Jean-Paul Vienne, président du comité de l'Isère du Mouvement pour la paix. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Grenoble : le Mouvement de la paix exige la rati­fi­ca­tion du traité d’interdiction des armes nucléaires par la France

Grenoble : le Mouvement de la paix exige la rati­fi­ca­tion du traité d’interdiction des armes nucléaires par la France

EN BREF – Le Mouvement de la paix orga­ni­sait, samedi 21 jan­vier 2023 à 15 heures rue Félix-Poulat à Grenoble, un ras­sem­ble­ment d’in­for­ma­tion pour deman­der la rati­fi­ca­tion par la France du traité d’interdiction des armes nucléaires (Tian). Ce, un jour à peine avant le deuxième anni­ver­saire de son entrée en vigueur, le 21 jan­vier 2021. Un rap­pel à l’ordre plus que néces­saire, juge le mou­ve­ment paci­fiste, au moment où la menace nucléaire revient sur le devant de la scène, notam­ment en Ukraine. 

« Des négo­cia­tions menées sous l’é­gide de l’Organisation des nations unies (Onu) ont abouti, le 21 jan­vier 2021, au vote du Traité d’in­ter­dic­tion des armes nucléaires (Tian) par une majo­rité d’États1Soit 122 sur 192.. Les autres, notam­ment la France, n’ont pas pris part au vote. » Voilà ce qu’ex­pli­quait, devant un maigre public samedi 21 jan­vier 2023 à 15 heures rue Félix-Poulat, Jean-Paul Vienne, pré­sident du comité de l’Isère du Mouvement de la paix.

Ce, à l’oc­ca­sion d’un ras­sem­ble­ment d’in­for­ma­tion des­tiné à célé­brer le deuxième anni­ver­saire de l’en­trée en vigueur de ce traité, en appli­ca­tion de l’ar­ticle 6 du Traité sur la non-pro­li­fé­ra­tion des armes nucléaires (TNP).

Grenoble : le Mouvement de la paix prône la fin de l'arme nucléaire. L'intervention de Jean-Paul Vienne sur la ratification par la France du traité d’interdiction des armes nucléaires avait lieu en même temps que le rassemblement en soutien aux femmes iraniennes organisé exactement à la même heure et au même endroit. © Joël Kermabon - Place Gre'net

L’intervention de Jean-Paul Vienne sur la rati­fi­ca­tion par la France du traité d’interdiction des armes nucléaires avait lieu à la même heure et au même endroit que le ras­sem­ble­ment en sou­tien aux femmes ira­niennes. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« À l’heure où l’Iran, l’Arabie saou­dite, la Pologne ou l’Afrique du Sud cherchent acti­ve­ment à se doter de l’arme nucléaire mais aussi où des États tels que la Fédération de Russie ou la Corée du Nord menacent ouver­te­ment de s’en ser­vir, il serait grand temps de ban­nir une fois pour toute cette arme sui­ci­daire », a appuyé le pré­sident du mou­ve­ment pacifiste.

En effet, estime ce der­nier, « le Tian est le seul à même, non pas d’empêcher toutes les guerres, mais au moins de parer au pire et de favo­ri­ser une dyna­mique ver­tueuse de désar­me­ment ».

« Il est midi moins deux. N’attendons pas la catas­trophe finale pour agir ! »

Ainsi « la France, pour­rait-elle jouer un grand rôle en rati­fiant ce traité et en usant de son rôle au Conseil de sécu­rité des Nations unies et de son pres­tige diplo­ma­tique », consi­dère Jean-Paul Vienne. L’occasion pour lui de tirer la son­nette d’alarme.

« Il est midi moins deux. N’attendons pas la catas­trophe finale pour agir ! », a‑t-il alerté, avant d’a­jou­ter : « Notre lutte est par­fai­te­ment rac­cord avec les exi­gences actuelles pour la pro­tec­tion du cli­mat et de l’en­vi­ron­ne­ment. Aussi n’hé­si­tons pas à inter­pel­ler nos élus, le gou­ver­ne­ment et notre pré­sident pour que la France s’en­gage sur le che­min d’une paix durable et y entraîne ses alliés. »

La Ville de Grenoble avait, pour sa part, rejoint dès 2019 l’appel des villes en faveur du Tian ini­tié par Ican France, le relai natio­nal de la cam­pagne inter­na­tio­nale pour l’a­bo­li­tion des armes nucléaires. Il s’a­gis­sait, à l’é­poque, de la deuxième grande ville de France à le faire.

Bernard Macret, adjoint aux Solidarités internationales, Marc Ollivier, membre du centre d'informations inter-peuples, Jean-Paul Vienne, président de la section iséroise de Mouvement  la paix, Joe Brillant, membre de la Cisem lors de la signature, en 2019 par la Ville de Grenoble, de l'appel en faveur du traité d’interdiction des armes nucléaires lancé par Ican France © Nina Soudre - Placegrenet.fr

Bernard Macret, alors adjoint aux Solidarités inter­na­tio­nales, Marc Ollivier, membre du centre d’in­for­ma­tions inter-peuples, Jean-Paul Vienne, pré­sident de la sec­tion isé­roise de Mouvement de la paix, et Joe Brillant, membre de la Cisem, lors de la signa­ture en 2019 par la Ville de Grenoble de l’ap­pel en faveur du traité d’interdiction des armes nucléaires lancé par Ican France. © Nina Soudre – Placegrenet​.fr

« Une guerre nucléaire ne peut se gagner et ne doit jamais se voir menée »

« L’élimination des armes nucléaires est le seul moyen de garan­tir qu’elles ne seront jamais mises en œuvre », insiste le Mouvement de la paix. Ce qui rejoint la décla­ra­tion conjointe de cinq chefs d’États dotés de l’arme nucléaire2En l’oc­cur­rence, les USA, la Chine, la Russie, la Grande-Bretagne et la France. publiée quelques jours avant la rati­fi­ca­tion du Tian, le 3 jan­vier 2022. « Une guerre nucléaire ne peut se gagner et ne doit jamais se voir menée », avaient-ils ainsi affirmé.

Sauf que, « contrai­re­ment à leur décla­ra­tion, ces États pour­suivent la moder­ni­sa­tion de leur armes ato­miques », cri­tique le mou­ve­ment paci­fiste. Aussi consi­dère-t-il « qu’il est temps pour eux de mettre leurs actions en confor­mité avec leur décla­ra­tion. Les mots ne suf­fisent plus. Il faut pas­ser aux actes ! »

Joël Kermabon

Auteur

2 commentaires sur « Grenoble : le Mouvement de la paix exige la rati­fi­ca­tion du traité d’interdiction des armes nucléaires par la France »

  1. « Ce n’est pas parce qu’ils sont nom­breux à avoir tort qu’ils ont raison. »
    Qui l’a dit ?

    sep article
  2. À l’heure où tout le monde s’arme, il fau­drait que la France laisse tom­ber son arse­nal nucléaire ???
    Où est la logique ?

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Rassemblement de soutien aux peuples iranien et kurde, à Grenoble.
Grenoble : une cen­taine de per­sonnes ras­sem­blées en soli­da­rité avec les peuples ira­nien et kurde

REPORTAGE - Une centaine de personnes se sont réunies ce samedi 7 janvier 2023, rue Félix-Poulat, à Grenoble, en solidarité avec les peuples iranien et Lire plus

Grenoble : plu­sieurs cen­taines de per­sonnes ras­sem­blées contre la guerre en Ukraine, aux cris de « Poutine, assassin »

REPORTAGE - Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées contre la guerre en Ukraine ce samedi 5 mars 2022, à Grenoble, défilant de la rue Lire plus

Rassemblement contre la guerre en Ukraine à Grenoble, le 26 février 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : entre 650 et 1 000 per­sonnes ont mani­festé leur sou­tien à l’Ukraine et dénoncé l’in­va­sion « cri­mi­nelle » de Vladimir Poutine

REPORTAGE VIDÉO - Entre 650 et 1 000 personnes se sont rassemblées rue Félix-Poulat ce samedi 26 février 2022 à 15 heures à Grenoble en Lire plus

Le Mouvement de la paix Isère appelle au rassemblement contre le conflit en Ukraine samedi 26 février à Grenoble
Le Mouvement de la paix Isère appelle au ras­sem­ble­ment contre le conflit en Ukraine samedi 26 février à Grenoble

FLASH INFO – "Voici longtemps que la paix n'avait ainsi été à ce point rompue en Europe". Ainsi s'exprime le comité départemental de l'Isère du Lire plus

Éric Piolle lors de la présentation du débat d'orientation budgétaire © Joël Kermabon - placegrenet.fr
La Ville de Grenoble rejoint l’appel des villes en faveur du traité d’interdiction des armes nucléaires

  FOCUS – Face à la montée des menaces, le maire de Grenoble a rejoint l’appel des villes en faveur du traité d’interdiction des armes Lire plus

Amnesty dénonce les ventes d'armes de la France dans le conflit du Yémen
Grenoble : Amnesty inter­na­tio­nal dénonce les ventes d’armes de la France dans le conflit du Yémen

  FIL INFO - À l'occasion des six ans de la guerre du Yémen, les militants d'Amnesty International de Grenoble se sont donné rendez-vous place Lire plus

Flash Info

|

30/01

19h26

|

|

30/01

18h22

|

|

30/01

17h46

|

|

30/01

17h10

|

|

30/01

12h18

|

|

28/01

17h12

|

|

27/01

8h30

|

|

25/01

16h10

|

|

25/01

15h18

|

|

25/01

11h21

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence qui a beau­coup fait par­ler d’elle »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Agenda

Je partage !