Grenoble : ouver­ture du pro­cès en béa­ti­fi­ca­tion de l’abbé Gerin, ancien curé de la cathé­drale Notre-Dame, 160 ans après sa mort

Grenoble : ouver­ture du pro­cès en béa­ti­fi­ca­tion de l’abbé Gerin, ancien curé de la cathé­drale Notre-Dame, 160 ans après sa mort

FOCUS - C'est une procédure historique et rarissime, une première à Grenoble. Le procès en béatification de l'abbé Gerin, ancien curé de la cathédrale Notre-Dame (de 1835 à 1863), s'est ouvert samedi 25 novembre 2023. La première étape d'un longue enquête sur la vie de ce prêtre très populaire. Un processus qui pourrait conduire in fine à sa canonisation - c'est-à-dire sa reconnaissance comme saint - par le pape, dans les années à venir.

Cent soixante ans après sa mort, l'abbé Gerin sera-t-il canonisé un jour, et donc reconnu comme "saint" par le pape ? On n'en est pas là et avant cela, il devra d'abord être déclaré "bienheureux" par le Vatican. C'est tout l'objet du procès en béatification du prêtre isérois, qui s'est ouvert, samedi 25 novembre 2023, à la cathédrale Notre-Dame. Un évènement "historique" à Grenoble où il n'existe aucun précédent connu, selon le diocèse.

Le procès en béatification de l'abbé Gerin s'est ouvert à Grenoble

Le procès en béatification de l'abbé Gerin, première étape d'un long processus, s'est ouvert à la cathédrale Notre-Dame le 25 novembre 2023, marquant le coup d'envoi de la phase diocésaine. © Manuel Pavard - Place Gre'net

La conférence des évêques de France a ainsi donné son accord, tout comme le Saint-Siège, au coup d'envoi du processus. Avec, pour commencer, une grande enquête sur la vie de l'abbé Gerin. Né en 1797 aux Roches-de-Condrieux, près de Vienne, Jean Gerin, grande figure du catholicisme local, a officié toute sa vie en Isère. Il fut curé de la cathédrale Notre-Dame durant 28 ans, de sa nomination en 1835 jusqu'à son décès en 1863.

"Sa tombe au cimetière Saint-Roch est toujours fleurie depuis 160 ans"

Pourquoi ce procès en béatification ? "D'abord pour sa vie. Il n'a jamais cessé de s'occuper des pauvres et de toutes les formes de détresse et de précarité : orphelins, malades, femmes seules, prisonniers", raconte l'historien Gilles-Marie Moreau, président de la commission historique et auteur d'un livre sur l'abbé Gerin (aux éditions L'Harmattan). D'où "une popularité immense de son vivant". Surnommé le "bon curé", le prêtre était "aimé de tous, des pauvres comme de la haute société".

Le procès en béatification de l'abbé Gerin s'est ouvert à Grenoble

L'historien Gilles-Marie Moreau, auteur d'un livre paru récemment sur l'abbé Gerin, préside la commission historique qui étudie et classe les écrits et documents relatifs au prêtre isérois. © Manuel Pavard - Place Gre'net

On en arrive ainsi à la deuxième raison : l'abbé Gerin est resté aussi populaire après sa mort. "Pour ses obsèques, les rues étaient noires de monde à Grenoble", souligne l'historien. "Depuis, sa tombe, située au cimetière Saint-Roch, est toujours abondamment fleurie et décorée, de façon ininterrompue, depuis 160 ans. Il y a même des époques où le tombeau était totalement recouvert. Et on ne sait pas qui apporte ces fleurs aujourd'hui."

Une longue enquête et un rapport "complet et impartial"

Durant la phase diocésaine (locale) du procès, Gilles-Marie Moreau aura donc à lire, étudier et classer tous les écrits de l'abbé Gerin. Une longue enquête, qui devrait durer plusieurs années. "La commission historique doit explorer toutes les archives et rendre au tribunal un rapport aussi complet et impartial que possible, même au risque que ça bloque la procédure", explique-t-il.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 46 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Diocèse de Grenoble-Vienne alerte sur les agissement d'un faux prêtre exorciste sur son territoire
Monseigneur Jean-Marc Eychenne, nou­vel évêque du dio­cèse de Grenoble-Vienne, ins­tallé dans ses fonctions

FOCUS - Monseigneur Jean-Marc Eychenne, nouvel évêque du diocèse de Grenoble-Vienne, a pris ses fonctions ce samedi 22 octobre 2022, lors d'une messe organisée à Lire plus

Jean-Marc Eychenne nommé nouvel évêque du diocèse de Grenoble-Vienne par le pape François
Jean-Marc Eychenne nommé nou­vel évêque du dio­cèse de Grenoble-Vienne par le pape François

FLASH INFO - L'annonce a été faite au public via le site du diocèse de Grenoble-Vienne: le pape François a nommé, mercredi 14 septembre, un Lire plus

Guy de Kerimel quitte le diocèse de Grenoble-Vienne pour devenir archevêque de Toulouse
Guy de Kerimel quitte le dio­cèse de Grenoble-Vienne pour deve­nir arche­vêque de Toulouse

FLASH INFO — Changement de diocèse pour Guy de Kerimel. L’ecclésiastique, évêque du diocèse de Grenoble-Vienne depuis 2006, a été nommé le jeudi 9 décembre Lire plus

Les opposants socialistes et écologistes de la Région Aura déçus par le rapport de lutte contre les discriminations
« Omerta sur les abus sexuels dans l’Église : la Région estime que la demande de Stéphane Gemmani « n’ap­pe­lait aucune réponse »

DROIT DE SUITE - "Il me semblait que vous aviez compris que [votre intervention] n'appelait aucune réponse de notre part". Telle est, en partie, la Lire plus

Le groupe EquiNoX assurera la clôture du festival mardi 22 novembre. Il a choisi de consacrer son concert à la Missa Gaudeamus de Josquin Desprez. © JP Cleirec
Un fes­ti­val de musique sacrée s’ouvre à la cathé­drale de Grenoble pour la renais­sance d’un grand orgue

ÉVÈNEMENT - L'association des amis des orgues de la cathédrale de Grenoble présente quatre concerts de musique sacrée dans son lieu de prédilection, du 15 Lire plus

Le Diocèse de Grenoble-Vienne lance une souscription pour “sauver” le toit de l'église Saint-Jean de Grenoble
Le Diocèse de Grenoble-Vienne lance une sous­crip­tion pour res­tau­rer le toit de l’é­glise Saint-Jean

FOCUS - Le Diocèse de Grenoble-Vienne s'associe à la Fondation du patrimoine et lance une souscription afin de récolter 250 000 euros (sur une somme Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !