Les opposants socialistes et écologistes de la Région Aura déçus par le rapport de lutte contre les discriminations

« Omerta sur les abus sexuels dans l’Église : la Région estime que la demande de Stéphane Gemmani « n’ap­pe­lait aucune réponse »

« Omerta sur les abus sexuels dans l’Église : la Région estime que la demande de Stéphane Gemmani « n’ap­pe­lait aucune réponse »

DROIT DE SUITE – « Il me sem­blait que vous aviez com­pris que [votre inter­ven­tion] n’ap­pe­lait aucune réponse de notre part ». Telle est, en par­tie, la réponse en date du 16 juin 2023 que la pre­mière vice-pré­si­dente de la Région Aura Stéphanie Pernod a adressé à la demande du conseiller régio­nal d’op­po­si­tion Stéphane Gemmani. Celui-ci avait inter­pellé l’exé­cu­tif régio­nal sur les sub­ven­tions accor­dées à des éta­blis­se­ments reli­gieux au sein des­quels des faits de pédo­cri­mi­na­lité feraient l’ob­jet d’en­quêtes judiciaires.

Le 10 mars 2023, l’élu (gre­no­blois) du groupe Socialiste et démo­crate rap­pe­lait les conclu­sions du rap­port Sauvé, qui recen­sait au moins 330 000 vic­times d’a­bus sexuels au sein de l’Église entre 1950 et 2020. Stéphane Gemmani adres­sait ainsi à la Région la demande d’un « état des lieux » en direc­tion des ins­ti­tu­tions reli­gieuses sub­ven­tion­nées, pour s’as­su­rer qu’au­cune d’entre-elle n’é­taient concer­née pas des faits de cette nature. C’est peu dire que l’in­ter­ven­tion du conseiller régio­nal n’a pas été accueillie avec bienveillance.

« Comment votre groupe poli­tique ose poser ce sujet aujourd’hui?[…] Je trouve ça incroyable que vous fas­siez ça aujourd’hui. Hallucinant ! », avait en effet réagi la pre­mière vice-pré­si­dente. Pourquoi une telle indi­gna­tion ? Lors de la même séance publique, le conseiller régio­nal Samuel Arnaud était de retour dans l’hé­mi­cycle, alors qu’il est mis en exa­men pour agres­sions sexuelles sur mineures. Stéphane Gemmani rap­pelle pour­tant que l’élu a été exclu du groupe socia­liste « dans la demi-heure sui­vant la révé­la­tion de cette affaire ».

Après avoir vivement réagi à la demande de Stéphane Gemmani lors du conseil régional, la vice-présidente de la Région Aura Stéphanie Pernod a finalement répondu à l'élu... tout en considérant que sa demande "n'appelait aucune réponse". © Place Gre'net

Après avoir vive­ment réagi à la demande de Stéphane Gemmani lors du conseil régio­nal, la vice-pré­si­dente de la Région Aura Stéphanie Pernod a fina­le­ment répondu à l’élu… tout en consi­dé­rant que sa demande « n’ap­pe­lait aucune réponse ». © Place Gre’net

Faute de réponse deux mois plus tard, l’élu remet­tait une pièce dans la machine le 29 mai en dénon­çant une « omerta sur les faits de pédo­cri­mi­na­lité en Auvergne-Rhône-Alpes ». Communiqué qui a (fina­le­ment) fait réagir la Région. « Il [n’est pas] prévu de “faire un état des lieux des finan­ce­ments accor­dés aux éta­blis­se­ments au seins des­quels des faits de nature pédo­cri­mi­nels font l’ob­jet d’une enquête de la jus­tice”, ce qui relè­ve­rait assu­ré­ment d’une étrange concep­tion de la jus­tice de votre part », assène la collectivité.

« Une réponse scan­da­leuse, défor­mée eu égard à la ques­tion, et donc, une nou­velle fois d’une mal­hon­nê­teté dra­ma­tique de la pre­mière vice-pré­si­dentes sous la dic­tée du pré­sident », com­mente sur les réseaux sociaux le conseiller régio­nal, non sans accu­ser la Région de « par­faire le clien­té­lisme qu’a ins­tallé cette majo­rité ». En 2022, la Région cou­pait les vivres à la Ville de Grenoble pour avoir auto­risé le bur­kini, après avoir sup­primé les sub­ven­tions de Science Po Grenoble en 2021 pour « pra­tiques com­mu­nau­ta­ristes ».

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Stéphane Gemmani dénonce une "omerta" de la Région Aura sur les abus sexuels dans l'Église
Stéphane Gemmani dénonce une « omerta » de la Région Aura sur les abus sexuels dans l’Église

FLASH INFO - Dans un communiqué publié lundi 29 mai 2023, le conseiller régional d'opposition Stéphane Gemmani dénonce "une omerta sur les faits de pédocriminalité Lire plus

Prêtre officiant lors du culte catholique (illustration) - Pixabay
Le dio­cèse de Grenoble retire de ses églises les œuvres du prêtre Louis Ribes, accusé de pédophilie

FOCUS - Mgr Olivier de Germay, archevêque de Lyon, a déclaré ce mercredi 19 janvier 2022 devant la presse que les œuvres du peintre et Lire plus

Abus sexuels dans l'Église: l'évêque du diocèse de Grenoble veut "regarder la réalité en face"
Abus sexuels dans l’Église : l’é­vêque du dio­cèse de Grenoble-Vienne veut « regar­der la réa­lité en face »

FOCUS - L'évêque du diocèse de Grenoble-Vienne organisait une conférence de presse mercredi 6 octobre pour aborder le rapport Sauvé, rendu public la veille et Lire plus

Laurent Wauquiez répond à Roselyne Bachelot: "Non, nous ne raserons pas nos églises".
Laurent Wauquiez répond à Roselyne Bachelot : « Non, nous ne rase­rons pas nos églises ».

FLASH INFO - "Non madame Bachelot, nous ne raserons pas nos églises!" C'est par cette phrase que le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez Lire plus

Les diocèses de Lyon, Saint-Étienne et Grenoble-Vienne ont recueilli 48 témoignages de victimes du prêtre Louis Ribes
Abus sexuels : 48 témoi­gnages de vic­times du prêtre Louis Ribes recueillis par les dio­cèses de Lyon, Saint-Étienne et Grenoble-Vienne

FOCUS — Les diocèses de Grenoble-Vienne, Lyon et Saint-Étienne reviennent sur les abus sexuels commis par le prêtre Louis Ribes dans les années 70 et Lire plus

Pédocriminalité dans l’Église : le pro­cu­reur géné­ral de Grenoble ren­contre les évêques de Grenoble, Valence et Gap

FOCUS - Le procureur général de la Cour d'appel de Grenoble rencontrait, lundi 27 mai, Guy de Kerimel, Pierre-Yves Michel et Xavier Malle, respectivement évêques Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !