États généraux de la justice: un échange sans langue de bois entre internautes et magistrats grenoblois

États généraux de la justice : un échange sans langue de bois entre internautes et magistrats grenoblois

États généraux de la justice : un échange sans langue de bois entre internautes et magistrats grenoblois

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Un entretien en direct avec deux magistrats ? C’est ce que proposaient Éric Vaillant et Jacques Dallest, respectivement procureur de la République et procureur général près de la cour d’appel de Grenoble, au cours d’un échange en visioconférence ouvert à tous, organisé le lundi 22 novembre dans le cadre des États généraux de la justice. Un exercice auquel les deux magistrats se sont adonnés sans langue de bois.

Exercice inha­bi­tuel pour le pro­cu­reur de la République de Grenoble Éric Vaillant et le pro­cu­reur géné­ral près la cour d’ap­pel de Grenoble Jacques Dallest : les deux magis­trats invi­taient les citoyens qui le dési­raient à un échange sous forme de ques­tions-réponses en visio, le lundi 22 novembre entre 14 et 15 h 30. Un ren­dez-vous orga­nisé dans le cadre des États géné­raux de la jus­tice, lan­cés en octobre 2021.

Les États généraux de la justice ont été lancés en octobre 2021 pour durer jusqu'en février 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les États géné­raux de la jus­tice ont été lan­cés en octobre 2021 pour durer jus­qu’en février 2022. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Objectif de l’initiative, rap­pelé par Jacques Dallest en pré­am­bule ? « Consulter la popu­la­tion et recueillir leurs opi­nions, leurs avis, leurs pro­po­si­tions sur le monde un peu par­ti­cu­lier de la jus­tice qui est sou­vent dans l’ac­tua­lité et sou­vent cri­ti­qué ». Prévus jus­qu’au mois de février 2022, les États géné­raux doivent abou­tir à un « état des lieux » accom­pa­gné de pro­po­si­tions pour amé­lio­rer la jus­tice du quo­ti­dien, qu’elle soit pénale ou civile.

Des échanges sans langue de bois

Si les par­ti­ci­pants à la réunion se sont mon­trés (rela­ti­ve­ment) dis­crets, ame­nant par­fois les deux magis­trats à endos­ser le rôle d’a­ni­ma­teurs, les ques­tions n’en ont pas moins démon­tré un réel inté­rêt du public pour la jus­tice. À com­men­cer par son fonc­tion­ne­ment : ses moyens ou son indé­pen­dance vis-à-vis du pou­voir. Tandis qu’un inter­naute était pour sa part sim­ple­ment curieux de savoir à quoi res­semble la vie quo­ti­dienne d’un magistrat.

De gauche à droite: Jacques Dallest et Éric Vaillant. Les deux magistrats ont participé à la rencontre avec les internautes sans langue de bois.

De gauche à droite : Jacques Dallest et Éric Vaillant. Les deux magis­trats ont par­ti­cipé à la ren­contre avec les inter­nautes sans langue de bois.

Des ques­tions aux­quelles Jacques Dallest comme Éric Vaillant ont répondu sans langue de bois. Les moyens ? « On en manque tou­jours ! On court après des effec­tifs parce que les conten­tieux sont en aug­men­ta­tion et qu’il faut des per­sonnes pour les trai­ter », a expli­qué Jacques Dallest. L’indépendance ? « Elle existe mais elle reste fra­gile. C’est pour­quoi je milite pour qu’elle rentre de plus en plus dans les textes », a pour sa part indi­qué Éric Vaillant.

Quant à la vie quo­ti­dienne d’un magis­trat, celle-ci se com­pose de beau­coup de réunions… et peut être bou­le­ver­sée à tout moment par un évé­ne­ment d’im­por­tance. « C’est aussi pour ces grosses affaires que l’on fait ce métier. Pour se confron­ter à des affaires qui ont de la réso­nance pour l’o­pi­nion publique, qui sus­cite la réflexion des uns et des autres », a confié Éric Vaillant.

Une justice trop laxiste à Grenoble ?

Mais sans sur­prise, la ques­tion de la délin­quance à Grenoble s’est éga­le­ment posée. Avec, en toile de fond, la sus­pi­cion d’une jus­tice gre­no­bloise trop « laxiste ». « Ça me fait tou­jours un peu mal d’entendre que la jus­tice gre­no­bloise est laxiste. Il y a besoin de règles, et ces règles il faut qu’on les res­pecte ! », a répli­qué Éric Vaillant. Qui a signé un joli lap­sus, en rap­pe­lant que la jus­tice « ne se rend pas sur un cla­que­ment de droit ».

Le procureur de la République de Grenoble contexte tout laxisme de la justice grenobloise. © Tim Buisson - Place Gre'net

Le pro­cu­reur de la République de Grenoble conteste tout laxisme de la jus­tice gre­no­bloise. © Tim Buisson – Place Gre’net

Le pro­cu­reur a par ailleurs mis les points sur les i : « On ne peut pas envoyer tout le monde en pri­son. Même si on construit encore plus de pri­sons et qu’on envoie encore plus de monde en pri­son, on ne pourra pas envoyer tout le monde en pri­son. » Et de rap­pe­ler que la jus­tice dis­pose d’un éven­tail de réponses pénales, par exemple le suris pro­ba­toire ou les tra­vaux d’in­té­rêt géné­ral. « C’est le tra­vail des magis­trats d’es­sayer de déter­mi­ner la sanc­tion pour tel ou tel dos­sier. C’est là que l’on rend une jus­tice humaine », estime Éric Vaillant.

Jacques Dallest a rap­pelé, pour sa part, que ceux qui prônent une jus­tice expé­di­tive sont eux-mêmes très sou­cieux du res­pect de leurs droits quand un acci­dent de par­cours les amène devant l’ins­ti­tu­tion. Un para­doxe qui s’ob­serve pour le simple citoyen… comme pour des élus, voire d’an­ciens pré­si­dents de la République. Quand cela se pro­duit, « on est content de trou­ver un avo­cat, des poli­ciers qui res­pectent la pro­cé­dure, et d’a­voir une jus­tice », a conclu le magistrat.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Éric Vaillant, procureur de la République au TGI de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Éric Vaillant, nouveau procureur de la République de Grenoble : “Je crois en l’utilité de la loi répressive”

ENTRETIEN - Éric Vaillant, qui succède à Jean-Yves Coquillat au poste de procureur de la République de Grenoble, a pris ses fonctions au tribunal de Lire plus

Eric Vaillant vient remplacer le 1er janvier 2019 Jean-Yves Coquillat au poste de procureur de la République de Grenoble.
Eric Vaillant succède à Jean-Yves Coquillat au poste de procureur de la République de Grenoble

FIL INFO - Eric Vaillant remplacera, le 1er janvier prochain, Jean-Yves Coquillat au poste de procureur de la République de Grenoble. Il prendra la tête Lire plus

Des sachets d’herbe à l’effigie d’Éric Dupond-Moretti : le deal à Grenoble entre humour, marketing… et violences

FOCUS - Alors que les policiers grenoblois ont découvert des sachets d'herbe à l'effigie du ministre de la Justice, le procureur de la République note Lire plus

Les gendarmes de Grenoble ont saisi 535 kilos d'herbe et 57 kilos de résine de cannabis à l'issue de perquisitions menées chez des commerçants en CBD, en Isère et dans la Loire. © DR
Plus de 500 kilos de cannabis saisis en Isère et dans la Loire auprès de commerçants en CBD, qui contestent avoir vendu de la drogue

FIL INFO - Près de 535 kilos d'herbe et 57 kilos de résine de cannabis ont été saisis et neuf personnes interpellées en Isère et Lire plus

Plusieurs sacs contenant des têtes de cannabis découverts. © Gendarmerie nationale
Découverte d’une installation de culture de cannabis à Froges : un quadragénaire placé en détention après comparution immédiate

FLASH INFO - Un quadragénaire jugé en comparution immédiate ce vendredi 5 novembre 2021 a été placé en détention après la découverte par les gendarmes Lire plus

Audience de rentrée de la cour d'appel de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Rentrée de la cour d’appel de Grenoble : « on demande beaucoup à la justice et on lui reproche beaucoup », selon le procureur général

FOCUS - Ce mercredi 1er septembre 2021 marquait la traditionnelle audience de rentrée de la Cour d'appel de Grenoble. L'occasion pour Pascale Vernay, sa première Lire plus

Flash Info

|

30/11

19h38

|

|

30/11

17h09

|

|

30/11

12h42

|

|

30/11

12h10

|

|

30/11

11h46

|

|

30/11

11h01

|

|

30/11

10h04

|

|

29/11

18h12

|

|

29/11

16h01

|

|

29/11

11h15

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin