Actualité

La préfecture interdit par arrêté la réunion publique du NPA "Israël assassin, impérialistes complices"

Le NPA 38 attaque un arrêté pré­fec­to­ral inter­di­sant sa réunion publique « Israël assas­sin, impé­ria­listes complices »

Le NPA 38 attaque un arrêté pré­fec­to­ral inter­di­sant sa réunion publique « Israël assas­sin, impé­ria­listes complices »

FLASH INFO – Après l’an­nu­la­tion de sa réunion publique bap­ti­sée « Israël assas­sin, impé­ria­listes com­plices » par la MJC des Eaux-Claires, le NPA Isère comp­tait bien main­te­nir le ren­dez-vous jeudi 23 novembre 2023, cette fois au 102 rue d’Alembert. Mais la pré­fec­ture de l’Isère a publié un arrêté pour inter­dire la réunion, que le parti attaque désor­mais en justice.

Dans son arrêté, en date du 22 novembre, le pré­fet sou­ligne « la recru­des­cence sur l’agglomération gre­no­bloise des actes de mal­veillance et des actes anti­sé­mites direc­te­ment cor­ré­lés avec le conflit au proche-Orient ». Il estime « que des pro­pos inci­tant à la dis­cri­mi­na­tion, à la haine ou à la vio­lence à l’égard de la com­mu­nauté juive sont sus­cep­tibles d’être pro­non­cés » durant la réunion en ques­tion. Et même que celle-ci pré­sente « des risques de heurts entre par­ti­ci­pants et contre-mani­fes­tants ».

Des « accu­sa­tions odieuses », réplique le NPA, pour qui la pré­fec­ture « vise à dis­qua­li­fier [son] orga­ni­sa­tion […] tout en visant à faire un amal­game indé­cent entre le fait d’être juif et celui de sou­te­nir la poli­tique d’ex­trême droite du gou­ver­ne­ment israé­lien ». Et d’an­non­cer atta­quer en référé l’ar­rêté, non sans décrire une réunion comme « un appel à stop­per la guerre et [une dénon­cia­tion] des crimes de guerre et les actes de ter­ro­risme que l’État d’Israël com­met à Gaza et en Cisjordanie ».

Manifestation pro-Gaza à Grenoble. La préfecture a publié un arrêté pour interdire la conférence "Israël assassin, impérialistes complices" que le NPA veut organiser au 102 rue d'Alembert. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Manifestation pro-Gaza à Grenoble. La pré­fec­ture a publié un arrêté pour inter­dire la confé­rence « Israël assas­sin, impé­ria­listes com­plices » que le NPA vou­lait orga­ni­ser au 102 rue d’Alembert. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Reprenant l’ar­gu­ment selon lequel le titre de la réunion est un slo­gan entendu dans de nom­breuses mani­fes­ta­tions, le NPA déclare encore : « Notre lutte n’est pas diri­gée contre les citoyens israé­liens ou les per­sonnes juives mais contre la poli­tique de l’État israé­lien et contre les grandes puis­sances qui sou­tiennent les mas­sacres ». Le parti met notam­ment en cause la pré­si­dente de l’Assemblée natio­nale, Yaël Braun-Pivet, qui avait apporté son « sou­tien incon­di­tion­nel » à Israël.

Le jour même des mas­sacres de civils israé­liens le 7 octobre 2023, le Nouveau parti anti­ca­pi­ta­liste avait pour sa part publié un com­mu­ni­qué dans lequel le Hamas était à plu­sieurs reprises dési­gné comme un mou­ve­ment de résis­tance. Il concluait son pro­pos en refu­sant d’ap­pe­ler à la « déses­ca­lade » du conflit et en appe­lant à l’Intifada. Des décla­ra­tions qui valent à l’or­ga­ni­sa­tion de faire l’ob­jet d’une enquête pour apo­lo­gie du ter­ro­risme (voir encadré).

Suite à la paru­tion de notre article, les orga­ni­sa­teurs de la réunion publique « Israël assas­sin » ont indi­qué à Place Gre’net ne pas appar­te­nir au NPA ayant publié le com­mu­ni­qué du 7 octobre… mais au NPA ayant publié un autre com­mu­ni­qué, le 8 octobre. Communiqué dans lequel le mou­ve­ment affirme sa « soli­da­rité avec le peuple pales­ti­nien », sans qua­li­fier tou­te­fois les attaques du Hamas d’actes de « résis­tance ».

« Les civils israé­liens vic­times des mis­siles envoyés depuis Gaza ne sont certes pas cou­pables des crimes de leur gou­ver­ne­ment, mais ce sont les vic­times du retour de bâton de décen­nies de poli­tique raciste, ségré­ga­tion­niste et colo­nia­liste de leur État », indique encore le texte. Non sans appe­ler à « infli­ger une défaite à l’État sio­niste d’Israël » et à « encou­ra­ger la classe ouvrière et la jeu­nesse israé­liennes à rompre avec leur État et l’idéologie sio­niste ».

Issues d’une scis­sion en date de décembre 2022, les deux orga­ni­sa­tions uti­lisent le même nom et le même logo.

[Encadré ajouté le 23 novembre à 16 heures]

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La réunion publique "Israël assassin" du NPA annulée par la MJC des Eaux-Claires après intervention du Crif
La réunion publique « Israël assas­sin » du NPA annu­lée par la MJC des Eaux-Claires après inter­ven­tion du Crif

FOCUS - Alors qu'une réunion publique organisée par le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) sous le titre "Israël assassin, impérialistes complices" devait se tenir jeudi 23 Lire plus

Israël-Palestine : nou­velle mani­fes­ta­tion pour un ces­sez-le-feu à Gaza samedi 4 novembre 2023 à Grenoble

EN BREF - Une nouvelle manifestation est prévue à Grenoble samedi 4 novembre 2023, pour réclamer un cessez-le-feu à Gaza et la protection du peuple Lire plus

Grenoble : Éric Piolle, cho­qué par les « attaques ter­ro­ristes du Hamas », relance le jume­lage avec la ville israé­lienne de Rehovot

FOCUS - Éric Piolle s'est exprimé, ce jeudi 12 octobre 2023, sur la guerre en Israël et à Gaza, condamnant de nouveau fortement les "attaques Lire plus

La municipalité grenobloise condamne les tirs de roquettes sur la ville israélienne de Rehovot, jumelée à Grenoble depuis 1984
La muni­ci­pa­lité gre­no­bloise condamne les tirs de roquettes sur la ville israé­lienne de Rehovot, jume­lée à Grenoble depuis 1984

FLASH INFO - Les lundi 8 et mardi 9 mai 2023, le maire de Grenoble Éric Piolle et son adjoint aux Coopérations internationales Emmanuel Carroz Lire plus

Char pales­ti­nien et T‑shirts « Boycott Israël » dans le défilé de la Fête des Tuiles : les des­sous de la polémique

FOCUS - Le char sur le thème “Palestine” durant le défilé de la Fête des Tuiles devait initialement rendre hommage au dessinateur Naji al-Ali, assassiné Lire plus

Éric Piolle “en Israël et en Palestine” : un voyage sur­prise qui sus­cite l’interrogation

FOCUS - Éric Piolle, maire de Grenoble, accompagné de Bernard Macret, adjoint aux solidarités internationales, est en déplacement en Israël et dans les territoires palestiniens Lire plus

Flash Info

|

16/07

19h53

|

|

14/07

11h04

|

|

10/07

15h12

|

|

09/07

15h36

|

|

09/07

11h24

|

|

07/07

10h36

|

|

05/07

19h12

|

|

05/07

11h23

|

|

04/07

18h57

|

|

04/07

17h13

|

Les plus lus

Culture| Festivités du 14 juillet : feux d’ar­ti­fice, bals, concerts et ani­ma­tions dans les com­munes de la métro­pole grenobloise

Culture| Dix-sept groupes à l’af­fiche du Cabaret frappé 2024 au jar­din de ville de Grenoble

Politique| Grenoble : deux ex-élus attaquent la déli­bé­ra­tion octroyant un ter­rain de la Ville à moi­tié prix pour un « pseudo-habi­tat participatif »

Agenda

Je partage !