Audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de Grenoble le 27 janvier 2023. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le tri­bu­nal judi­ciaire de Grenoble déplore tou­jours un manque de moyens mais se réjouit d’une nou­velle organisation

Le tri­bu­nal judi­ciaire de Grenoble déplore tou­jours un manque de moyens mais se réjouit d’une nou­velle organisation

FOCUS - À l'occasion de l’audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de Grenoble, le 27 janvier 2023, le procureur de la République Éric Vaillant a regretté des moyens et des effectifs toujours insuffisants. Au titre des embellies, la réorganisation des services « autour du magistrat », la création d'audiences supplémentaires, les violences conjugales davantage et mieux poursuivies, et l'intensification de la lutte contre le trafic de stupéfiants.

C'est devant un parterre de magistrats, greffiers, avocats, forces de l'ordre et de sécurité, mais aussi de représentants de l'administration pénitentiaire et d’élus que la traditionnelle audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire (TJ) de Grenoble s’est déroulée, vendredi 27 janvier 2023.

L'occasion pour Éric Vaillant, procureur de la République de Grenoble, d'aborder plusieurs thèmes concernant l'activité du TJ au cours de l'année 2022. « Chacun [d'entre eux] pourrait faire à lui seul l’objet d’une séquence vidéo pour la nouvelle chaîne Youtube du parquet », a assuré le procureur, rodé à la communication sur les réseaux sociaux.

Salle comble pour l'audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de Grenoble le 27 janvier 2023. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Salle comble pour l'audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de Grenoble le 27 janvier 2023. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Au titre des principales préoccupations du représentant du ministère public, des effectifs toujours insuffisants à son sens. « Seul du personnel supplémentaire peut nous permettre d’accomplir toutes les missions qui nous sont confiées dans des délais raisonnables et sans l’épuisement professionnel dénoncé par la tribune des 3000 », a-t-il exposé.

« Nous devrions être 16 au lieu de 14 et nous attendons ces nouveaux collègues avec impatience car actuellement, avec le nombre de temps partiels et les congés maternité, il nous manque quatre collègues », a ainsi appuyé le magistrat.

À la clé, l'impossibilité de créer toutes les audiences correctionnelles supplémentaire nécessaires pour éponger le stock de dossiers à juger et réduire les délais d'audiencement5Autour de 13 mois en moyenne.. « Nous avons créé deux audiences collégiales supplémentaires par mois mais il [en] faudrait au moins quatre6Audiences collégiales, juge unique et comparutions sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC)., a insisté Éric vaillant.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 76 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Justice : Christophe Barret, nou­veau pro­cu­reur géné­ral de Grenoble, ins­tallé offi­ciel­le­ment dans ses fonctions

FOCUS - En poste depuis la rentrée de septembre 2022, Christophe Barret a été installé officiellement dans ses nouvelles fonctions de procureur général de la Lire plus

Ce mercredi 9 mars 2022, Laurent Prevost, préfet de l’Isère, Éric Vaillant, procureur de Grenoble, et Renzo Sulli, maire d’Échirolles, ont signé le premier Contrat de sécurité intégrée (CSI) de l’Isère, pour la période 2022-2026, lors de la réunion plénière du conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) de la commune. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Échirolles : pre­mier Contrat de sécu­rité inté­grée de l’Isère signé par le maire, le pré­fet et le procureur

FOCUS - Le préfet, le procureur de la République et le maire d'Échirolles ont signé, le mercredi 9 mars 2022, le premier Contrat de sécurité Lire plus

Anne Auclair-Rabinovitch, présidente du Tribunal judiciaire de Grenoble et Éric Vaillant, procureur de la République de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Tribunal judi­ciaire de Grenoble : audience de ren­trée sous le signe de l’op­ti­misme mal­gré les pro­blèmes d’effectif

FOCUS - L'audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de Grenoble s'est déroulée en comité restreint dans une salle d'audience du palais de justice, vendredi Lire plus

Martine Comte, présidente du Codase, Eric Vaillant, procureur, Anne Auclair, présidente du tribunal judiciaire, Martine Kohly, vice-présidente du Département en charge de l’enfance, de la famille, de la jeunesse et des sports, et Pierre Bejjaji, conseiller métropolitain délégué à la prévention de la délinquance et à la prévention spécialisée, ont signé, le 15 décembre 2021, au Codase, deux conventions pour la mise en œuvre de stages de responsabilisation pour les auteurs de violences conjugales et les parents défaillants. © Manuel Pavard – Place Gre’net
Grenoble : La jus­tice peut désor­mais impo­ser des stages de res­pon­sa­bi­li­sa­tion pour les auteurs de vio­lences conju­gales et les parents défaillants

FOCUS - Deux conventions pour la mise en œuvre de stages de responsabilité parentale et de responsabilisation du conjoint violent ont fait l'objet d'une signature Lire plus

États généraux de la justice: un échange sans langue de bois entre internautes et magistrats grenoblois
États géné­raux de la jus­tice : un échange sans langue de bois entre inter­nautes et magis­trats grenoblois

FOCUS - Un entretien en direct avec deux magistrats? C'est ce que proposaient Éric Vaillant et Jacques Dallest, respectivement procureur de la République et procureur Lire plus

Pour Eric Vaillant, procureur à Grenoble, le trafic de stupéfiants a pris une telle ampleur qu'il est impossible à éradiquer.
Violences conju­gales : le pro­cu­reur de Grenoble tape du poing sur la table pour récla­mer plus de moyens

  FOCUS - Dans un long communiqué, le procureur de Grenoble Éric Vaillant (re)met le dossier des violences conjugales sur la table. Il réclame plus Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !