Escroquerie de Grenoble Habitat: le Département de l'Isère a failli être victime de la même manoeuvre

Escroquerie de Grenoble Habitat : le Département de l’Isère a failli être vic­time de la même manœuvre

Escroquerie de Grenoble Habitat : le Département de l’Isère a failli être vic­time de la même manœuvre

FLASH INFO – Alors que le bailleur social Grenoble Habitat a été vic­time d’une escro­que­rie dans le cou­rant du mois de mars 2023, com­por­tant un pré­ju­dice de plus d’un mil­lion d’eu­ros, un mes­sage dif­fusé en interne aux dif­fé­rentes col­lec­ti­vi­tés de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise appelle à la pru­dence… et indique que le Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère a, lui aussi, failli comp­ter parmi les victimes.

Le mode d’ac­tion des auteurs de l’es­cro­que­rie est “simple”: ceux-ci se sont fait pas­ser auprès de Grenoble Habitat pour un pres­ta­taire habi­tuel du bailleur social, et ont obtenu la modi­fi­ca­tion de ses coor­don­nées ban­caires. Dès lors, les ver­se­ments ban­caires de GH arri­vaient sur le compte des escrocs, et plus sur celui du pres­ta­taire. Lequel a donné l’a­lerte au bout de plu­sieurs semaines, consta­tant qu’il ne per­ce­vait plus de rému­né­ra­tion. C’est 1,225 mil­lion d’eu­ros qui a ainsi été détourné.

Un mes­sage adressé aux direc­teurs des ser­vices d’in­for­ma­tions (DSI) des dif­fé­rentes col­lec­ti­vi­tés de l’ag­glo­mé­ra­tion alerte sur la pra­tique… qui ne semble pas iso­lée. Selon l’au­teur du mes­sage, le Département (auquel il n’ap­par­tient pas) aurait bien failli lui aussi tom­ber dans le pan­neau. Les ser­vices dépar­te­men­taux se seraient ainsi rendu compte in extre­mis de la manœuvre, soit juste avant la modi­fi­ca­tion des coor­don­nées ban­caires du faux prestataire.

Le bailleur social Grenoble Habitat a été victime d'une escroquerie à hauteur de 1,225 millions d'euros dans le courant du mois de mars 2023. Un message diffusé en interne aux collectivités de l'agglomération grenobloise indique que le Département a failli, lui aussi, compter parmi les victimes. © Agathe Bréchemier - Place Gre'net.

Le bailleur social Grenoble Habitat a été vic­time d’une escro­que­rie à hau­teur de 1,225 mil­lion d’eu­ros dans le cou­rant du mois de mars 2023. Un mes­sage dif­fusé en interne aux col­lec­ti­vi­tés de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise indique que le Département a failli, lui aussi, comp­ter parmi les vic­times. © Agathe Bréchemier – Place Gre’net.

Pour réa­li­ser leur escro­que­rie, les mal­fai­teurs s’arment de patience. Ils gagne­raient ainsi la confiance de leurs inter­lo­cu­teurs sur plu­sieurs semaines, voire plu­sieurs mois. Ce en se mon­trant à la fois « très sym­pa­thiques et très convain­cants », et en affi­chant une vraie connais­sance de la col­lec­ti­vité concer­née, du pres­ta­taire dont ils usurpent l’i­den­tité, mais aussi des pro­ces­sus tech­niques en vigueur au sein des services.

Les ser­vices finan­ciers des col­lec­ti­vi­tés sont ainsi appe­lés à la plus grande pru­dence. Il leur est notam­ment conseillé, en cas de demande de chan­ge­ment de coor­don­nées ban­caires, de contac­ter le stan­dard de la société pour opé­rer une véri­fi­ca­tion auprès de son ser­vice finan­cier. Le Département serait en lien avec les enquê­teurs de la police natio­nale après la ten­ta­tive d’es­cro­que­rie. Sollicité par Place Gre’net, il a fait savoir qu’il n’apporterait pas de commentaire.

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Claus Habfast "met sur pause" le projet de vente des actions Grenoble Habitat... et se tourne vers la Métropole
Le bailleur social Grenoble Habitat perd plus d’un mil­lion d’eu­ros… à la suite d’une escroquerie

FLASH INFO - Une perte de plus d'un millions d'euros pour le bailleur social Grenoble Habitat suite à une escroquerie? Telle est l'information donnée par Lire plus

Clos d'Or : relaxe partielle pour l'ancienne directrice.Palais de justice de Grenoble. ©Joël Kermabon- Place Gre'net
L’ancienne direc­trice de la Maison d’en­fance du Clos d’Or, jugée pour escro­que­rie, par­tiel­le­ment relaxée

EN BREF - L'ancienne directrice du centre de loisirs grenoblois du Clos d'Or vient d'être jugée pour abus de confiance au préjudice de la structure, Lire plus

La Ville de Grenoble et son maire Éric Piolle dressent les grandes lignes et les perspectives pour 2023
La Ville de Grenoble a porté plainte pour escro­que­rie contre l’é­pouse de l’élu Chérif Boutafa

  FIL INFO - Lors du conseil municipal de ce lundi 17 mai 2021, Pierre Mériaux, adjoint délégué au personnel, a fermement démenti les allégations Lire plus

L'Assurance-maladie de l'Isère accueille toujours le public, mais uniquement sur rendez-vous
Escroquerie mas­sive à l’aide médi­cale d’État à Grenoble et Échirolles : un juge d’ins­truc­tion saisi

  FOCUS – Près de deux cents ressortissants algériens auraient bénéficié indûment de l'aide médicale d'État à Grenoble et Échirolles, entre 2014 et 2019. Coût du Lire plus

L'avocat du chirurgien grenoblois suspendu porte plainte pour diffamation et dénonciation calomnieuses envers ses "prétendues victimes ".
Chirurgien gre­no­blois inter­dit d’exer­cer : une enquête pré­li­mi­naire ouverte pour escro­que­ries et non-assis­tance à per­sonnes en danger

FIL INFO - Une enquête préliminaire a été ouverte pour escroqueries et non-assistance à personnes en danger à l'encontre d'un chirurgien grenoblois. Auteur d'une cinquantaine Lire plus

Palais de justice de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Gières : quatre jeunes mis en exa­men pour des agres­sions, dont une mor­telle, lors de faux ren­dez-vous galants sur le campus

EN BREF - Quatre jeunes Isérois ont été interpellés, lundi 3 avril 2023, puis mis en examen, ce mercredi 5 avril, pour "extorsion avec violences Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !