­tions des muqueuses à des mala­dies chro­niques comme des mala­dies car­dio­vas­cu­laires ou des can­cers, en pas­sant par des troubles car­diaques ou du sys­tème ner­veux. « Compte tenu de cet enjeu, pour pro­té­ger la santé des habi­tants et la qua­lité de l’air, il est néces­saire d’agir sur la qua­lité des appa­reils de chauf­fage au bois, la qua­lité du bois uti­lisé et les pra­tiques d’utilisation des foyers », conclut la préfecture.

Florent Mathieu

Auteur

2 réflexions sur « Les nou­velles mesures liées au chauf­fage au bois en vigueur au 1er octobre 2024 sur la Métropole »

  1. Si les cri­tères ZFE étaient appli­qués au chauf­fage au bois, tous seraient déjà inter­dits et on ne dirait pas qu’il existe des poêles à bois « per­for­mants » alors qu’ils sont plus crades que les Crit Air 5.
    Mais bon, tous­sons gaie­ment à Grenoble puisque chez nous 75% de la pol­lu­tion est écolo. Merci Eric, merci les Verts.

    sep article
  2. Je ne doute pas de la per­for­mance des équi­pe­ments modernes de com­bus­tion des cen­trales à bois (CCIAG) et de leurs sys­tèmes de fil­tra­tion des fumées, mais je me suis tou­jours posé la ques­tion de leur contri­bu­tion au taux des par­ti­cules fines PM2.5 et/ou PM10 dans la cuvette gre­no­bloise. Merci de nous en informer !

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les appareils de chauffage au bois labellisés flamme verte obligatoires en Isère à compter du 1er avril 2023
Les appa­reils de chauf­fage au bois label­li­sés flamme verte obli­ga­toires en Isère à comp­ter du 1er avril 2023

FLASH INFO - Alors que la Ville de Grenoble a annoncé attaquer devant le tribunal administratif le Plan de protection de l'atmosphère Grenoble-Alpes Dauphiné, c'est Lire plus

Conférence sur la contre-expertise du bilan à un an de CVCM par l'association Grenoble à Coeur, vendredi 20 avril 2018. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Pollution de l’air : Grenoble à cœur demande la révi­sion du plan de cir­cu­la­tion et de lut­ter contre le chauf­fage au bois

FOCUS - Le collectif Grenoble à cœur a décortiqué l'étude de l'association Respire présentée mi-février 2022, révélant une pollution de l'air importante et nocive aux Lire plus

Les appareils de chauffage au bois labellisés flamme verte obligatoires en Isère à compter du 1er avril 2023
La Ville de Grenoble adopte une aide finan­cière pour le renou­vel­le­ment des appa­reils de chauf­fage au bois

FLASH INFO — Annoncée au mois de mars 2021, l'aide financière de la Ville de Grenoble pour inciter au renouvellement des appareils de chauffage au Lire plus

Après avoir longtemps fait la chasse à la voiture, la Ville de Grenoble entend faire le ménage dans son parc de chaufage au bois.
Après la chasse à la voi­ture, la Ville de Grenoble veut faire le ménage dans le chauf­fage au bois

  FIL INFO - Après avoir longtemps fait la chasse à la voiture, la Ville de Grenoble entend faire le ménage dans les appareils de Lire plus

Les appareils de chauffage au bois labellisés flamme verte obligatoires en Isère à compter du 1er avril 2023
La Métropole de Grenoble adopte un vœu pour mieux enca­drer le chauf­fage au bois… sans les écologistes

  FOCUS - Le vœu demandant à l'État de mieux encadrer l'utilisation du chauffage au bois, responsable de la majorité des émissions de particules fines, Lire plus

Après avoir longtemps fait la chasse à la voiture, la Ville de Grenoble entend faire le ménage dans son parc de chaufage au bois.
Chauffage au bois non per­for­mant : la Métropole s’ap­prête à dou­bler le mon­tant de la prime air-bois

FOCUS - Le Conseil métropolitain du 28 septembre va statuer sur le doublement du montant de la prime air-bois octroyée pour le renouvellement des appareils Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !