Alain Lavy de la CGT LIvreurs de Grenoble, a fait le point sur la situation des livreurs de repas à vélo lors d'une conférence de presse le 7 mars 2024. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Grenoble : les livreurs de repas sans papiers le nez dans le gui­don pour leur régularisation

Grenoble : les livreurs de repas sans papiers le nez dans le gui­don pour leur régularisation

FOCUS - Après l’arrestation de certains d'entre eux, en situation irrégulière, le 27 décembre 2023, des livreurs de repas étrangers soutenus par la CGT ont fait le point lors d'une conférence de presse, le 7 mars 2024 à Grenoble. Martelant qu'ils sont « des travailleurs, pas des délinquants », ils ont une nouvelle fois réclamé leur régularisation et une rémunération décente.

« Nous avons tous en tête ce qui s'est passé le 27 décembre. Une opération particulièrement choquante puisque sur la place Victor-Hugo cernée par la police, tous les livreurs de repas présents se sont vus contrôlés ». Un événement qualifié de « rafle » par Alain Lavy de la CGT Livreurs de Grenoble1Section constituée en septembre 2023. qui organisait une conférence de presse, jeudi 7 mars 2024.

Durant cette opération, « la police a embarqué tous ceux qui n'avaient pas de papiers », a fustigé le syndicaliste. À la clé, des obligations à quitter le territoire français (OQTF) et des interdictions de retour sur le territoire français (IRTF) « pour la plupart de ceux que le syndicat a suivis, a précisé Alain Lavy. Tous ont fait appel devant le tribunal administratif. »

Alain Lavy de la CGT LIvreurs de Grenoble, a fait le point sur la situation des livreurs de repas à vélo lors d'une conférence de presse le 7 mars 2024. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Alain Lavy de la CGT Livreurs de Grenoble, a fait le point sur la situation des livreurs de repas à vélo lors d'une conférence de presse le 7 mars 2024. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Ces interpellations, dans le contexte ô combien tendu de la loi Immigration, avaient fait grand bruit. Le maire Éric Piolle, répondant à Éric Vaillant, procureur de la République de Grenoble sur son compte X (ex-Twitter), avait alors vertement pris à partie Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, qui n'avait pas manqué de répliquer.

Ainsi, après la grève poursuivie début décembre et deux mois et demi après la conférence de presse du 29 décembre 2023, les livreurs sans papiers ont fait un nouveau point sur leur situation, martelant à l'envi « qu'ils sont des travailleurs, pas des délinquants ! »

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 59 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Joël Kermabon

Auteur

2 réflexions sur « Grenoble : les livreurs de repas sans papiers le nez dans le gui­don pour leur régularisation »

  1. Visiblement, la « CGT livreurs » est une annexe du PCOF, grou­pus­cule d’ul­tra gauche dis­si­dent du PCF.

    sep article
  2. Patronat, et syn­di­cats de gauche et extrême gauche même combat.
    Faire venir des migrants pour des rai­sons différentes…
    Pour les uns l’ex­ploi­ta­tion, pour les seconds trou­ver des adhérents.
    Peut leur importe la misére que cela génère.

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le collectif Île Verte redoute la validation du permis de construire d'un immeuble au croisement Jongkind-Lachmann
Grenoble : nou­velle levée de bou­cliers du Collectif Île Verte contre la construc­tion d’un immeuble quai Jongkind

  FOCUS - Le Collectif Île Verte se mobilise contre une nouvelle demande de permis de construire concernant un projet immobilier quai Jongkind, à Grenoble. Dans Lire plus

Des livreurs travaillant principalement pour Uber Eats ont répondu à l'appel à une grève nationale samedi 2 et dimanche 3 décembre 2023 pour protester contre le nouveau système de rémunération qui leur est imposé . © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : des livreurs à vélo en grève dénoncent la baisse de leurs rému­né­ra­tions et leurs condi­tions de travail

FOCUS - Une dizaine de coursiers, travaillant principalement pour Uber Eats, ont manifesté à Grenoble, samedi 2 décembre 2023, pour protester contre le nouveau système Lire plus

Les sociétés de livraison à vélo indépendantes se retrouvent à Grenoble pour l'assemblée générale de Coopcycle
Les socié­tés de livrai­son à vélo indé­pen­dantes se retrouvent à Grenoble pour l’as­sem­blée géné­rale de Coopcycle

FLASH INFO - Les sociétés de livraison à vélo “éthiques” se sont donné rendez-vous à Grenoble, ou plus précisément sur le campus de Saint-Martin-d'Hères, à Lire plus

Grâce au confinement, Sicklo a multiplié par cinq son chiffre d'affaire. © Sicklo
L’application de livrai­son de repas Sicklo en plein essor depuis le confinement

  EN BREF – Lancée en octobre 2019, Sicklo veut rendre la livraison de repas à domicile plus éthique. Son but : salarier ses employés Lire plus

En Isère, PCF, EELV ou France insou­mise demandent la fer­me­ture des appli­ca­tions de livraison

  FIL INFO – Les sections grenobloises des mouvements Ensemble, EELV, Génération.s, PCF et France insoumise demandent la fermeture des applications de livraison de type Lire plus

Les livreurs Deliveroo de Grenoble appe­lés à « refu­ser les com­mandes » samedi 10 et dimanche 11 août

  FIL INFO - Rejoignant le mouvement national, des coursiers Deliveroo de Grenoble appellent à un arrêt de travail les samedi 10 et dimanche 11 Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !