Rassemblement et discours d'Éric Piolle devant l'Hôtel de Ville: "temps d'unité" pour le maire, "angélisme" pour l'opposition

Rassemblement devant l’hô­tel de Ville de Grenoble : « temps d’u­nité » pour Éric Piolle, « angé­lisme » pour l’opposition

Rassemblement devant l’hô­tel de Ville de Grenoble : « temps d’u­nité » pour Éric Piolle, « angé­lisme » pour l’opposition

REPORTAGE VIDÉO – À l’ap­pel de l’Association des maires de France, repris avec quelques nuances par le maire de Grenoble, une cen­taine de per­sonnes se sont ras­sem­blées devant l’hô­tel de Ville de Grenoble, en réac­tion aux heurts géné­rés par la mort du jeune Nahel, tué par un poli­cier à Nanterre le mardi 27 juin 2023. À cette occa­sion, Éric Piolle a pro­noncé un dis­cours dont cer­tains pas­sages n’ont pas fait l’unanimité.

Une cen­taine de per­sonnes se sont réunies devant l’hô­tel de Ville de Grenoble lundi 3 juillet 2023 à midi, à l’ap­pel de l’Association des maires de France et, au niveau local, du maire de Grenoble. Non sans quelques dif­fé­rences séman­tiques, puisque l’AMF lan­çait un appel « pour le retour à la paix civile » et à « l’ordre répu­bli­cain », après les heurts engen­drés par la mort du jeune Nahel, quand Éric Piolle pré­fé­rait évo­quer « un temps d’u­nité et de fra­ter­nité face aux ten­sions qui tra­versent notre ville et notre pays ».

Éric Piolle lors de son arrivée au rassemblement, ici en conversation (entre autres) avec le sénateur de l'Isère Guillaume Gontard. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Éric Piolle lors de son arri­vée au ras­sem­ble­ment, ici en conver­sa­tion (entre autres) avec le séna­teur de l’Isère Guillaume Gontard. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Parmi les per­sonnes pré­sentes, nombre d’é­lus de l’exé­cu­tif gre­no­blois, dont Isabelle Peters, Gilles Namur, Christine Garnier, Antoine Back ou encore Lucille Lheureux. Mais aussi des élus d’op­po­si­tion de dif­fé­rents groupes, comme Nicolas Pinel, Delphine Bense ou Hosny Ben Redjeb. D’anciens élus de la majo­rité étaient éga­le­ment au ren­dez-vous. Tout comme la rec­trice de l’aca­dé­mie de Grenoble Hélène Insel ou le séna­teur EELV de l’Isère Guillaume Gontard.

Des huées à l’é­vo­ca­tion de la « colère légi­time » des quartiers

Le maire de Grenoble a déli­vré une dis­cours d’une dizaine de minutes, au cours des­quelles il a quel­que­fois été cha­huté. Notamment quand il a évo­qué la « colère légi­time » des quar­tiers popu­laires après la mort du jeune homme à Nanterre, tué par un policier.

Si le mot a sus­cité des remous, il a pro­vo­qué des huées une fois répété, quelques secondes plus tard, quand le maire a évo­qué cette fois la « colère tout aussi légi­time […] de tous ceux qui subissent les dégra­da­tions ».

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 50 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Florent Mathieu

Auteur

2 réflexions sur « Rassemblement devant l’hô­tel de Ville de Grenoble : « temps d’u­nité » pour Éric Piolle, « angé­lisme » pour l’opposition »

  1. Piolle défend uni­que­ment la com­mu­nauté musul­mane mais d’a­près ces pho­tos pas trop de fou­lards ne sont venus à ce ras­sem­ble­ment républicain !!!

    sep article
  2. Unité ? Cela signi­fie t‑il que la force poli­tique qui appelle en per­ma­nence à l’in­sur­rec­tion va enfin ces­ser de le faire ? Le résul­tat, ils l’ont eu.

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

De nombreux magasins du centre-ville de Grenoble ont été saccagés et pillés. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : de nom­breux maga­sins pillés en centre-ville et des affron­te­ments et véhi­cules incen­diés dans les quar­tiers Sud

REPORTAGE VIDÉO - De nombreux appels à manifester partout en France circulaient ce vendredi 30 juin 2023 après la mort de Nahel, tué trois jours Lire plus

La préfecture de l'isère a mis en place une cellule d'accompagnement
Violences urbaines : la pré­fec­ture de l’Isère active une cel­lule d’ac­com­pa­gne­ment pour les com­mer­çants tou­chés par les pillages

FLASH INFO - Après les scènes de pillages et de dégradations qui se sont déroulées en Isère depuis le 29 juin 2023, Laurent Prévost, préfet Lire plus

Face aux accusations d'Éric Piolle sur ses indemnités, Christophe Ferrari réplique en dénonçant des "propos de caniveau"
Face aux accu­sa­tions d’Éric Piolle sur ses indem­ni­tés, Christophe Ferrari réplique en dénon­çant des « pro­pos de caniveau »

FOCUS - Le torchon n'a pas fini de brûler entre le maire de Grenoble et le président de la Métropole. En affirmant que Christophe Ferrari Lire plus

Guy Tuscher, colistier Ensemble à Gauche, lors du conseil municipal de lundi 4 février 2019 © Joël Kermabon - Place Gre'net
Procès en appel de l’af­faire de la Fête des Tuiles : l’an­cien élu Guy Tuscher conteste la ver­sion d’Éric Piolle, qua­li­fiée de « légende »

FOCUS - Ancien conseiller municipal de la majorité Piolle, de 2014 à son exclusion fin 2016, Guy Tuscher livre, dans une lettre adressée à la Lire plus

SaccageGrenoble, un (nouveau) groupe Facebook pour dénoncer "l'état de la ville"... et attaquer son maire
Le nou­veau groupe Facebook SaccageGrenoble dénonce « l’é­tat de la ville »… et attaque son maire

EN BREF – Un groupe Facebook destiné à dénoncer "la malpropreté, l'insécurité, le manque d’entretien des rues et des trottoirs", plus les coupes d'arbres ou Lire plus

Piolle bashing : quand les oppo­sants se déchaînent sur Facebook et Twitter

ENQUÊTE - Facebook, Twitter… Sur les réseaux sociaux, les opposants à Éric Piolle et sa majorité municipale de Grenoble ne passent pas inaperçus. Une activité Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !