Joëlle Vaissière, conservatrice en charge des collections d'art ancien, a travaillé sur la nouvelle exposition du Musée de Grenoble consacrée à l'égyptologie. © Martin de Kerimel – Place Gre’net

Les tré­sors de l’Égypte antique sont de retour au Musée de Grenoble

Les tré­sors de l’Égypte antique sont de retour au Musée de Grenoble

ÉVÉNEMENT – C’est au tour du Musée de Grenoble de rebon­dir sur la fas­ci­na­tion que peuvent pro­cu­rer les tré­sors de l’Égypte antique. Jusqu’au 19 février 2023, la salle Andry-Farcy accueille une expo­si­tion consa­crée à l’é­gyp­to­lo­gie. Une pré­sen­ta­tion à la fois fas­ci­nante et instructive.

Une nou­velle expo­si­tion tem­po­raire, consa­crée à l’Égypte antique, vient d’ou­vrir au Musée de Grenoble. Elle mérite le détour, même si elle est bien plus petite que l’ex­po­si­tion De la nature, qui regroupe les œuvres de quatre artistes contem­po­rains. Les esthètes et curieux y décou­vri­ront quelques objets antiques égyp­tiens d’une valeur ines­ti­mable. C’est une chance : cha­cun d’eux offre un aperçu de la magni­fi­cence de la civi­li­sa­tion égyp­tienne au temps des pharaons.

Destinés aux rites funéraires de l'Égypte antique, ces vases canopes ont été manipulés par les frères Champollion. © Martin de Kerimel – Place Gre’net

Destinés aux rites funé­raires de l’Égypte antique, ces vases canopes ont été mani­pu­lés par les frères Champollion. © Martin de Kerimel – Place Gre’net

Des vases canopes à tête de cha­cal, le cou­vercle d’une momie, un grand sar­co­phage… ces pièces uniques ont conservé un grand pou­voir de fas­ci­na­tion. Difficile d’ailleurs de ne pas remar­quer, outre les outrages du temps, ceux que les expé­riences scien­ti­fiques leur ont par­fois fait subir. Les conser­va­teurs d’au­jourd’­hui n’ont pas sou­haité effa­cer cer­taines marques de mani­pu­la­tion : elles ont, elles aussi, une cer­taine valeur historique.

Parce que d’autres pièces sont extrê­me­ment fra­giles, elles sont rem­pla­cées par leur repro­duc­tion des­si­née. Frustrant ? Non. C’est aussi une occa­sion d’ob­ser­ver les hié­ro­glyphes de très près !

Miraculeusement conservés jusqu'à aujourd'hui, certains trésors de l'Égypte antique n'ont rien perdu de leur pouvoir de fascination. © Martin de Kerimel – Place Gre’net

Miraculeusement conser­vés jus­qu’à aujourd’­hui, cer­tains tré­sors de l’Égypte antique n’ont rien perdu de leur pou­voir de fas­ci­na­tion. © Martin de Kerimel – Place Gre’net

La pre­mière col­lec­tion d’an­tiques de Grenoble, d’a­bord ras­sem­blée par la biblio­thèque muni­ci­pale, date de 1777. Pour la pré­sen­ter, le musée a fait le choix du didac­tisme. Il a mis l’ac­cent sur l’ar­ri­vée des pièces dans ses murs et pro­pose des expli­ca­tions sur les débuts de l’é­gyp­to­lo­gie. L’occasion de décou­vrir le tra­vail des pre­miers Isérois, cher­cheurs et pas­sion­nés, à avoir étu­dié l’Égypte antique.

L’Égypte antique au prisme de la science… et à la lumière de la passion

Grâce à cette nou­velle expo­si­tion, les visi­teurs pour­ront en apprendre davan­tage sur deux de ces per­son­nages emblé­ma­tiques : Jean-François Champollion et Louis de Saint-Ferriol.

Le pre­mier fait beau­coup par­ler de lui en Isère, en cette année 2022. Et pour cause : il fut le pre­mier, avec son frère Jacques-Joseph, à étu­dier et cata­lo­guer les anti­qui­tés égyp­tiennes ras­sem­blées à Grenoble. Il en rédi­gea notam­ment un tout pre­mier cata­logue entre 1810 et 1812. Puis, il y a pile 200 ans, il fut le pre­mier à déchif­frer les hiéroglyphes.

D’autres évé­ne­ments ont déjà rebondi sur cet anni­ver­saire : notam­ment la pré­sen­ta­tion de sa cor­res­pon­dance avec son aîné aux Archives dépar­te­men­tales de l’Isère, celle des des­sins de Salvatore Cherubini au Musée de Vif et l’ex­po­si­tion Égyptomania du Musée dauphinois.

L'exposition du Musée de Grenoble met en avant deux personnages clés de l'égyptologie grenobloise, Jean-François Champollion et Louis de Saint-Ferriol. © Martin de Kerimel – Place Gre’net

L’exposition du Musée de Grenoble met en avant deux per­son­nages clés, pas­sion­nés par l’Égypte antique : Jean-François Champollion et Louis de Saint-Ferriol. © Martin de Kerimel – Place Gre’net

Si Louis de Saint-Ferriol est moins illustre, le Musée de Grenoble a choisi d’ho­no­rer sa mémoire en rai­son d’un autre anni­ver­saire impor­tant : celui des cent ans de l’i­nau­gu­ra­tion de sa pre­mière salle d’é­gyp­to­lo­gie, qui por­tait alors le nom de Saint-Ferriol.

En 1841, ce riche aven­tu­rier avait entamé un périple médi­ter­ra­néen sur les traces de Champollion. Il en revint avec de très nom­breux objets – reliefs, momies, cer­cueils, des­sins et estampes – qu’il fit livrer au châ­teau d’Uriage. Un cabi­net de curio­si­tés fut créé, ouvert aux savants et aux curistes, avant que le fils de Louis fasse don de la col­lec­tion à la Ville de Grenoble, en 1916. Le début d’une autre belle aventure.

Le pré­lude à la réou­ver­ture des salles égyp­tiennes d’ici 2024

Le Musée de Grenoble est loin d’en avoir fini avec l’Égypte antique et ses mys­tères. Si les salles qui héber­geaient le fonds gre­no­blois sont inac­ces­sibles au public depuis novembre 2021, c’est dans le cadre d’un pro­jet de moder­ni­sa­tion. Les équipes isé­roises tra­vaillent ainsi actuel­le­ment à la concep­tion d’une nou­velle pré­sen­ta­tion des œuvres, en par­te­na­riat avec le Musée du Louvre.

Une reproduction de la stèle de Kouban visible au Musée. Couverte de hiéroglyphes, cette pièce commémore un événement exceptionnel du règne de Ramsès II : le forage d'un puits dans le désert. © Martin de Kerimel – Place Gre’net

Une repro­duc­tion de la stèle de Kouban visible au Musée de Grenoble. Couverte de hié­ro­glyphes, cette pièce antique com­mé­more un évé­ne­ment excep­tion­nel du règne de Ramsès II : le forage d’un puits dans le désert. © Martin de Kerimel – Place Gre’net

Guy Tosatto, le direc­teur du musée, admet que la réou­ver­ture pré­vue a pris du retard pour des motifs tech­niques et finan­ciers. Après quelques tra­vaux d’a­mé­na­ge­ment, les mer­veilles de l’Égypte devraient tou­te­fois res­sor­tir des réserves fin 2023 ou début 2024. L’actuelle expo­si­tion tient donc lieu d’avant-propos.

Martin de Kerimel

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les Archives départementales de l'Isère exposent la correspondance entre les frères Champollion
Les Archives dépar­te­men­tales de l’Isère exposent la cor­res­pon­dance entre les frères Champollion

FOCUS - Le site des Archives départementales de l'Isère propose une exposition dédiée à la correspondance entre les deux frères Champollion jusqu'au 16 décembre 2022. Lire plus

"Un chantier déchiffré": le Musée Champollion dévoile les coulisses de sa création à travers sa nouvelle exposition
« Un chan­tier déchif­fré » : le Musée Champollion dévoile les cou­lisses de sa créa­tion à tra­vers sa nou­velle exposition

ÉVÉNEMENT - Le Musée Champollion de Vif accueille, depuis le vendredi 21 octobre 2022, l'exposition "Un chantier déchiffré". Une exposition consacrée aux travaux qui ont Lire plus

Cette sculpture de sphynx au repos date de la fin du 19e siècle. Elle illustre bien comment les artistes de l'époque ont pu se réapproprier les figures anciennes de l'Égypte des pharaons. Coll. Jean-Marcel Humbert.
Égyptomania : le Musée dau­phi­nois met en scène les pas­sions pour l’Égypte

ÉVÉNEMENT - En s'appuyant sur la collection de Jean-Marcel Humbert, conservateur général honoraire du patrimoine, le Musée dauphinois présente Égyptomania, du 5 novembre 2022 au 27 Lire plus

Quatre artistes contemporains livrent leur vision "De la nature" au Musée de Grenoble jusqu'au 19 mars 2023
Quatre artistes contem­po­rains livrent leur vision « De la nature » au Musée de Grenoble

FOCUS - Le Musée de Grenoble présente sa nouvelle exposition temporaire, intitulée De la nature, jusqu'au 19 mars 2023. L'occasion de réunir quatre artistes contemporains Lire plus

Servir les dieux d’Égypte : le Musée de Grenoble revi­site sa col­lec­tion autour des prêtres et chan­teuses d’Amon

FOCUS — Première grande exposition de la saison 2018-2019 du Musée de Grenoble, Servir les dieux d'Égypte raconte la société thébaine au cours de la Lire plus

Le Musée de Grenoble entre ville et nature pour son exposition hors les murs et sa prochaine exposition temporaire
Le Musée de Grenoble entre ville et nature pour les expo­si­tions de sa rentrée

FOCUS - Rentrée chargée pour le Musée de Grenoble, qui présente sa nouvelle exposition hors les murs à la MJC des Eaux-Claires à partir du Lire plus

Flash Info

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

|

30/01

19h26

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Flash info| Victime d’une « ten­ta­tive d’en­lè­ve­ment » à Grenoble, un jeune homme a été ren­voyé à la pri­son de Varces

Agenda

Je partage !