Affaire de la Fête des Tuiles : lourde amende requise contre Éric Piolle mais pas d’i­né­li­gi­bi­lité, déci­sion le 6 sep­tembre 2023

Affaire de la Fête des Tuiles : lourde amende requise contre Éric Piolle mais pas d’i­né­li­gi­bi­lité, déci­sion le 6 sep­tembre 2023

REPORTAGE – Relaxés en pre­mière ins­tance par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Valence, Éric Piolle et six autres pré­ve­nus com­pa­rais­saient, lundi 19 et mardi 20 juin 2023, devant la cour d’ap­pel de Grenoble, pour des soup­çons de favo­ri­tisme dans l’at­tri­bu­tion de l’or­ga­ni­sa­tion de la Fête des Tuiles à Fusées, en 2015 et 2016. L’avocate géné­rale a requis 15 000 euros d’a­mende dont 7 500 avec sur­sis contre le maire de Grenoble, mais pas d’i­né­li­gi­bi­lité. Des amendes ont éga­le­ment été deman­dées à l’en­contre de la majo­rité des autres pré­ve­nus, la magis­trate requé­rant en revanche la relaxe pour l’as­so­cia­tion et son met­teur en scène Pascal Auclair. Le juge­ment a été mis en déli­béré au 6 sep­tembre 2023.

C’était l’en­jeu majeur de la seconde jour­née du pro­cès en appel de l’af­faire de la Fête des Tuiles, qui s’a­che­vait ce mardi 20 juin 2023 devant la cour d’ap­pel de Grenoble. Quelle peine l’a­vo­cate géné­rale allait-elle requé­rir contre Éric Piolle, relaxé en pre­mière ins­tance, le 25 octobre 2022, par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Valence ? Finalement, celle-ci a requis 15 000 euros d’a­mende dont 7 500 avec sur­sis, mais pas d’i­né­li­gi­bi­lité, contre le maire EELV de Grenoble, pré­venu de favo­ri­tisme dans l’at­tri­bu­tion de l’or­ga­ni­sa­tion des édi­tions 2015 et 2016 à l’as­so­cia­tion Fusées.

Fête des Tuiles : amende requise contre Piolle, pas d'inéligibilité

L’avocate géné­rale a requis 15 000 euros d’a­mende dont 7 500 avec sur­sis contre Eric Piolle. © Manuel Pavard – Place Gre’net

« Depuis le début, il y une volonté de s’as­seoir sur les règles de l’é­ga­lité des chances pour les mar­chés publics. Éric Piolle a la plus grande res­pon­sa­bi­lité car il vou­lait la Fête des Tuiles coûte que coûte », a ainsi affirmé l’a­vo­cate géné­rale Françoise Benezech, au terme d’un réqui­si­toire offen­sif et sou­vent très virulent.

Infraction insuf­fi­sam­ment carac­té­ri­sée pour Pascal Auclair et Fusées

La magis­trate a donc demandé à la cour de « décla­rer cou­pables du délit d’oc­troi d’a­van­tage indu » Éric Piolle – pour lequel elle s’en remet à la cour concer­nant une éven­tuelle peine de pri­son avec sur­sis – mais aussi Erwan Lecœur, François Langlois et Paul Coste, res­pec­ti­ve­ment anciens direc­teur de la com­mu­ni­ca­tion, direc­teur géné­ral des ser­vices (DGS) et direc­teur géné­ral adjoint (DGA) à la Ville de Grenoble. Elle a éga­le­ment requis 15 000 euros d’a­mende dont 7 500 avec sur­sis à l’en­contre des deux pre­miers et 15 000 euros avec sur­sis contre ce dernier.

Fête des Tuiles : amende requise contre Piolle, pas d'inéligibilité

Le par­quet géné­ral a requis la relaxe pour Pascal Auclair (de dos) mais demandé des amendes pour Paul Coste (à gauche) et Erwan Lecoeur (à droite). © Manuel Pavard – Place Gre’net

Françoise Benezech s’est en revanche mon­trée plus clé­mente envers la sala­riée du ser­vice achats de la mai­rie, pour laquelle elle a sou­haité une « requa­li­fi­ca­tion en com­pli­cité d’oc­troi d’a­van­tage indu », d’où une peine de 5 000 euros avec sur­sis requise – avec pos­si­bi­lité de dis­pense de peine.

La repré­sen­tante du minis­tère public a enfin demandé la relaxe des deux der­niers pré­ve­nus, l’as­so­cia­tion Fusées – repré­sen­tée par sa pré­si­dente – et son met­teur en scène et co-direc­teur artis­tique Pascal Auclair, pour­sui­vis pour « recel de favo­ri­tisme ». Une infrac­tion insuf­fi­sam­ment carac­té­ri­sée, selon l’a­vo­cate géné­rale, qui a estimé qu” « on ne [pou­vait] pas leur repro­cher de ne pas connaître les règles ».

Une curieuse impres­sion de copier-coller

Avant les réqui­si­tions, la seconde jour­née d’au­dience s’é­tait ouverte, ce mardi matin, dans une atmo­sphère plus apai­sée que la veille. Pris d’as­saut, à l’ou­ver­ture du pro­cès, par des oppo­sants de droite et sur­tout par une tren­taine de membres du groupe « Saccage Grenoble », farou­che­ment hos­tiles à Éric Piolle1absent ce mardi après-midi, les bancs de la salle numéro 16 étaient en effet beau­coup plus clair­se­més le lendemain.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 72 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Une réflexion sur « Affaire de la Fête des Tuiles : lourde amende requise contre Éric Piolle mais pas d’i­né­li­gi­bi­lité, déci­sion le 6 sep­tembre 2023 »

  1. Une mei­leure immersion !
    Pour quelqu” un issu de la haute technologie ,
    il ne va quand même pas s” immer­ger « Ripper » !
    Je le ver­rai plu­tôt ani­mer un « repair café » … pour ini­tier ses élus (et autres) … au « recy­clage » … à la « répa­ra­tion » ou même au « récup” art » (en fai­sant preuve d” un peu plus d” immagination..).
    NB : Et alors, je par­ti­ci­pe­rais au dév­lop­pe­ment durable, à l” éco­lo­gie … en sa bonne com­pa­gnie. J” irai même jusqu” à recy­cler des fusées !

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Affaire de la Fête des Tuiles : Éric Piolle, jugé en appel avec six autres pré­ve­nus à Grenoble, charge le par­quet général

REPORTAGE - Le procès en appel d'Éric Piolle et de six autres prévenus, dans l'affaire de la Fête des Tuiles, s'est ouvert ce lundi 19 Lire plus

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Affaire de la Fête des Tuiles : Éric Piolle et les six autres pré­ve­nus jugés en appel les 19 et 20 juin 2023

EN BREF - La Ville de Grenoble a annoncé, le 8 novembre 2022, que le parquet général de Grenoble faisait appel de la décision du Lire plus

Taxe foncière: le collectif Demain Grenoble accuse Éric Piolle de "tromperies" et de "mensonges"
Affaire de la Fête des Tuiles : Éric Piolle et les six autres pré­ve­nus relaxés par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Valence

FOCUS - Le maire de Grenoble Éric Piolle et les six autres prévenus jugés dans l'affaire de la Fête des Tuiles ont été relaxés par Lire plus

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Affaire de la fête des Tuiles : aucune peine requise contre Éric Piolle par le par­quet de Valence

REPORTAGE - La deuxième et dernière journée du procès de l'affaire de la Fête des Tuiles a été marquée par le réquisitoire du procureur de Lire plus

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Fête des Tuiles : Éric Piolle, jugé à Valence pour favo­ri­tisme, s’est dit « serein » lors de la pre­mière jour­née d’audience

REPORTAGE - Le procès de l'affaire de la Fête des Tuiles s'est ouvert ce lundi 26 septembre 2022 devant le tribunal correctionnel de Valence. Le Lire plus

Grenoble : un samedi rythmé à la fois par la Fête des Tuiles, des sports et la Biennale des villes en transition

REPORTAGE VIDÉO - Grenoble accueillait simultanément, ce samedi 10 juin 2023, la septième édition de la Fête des Tuiles et la quatrième Biennale des villes Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !