Manifestation interdite en centre-ville: le rassemblement prévu place Victor-Hugo se déplace devant le tribunal

Manifestation inter­dite en centre-ville : le ras­sem­ble­ment prévu place Victor-Hugo se déplace devant le tribunal

Manifestation inter­dite en centre-ville : le ras­sem­ble­ment prévu place Victor-Hugo se déplace devant le tribunal

FLASH INFO – Alors qu’une mani­fes­ta­tion doit se tenir mer­credi 5 juillet 2023 à 18 heures place Victor-Hugo à Grenoble « contre les vio­lences et l’im­pu­nité poli­cières », la pré­fec­ture de l’Isère pro­nonce une « inter­dic­tion de mani­fes­ter dans le centre-ville de Grenoble », valable du 5 juillet à midi au 6 juillet à 8 heures.

Toute mani­fes­ta­tion est ainsi inter­dite sur la zone déli­mi­tée par la place Hubert-Dubedout, le bou­le­vard Gambetta, la rue Lesdiguières, la rue Marcel-Benoît, la rue de la Liberté, la rue Cornélie-Gémond, la rue Auguste-Prud’homme, l’a­ve­nue Saint-Roch, le bou­le­vard Maréchal-Leclerc, la rue Masséna, la place Emé-de-Marcieu, le quai Jongking, le quai Claude-Brosse, le quai Stéphane-Jay et la place Hubert-Dubedout.

« Laurent Prévost, pré­fet de l’Isère, a pris cet arrêté afin de limi­ter les risques d’atteintes aux biens et aux per­sonnes tout en conci­liant l’exercice du droit de mani­fes­ter avec les impé­ra­tifs de l’ordre public », explique la pré­fec­ture. Qui « appelle les orga­ni­sa­teurs et l’ensemble des mani­fes­tants à faire preuve de res­pon­sa­bi­lité et de citoyen­neté ». Une décla­ra­tion qui fait suite aux vio­lences et aux pillages qui ont frappé le centre-ville de Grenoble au soir du ven­dredi 30 juin.

La manifestation, interdite, vendredi 30 juin à Grenoble suite à la mort du jeune Nahel avait dégénéré en scènes de violences et de pillages dans le centre-ville de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

La mani­fes­ta­tion, inter­dite, ven­dredi 30 juin à Grenoble après la mort du jeune Nahel avait dégé­néré en scènes de vio­lences et de pillages dans le centre-ville de Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

À l’ap­pel de plu­sieurs orga­ni­sa­tions, dont le Dal 38, la France insou­mise, le NPA, le PCF Isère, l’u­nion locale CGT Isère ou encore l’Unef 38, le ras­sem­ble­ment prévu veut récla­mer « jus­tice pour Nahel », et dénon­cer les « dis­cri­mi­na­tions racistes et [les] injus­tices quo­ti­diennes » pour les habi­tants des quar­tiers popu­laires, vic­times de « mar­gi­na­li­sa­tion » et « d’un affai­blis­se­ment géné­ral des ser­vices publics ».

Dans leur mani­feste, les orga­ni­sa­tions jugent que l’in­ter­dic­tion de la pré­cé­dente mani­fes­ta­tion du ven­dredi 30 juin a été un « échec net » en matière de main­tien de l’ordre. Elles estiment en revanche qu’elle démontre « l’om­ni­pré­sence des réponses répres­sives et auto­ri­taires que le gou­ver­ne­ment oppose aux mou­ve­ments de luttes et de révoltes pour une société plus soli­daire ».

La mani­fes­ta­tion, décla­rée, peut tou­te­fois tech­ni­que­ment se tenir… à condi­tion d’é­vi­ter le centre-ville comme ini­tia­le­ment prévu, indiquent les ser­vices de l’État. La réponse ne s’est pas fait attendre puisque, sur les réseaux sociaux, les orga­ni­sa­tions annoncent main­te­nir le ras­sem­ble­ment du mer­credi 5 juillet à 18 heures, non plus place Victor-Hugo, mais devant le tri­bu­nal de Grenoble.

Florent Mathieu

Auteur

6 réflexions sur « Manifestation inter­dite en centre-ville : le ras­sem­ble­ment prévu place Victor-Hugo se déplace devant le tribunal »

  1. Et com­bien de jeunes tués non issus del i immi­gra­tion ? Ceux là per­sonne n en parle !
    La loi est la même pour tous ainsi que les aides sociales etc
    Un peu de bonne volonté de la part de cha­cun pour un monde meilleure serait la bien­ve­nue au lieu de tou­jours se plaindre

    sep article
  2. Facho un jour ‚facho tou­jours. Esprit étroit et peur de l’autre. Syndrome des rats de pavlov.

    sep article
    • Et vous un islamo gau­chiste avec un idéal de vous appro­prier ce qui n est pas a vous

      sep article
  3. La mort de Nahel est aujourd hui une excuse qui n a plus lieu d’être !
    D’autres familles ont aussi perdu un enfant , un ado dans des cir­cons­tances aussi dra­ma­tiques ce n est pas pour ça que les familles, amis etc s en prennent aux maga­sins, immeubles , écoles ‚aux voi­tures„ aux biens d autrui lors des marches blanches.
    Et qu on arrête de dire que ça vient des jeunes des cités et qu’ils s ennuient. ,
    Quand on veut s en sor­tir, on y arrive même pour des per­sonnes seules avec enfants.. … habi­tants dans les cités où pas
    Il y a trop d aides sociales on y prend goût , on veut de l argent facile sans lever le petit doigt
    Remettre le ser­vice mili­taire obli­ga­toire pour tous sans distinction.
    Être plus strict sur les condi­tions d obten­tions des aides sociales et allo­ca­tions chô­mages comme dans d autres pays européens
    Nous sommes un pays d assis­tés , notre fierté , notre amour propre qu en n avons nous faits

    sep article
    • De la répre­sion n’a jamais résulté que plus de vio­lence encore. N« oubliez pas que c’est un jeune issu de l’im­mi­gra­tion qui a été tué par la police. 43 tués par la police depuis 2020 pour refus d’ob­tem­pé­rer et le beau résul­tat, les vio­lences urbaines de jeunes qui n’en peuvent plus !

      sep article
  4. Les com­plices de l’ex­trême gauche qui brûle et casse 🤬

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Mort de Nahel à Nanterre : bâti­ments incen­diés, tirs de mor­tiers… Les vio­lences urbaines s’in­ten­si­fient à Grenoble et en Isère

FOCUS - Les violences urbaines se sont intensifiées dans l'agglomération grenobloise et le reste de l'Isère, dans la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 Lire plus

Mort de Nahel à Nanterre : nuit de vio­lences urbaines à Échirolles et Bourgoin-Jallieu

EN BREF - Après la mort de Nahel, 17 ans, tué par un policier, mardi 27 juin 2023, lors d'un contrôle routier à Nanterre, la Lire plus

Mort de Nahel à Nanterre : les réac­tions et appels au calme affluent après la nuit de vio­lences urbaines en Isère

FOCUS - Maires, députés, préfet... Les élus et représentants des institutions ont réagi en nombre, ce vendredi 30 juin 2023, aux violences urbaines et dégradations Lire plus

Mort de Nahel : inter­dic­tion des mani­fes­ta­tions non décla­rées à Grenoble et arrêt des trans­ports en com­mun à par­tir de 21 heures

FLASH INFO - Le préfet de l'Isère a pris un arrêté interdisant les manifestations non déclarées à Grenoble à partir de ce vendredi 30 juin Lire plus

Franck Longo, maire de Fontaine, appelant à un retour au calme ce lundi 3 juillet 2023. © Sophie Eymard - Place Gre'net
Mort de Nahel : dis­cours d’a­pai­se­ment porté par le maire de Fontaine après les actes de vandalisme

FOCUS - Incendie de La Source et du bureau de poste, destruction des mobiliers urbains, saccage de l’accueil de l’hôtel de Ville… Face aux nombreux Lire plus

Rassemblement et discours d'Éric Piolle devant l'Hôtel de Ville: "temps d'unité" pour le maire, "angélisme" pour l'opposition
Rassemblement devant l’hô­tel de Ville de Grenoble : « temps d’u­nité » pour Éric Piolle, « angé­lisme » pour l’opposition

REPORTAGE VIDÉO - À l'appel de l'Association des maires de France, repris avec quelques nuances par le maire de Grenoble, une centaine de personnes se Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !