Retour sur les finances 2020 : la crise sanitaire a mis Grenoble KO

La Ville de Grenoble a porté plainte pour escro­que­rie contre l’é­pouse de l’élu Chérif Boutafa

La Ville de Grenoble a porté plainte pour escro­que­rie contre l’é­pouse de l’élu Chérif Boutafa

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FIL INFO - Lors du conseil municipal de ce lundi 17 mai 2021, Pierre Mériaux, adjoint délégué au personnel, a fermement démenti les allégations d'Alain Carignon concernant la radiation d'une agente de la Ville de Grenoble. En l'occurrence, l'épouse du conseiller municipal d'opposition et syndicaliste FO Chérif Boutafa, contre laquelle la Ville a par ailleurs porté plainte au pénal pour escroquerie.

 

 

L'épouse de Chérif Boutafa poursuivie pour escroquerie. Hôtel de ville de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Hôtel de ville de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

La passe d'armes s'est déroulée au tout début du conseil municipal, lors du vote de la première délibération concernant le rendu acte de la séance précédente. Ce alors qu'Alain Carignon, président du groupe d'opposition Société civile, divers droite et centre (SCDDC), fustigeait les différentes procédures engagées par la municipalité envers des agents de la Ville.

 

Quitte à remonter loin dans le temps : jusqu'en 2016, année du licenciement du champion paralympique David Smétanine. Ou, plus proche, en rappelant le bras de fer avec le policier municipal Sid Hamed Beldjenna, finalement réintégré dans ses fonctions. L'élu a ensuite cité « cette employée de Pierre Mériaux à la Maison de la montagne » qui aurait fait, selon lui, l'objet de « l'acharnement de la Ville ». “L'employée” en question ? La conjointe de Chérif Boutafa, « qui a le tort d'être l'épouse d'un syndicaliste également élu de l'opposition municipale », selon Alain Carignon.

 

 

La Ville de Grenoble a porté plainte au pénal pour escroquerie

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 49 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Sécheresse : la Ville de Grenoble interdit l'accès au parc Guy-Pape. Sécheresse. DR
Canicule et séche­resse : la Ville de Grenoble prend un arrêté d’in­ter­dic­tion d’ac­cès tem­po­raire à la prai­rie Guy Pape

FLASH INFO - Considérant les conditions exceptionnelles de sécheresse et de chaleur susceptibles d'augmenter les risques d'incendie, la Ville de Grenoble a pris un arrêté Lire plus

Grenoble face au phénomène d'ilots de chaleur, entre critiques de l'opposition et perspectives de la municipalité
Voirie et espaces verts : la Ville de Grenoble fait face à l’a­lerte séche­resse de niveau 4

FLASH INFO - Tout comme l'ensemble des localités du sud du département de l'Isère, la Ville de Grenoble est concernée par l'alerte sécheresse de niveau Lire plus

L'édition 2022 du Cabaret Frappé à retouvé le Jardin de Ville de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Le Cabaret frappé a repris ses quar­tiers d’été au cœur du Jardin de ville de Grenoble jus­qu’au 20 juillet 2022

REPORTAGE VIDÉO - C'est parti pour la 23e édition du Cabaret frappé, festival musical grenoblois entièrement gratuit qui se déroule au Jardin de ville. Au Lire plus

Massilia Sound System au festival Cabaret Frappé de Grenoble de 2021 © Muriel Beaudoing
La Ville de Grenoble dévoile sa poli­tique cultu­relle pour la période 2022 – 2026

FOCUS - L'adjointe à la culture Lucille Lheureux a présenté, jeudi 7 juillet, la politique culturelle 2022-2026 de la Ville de Grenoble, adoptée en conseil Lire plus

Le Dal organisait ce vendredi 1er juillet 2022 un rassemblement et un concert de casseroles devant la préfecture, en compagnie des familles occupant l'esplanade de la Caserne de Bonne. © Dal 38
Grenoble : la Ville met la salle Rouge à dis­po­si­tion du Dal et des familles sans abri jus­qu’à la fin de l’été

FOCUS - Après avoir occupé l'esplanade de la Caserne de Bonne durant cinq semaines, puis la Maison des associations depuis ce mardi 12 juillet 2022, Lire plus

Le Dal et les 80 familles occupant l'esplanade de la Caserne de Bonne depuis cinq semaines ont levé le camp, mardi 12 juillet 2022, et occupent désormais la Maison des associations. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : le Dal et les 80 familles sans abri ont quitté l’es­pla­nade de la Caserne de Bonne pour la Maison des associations

FOCUS - Le Dal 38 (Droit au logement) et les 80 familles qui occupaient l'esplanade de la Caserne de Bonne depuis le 5 juin 2022 Lire plus

Flash Info

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

|

03/08

15h57

|

|

03/08

13h04

|

Les plus lus

Flash info| Séparatisme et com­mu­nau­ta­risme : le pré­fet de l’Isère demande des expli­ca­tions face aux bur­ki­nis dans une pis­cine de Grenoble

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Environnement| « Chasses pré­si­den­tielles » en Isère : le mili­tant Jean-François Noblet condamné pour diffamation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin