La Cinémathèque de Grenoble ne s'interdit pas les blockbusters : elle reprogramme le premier épisode de la saga Jurassic Park, qui fête ses 30 ans ! DR

Non, la Cinémathèque et le Ciné Club de Grenoble n’ont pas l’in­ten­tion de bais­ser le rideau

Non, la Cinémathèque et le Ciné Club de Grenoble n’ont pas l’in­ten­tion de bais­ser le rideau

FOCUS – Les ciné­philes com­men­çaient à s’in­quié­ter, début février. La Cinémathèque de Grenoble n’an­non­çait alors que quelques films épars pour la suite de sa sai­son, sans relan­cer de cycles, quand le Ciné Club était en mal de pro­jec­tion­niste. La pre­mière a fina­le­ment dévoilé un pro­gramme assez copieux, ven­dredi 10 février 2023. Quant au Ciné Club, tout autant habi­tué du cinéma Juliet-Berto, il a éga­le­ment donné des nou­velles ras­su­rantes sur la pour­suite de ses acti­vi­tés, après un moment de flottement.

Après le cycle Bellissima de la Cinémathèque de Grenoble, puis Le Maudit Festival de l’as­so­cia­tion Terreur Nocturne, quels films allons-nous pou­voir voir au cinéma Juliet-Berto ? Les réponses par­tielles à cette ques­tion prê­taient le flanc aux rumeurs sur les rai­sons d’une sup­po­sée pro­gram­ma­tion “en pointillés”.

Vendredi 10, par voie de com­mu­ni­qué, la Cinémathèque a tenu à lever le doute : elle « conti­nue » ! Dès ce mois de février, elle pro­po­sera « une dizaine de séances évé­ne­ments, plus ponc­tuelles, mais tou­jours dans un désir de relier patri­moine ciné­ma­to­gra­phique et actua­li­tés des struc­tures par­te­naires ».

La Cinémathèque de Grenoble retrouve le cinéma Juliet-Berto dès le 16 février, à 15 heures. Au programme : Le Prince d'Égypte, en partenariat avec le Musée Dauphinois. DR

La Cinémathèque de Grenoble retrouve le cinéma Juliet-Berto dès le 16 février, à 15 heures. Au pro­gramme : Le Prince d’Égypte, en par­te­na­riat avec le Musée Dauphinois. DR

Le nombre de séances en baisse ? Elle le relie au trans­fert d’une par­tie de ses col­lec­tions (films et non-films) aux Archives muni­ci­pales de Grenoble. Un chan­tier débuté en avril 2022 et tou­jours en cours. « L’équipe de la Cinémathèque va s’y consa­crer jus­qu’à la pré­pa­ra­tion du 46e Festival du film court en plein air, qui se tien­dra du 28 juin au 1er juillet 2023. »

Pour les ama­teurs de courts et longs-métrages

Officiellement, la Cinémathèque confirme une séance à Juliet-Berto dès le 16 février, à 15 heures : Le Prince d’Égypte, un des­sin animé du stu­dio Dreamworks qui fait écho à l’ex­po­si­tion Égyptomania du Musée dau­phi­nois. Suivra, le samedi 4 mars, Si c’é­tait de l’a­mour, un docu­men­taire consa­cré à la danse qui rebon­dit sur les Détonnantes, fes­ti­val orga­nisé à la MC2.

Grenoble à l'écran ? C'est la proposition de la Cinémathèque autour de la trilogie de Lucas Belvaux. Ici, François Morel dans le premier opus, Après la vie. Rendez-vous fixé au 1er avril. DR

Grenoble à l’é­cran ? C’est la pro­po­si­tion de la Cinémathèque autour de la tri­lo­gie de Lucas Belvaux. Ici, François Morel dans le pre­mier opus, Après la vie. Rendez-vous fixé au 1er avril. DR

Le reste de la pro­gram­ma­tion de la Cinémathèque ainsi que les noms de ses autres par­te­naires se dévoilent pro­gres­si­ve­ment sur son site Internet. Un nou­veau zoom s’an­nonce notam­ment sur feu Jean-Luc Godard (déjà à l’hon­neur en décembre 2022). Au pro­gramme du 16 mars : quatre des courts-métrages du maître de la Nouvelle Vague à ses débuts.

Dans un tout autre genre, men­tion spé­ciale pour le désor­mais clas­sique Jurassic Park, avec la Casemate, le 23 mars. Du haut de ses 30 ans, le film prend évi­dem­ment toute sa déme­sure sur grand écran. Autres coups de cœur pos­sibles, le 1er avril, avec la tri­lo­gie de Lucas Belvaux tour­née à Grenoble et dans les envi­rons : Un Couple épa­tant / Cavale / Après la vie. Une pro­gram­ma­tion en par­te­na­riat avec le Printemps du livre.

Le len­de­main, les ama­teurs de très longs-métrages n’hé­si­te­ront pas non plus à (re)découvrir Jeanne Dielman, 23, Quai du Commerce, 1080 Bruxelles. Un film récem­ment dési­gné comme le meilleur de tous les temps par le maga­zine bri­tan­nique Sight et Sound. En tête d’af­fiches, deux femmes : la réa­li­sa­trice belge Chantal Akermann et la comé­dienne fran­çaise Delphine Seyrig.

LE CINÉ CLUB DE GRENOBLE SE VEUT LUI AUSSI RASSURANT

Terminées, les frayeurs. Après avoir coor­ga­nisé une séance lors du Maudit Festival, le Ciné Club de Grenoble avait donné de mau­vaises nou­velles. Il crai­gnait de ne plus rien pou­voir pro­je­ter avant le mois d’a­vril, faute de pro­jec­tion­niste dis­po­nible. Une infor­ma­tion d’ailleurs com­mu­ni­quée sur sa page Facebook le 8 février.

Un revi­re­ment est inter­venu deux jours plus tard : « Contrairement à ce qui a été annoncé, le Ciné Club va bien pou­voir conti­nuer à pro­je­ter. Nous pré­pa­rons la ren­trée avec un pro­gramme que nous vous dévoi­le­rons très pro­chai­ne­ment ».

“Le cinéma muet au temps du parlant”

Chose faite lundi 13 et mardi 14 février. Le Ciné Club redé­marre autour d’un joli cycle sur “Le cinéma muet au temps du par­lant”. Les Lumières de la ville, l’un des chefs d’œuvre de Charlie Chaplin, ouvrira les fes­ti­vi­tés le 22 février. L’occasion de se sou­ve­nir qu’en 1931, le per­son­nage de Charlot est l’un des rares à avoir “sur­vécu” en res­tant silen­cieux… et tou­jours aussi touchant.

Dans la fou­lée, le Ciné Club a choisi deux mer­veilles, sor­ties en 2012 : Tabou de Miguel Gomes pro­jeté le 1er mars et Blancanieves de Pablo Berger le 8.

Martin de Kerimel

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Pour rendre hommage au cinéaste franco-suisse Jean-Luc Godard, la Cinémathèque programme notamment "Nouvelle Vague" (1990) le 2 décembre 2022. DR
La Cinémathèque de Grenoble rend hom­mage à Godard et pour­suit sa sai­son en beauté

FOCUS - Après la disparation de Jean-Luc Godard en septembre, la Cinémathèque de Grenoble programme deux de ses films. Une double curiosité à découvrir vendredi Lire plus

La cinémathèque de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Cinémathèque de Grenoble : une sai­son pla­cée sous le signe de diver­sité, des par­te­na­riats et des rencontres

  FOCUS – À l'occasion de la nouvelle saison de la Cinémathèque de Grenoble, Peggy Zejgman-Lecarme, sa directrice nous a détaillé le programme. Sans oublier de Lire plus

“Fais pas ta victime”, le film sur le harcèlement scolaire disponible sur le site de la Cinémathèque de Grenoble
“Fais pas ta vic­time”, le film sur le har­cè­le­ment sco­laire dis­po­nible sur le site de la Cinémathèque de Grenoble

  FLASH INFO – Le court-métrage Fais pas ta victime est visionnable librement sur le site de la Cinémathèque de Grenoble. Consacré au harcèlement scolaire, Lire plus

Inupiluk, l'un des courts-métrages de Sébastien Betbeder présentés à Grenoble, évoque la rencontre improbable de deux copains avec d'autres personnages venus du Groenland. DR
La Cinémathèque de Grenoble reçoit Sébastien Betbeder, l’un de ses lau­réats 2022

EN BREF - Le cinéaste français Sébastien Betbeder vient rencontrer le public grenoblois à l'initiative de la Cinémathèque de Grenoble. Récompensé au 45e Festival du Lire plus

Les cinéphiles devraient se régaler au cours de la soirée du 3 février, avec Infernal Affairs, un thriller venu de Hong Kong. © TFM Distribution
Le Maudit Festival : une béné­dic­tion gre­no­bloise pour les ciné­philes les plus aventureux

FOCUS - Dépassé, l'écran géant ? À Grenoble, à l'heure des plate-formes numériques, une poignée de passionnés continue de défendre le plaisir des projections en Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !