Des hélicoptères bombardiers d'eau appuient les pompiers qui combattent le feu. © Joël Kermabon - Place Gre'net

L’incendie de végé­ta­tion de Voreppe et de La Buisse tou­jours pas fixé : une tren­taine d’habitations sup­plé­men­taires évacuées

L’incendie de végé­ta­tion de Voreppe et de La Buisse tou­jours pas fixé : une tren­taine d’habitations sup­plé­men­taires évacuées

EN BREF – L’incendie de végé­ta­tion qui a débuté le 5 août sur les contre­forts de Chartreuse domi­nant La Buisse et Voreppe et qui a par­couru 85 hec­tares en plu­sieurs jours n’est tou­jours pas fixé, indi­quait la pré­fec­ture de l’Isère ce lundi 8 août à 18 heures. D’importants moyens res­tent mobi­li­sés pour ten­ter de cir­cons­crire le feu qui pro­gresse len­te­ment sur un relief escarpé com­pli­quant l’intervention des sapeurs-pom­piers mais aussi des moyens aériens.

Dans son point de situa­tion de ce lundi 8 août à 18 heures sur l’in­cen­die de forêt qui a tou­ché les com­munes de la Buisse et de Voreppe ce der­nier ven­dredi 5 août 2022, la pré­fec­ture de l’Isère indique que le feu, « n’est pas fixé ». Et qu’il pro­gresse len­te­ment, « poussé par un vent de nord-ouest de 30 km/h, for­cis­sant jusqu’à 22 heures avec une tem­pé­ra­ture {ambiante] attei­gnant les 32°C ».

Concrètement, « l’in­cen­die avance sur une par­tie non habi­tée des com­munes de Voreppe et La-Sure-en-Chartreuse, sur un flanc de mon­tagne boi­sée à 620 mètres d’altitude », pré­cise-t-elle encore.

L'incendie continue de se propager à bas bruit sur les contreforts escarpés dominant les communes de La-Buisse et de Voreppe. © Joël Kermabon - Place Gre'net

L’incendie de végé­ta­tion conti­nue de se pro­pa­ger à bas bruit sur les contre­forts escar­pés domi­nant les com­munes de La Buisse et de Voreppe. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Si à ce stade on ne déplore aucun blessé parmi la popu­la­tion, trois sapeurs-pom­piers ont néan­moins été légè­re­ment bles­sés en inter­ven­tion, déplorent les ser­vices de l’État. Cependant, insistent-ils, « aucune habi­ta­tion ni entre­prise n’est [affec­tée] ».

En sus des 140 per­sonnes éva­cuées, une tren­taine d’ha­bi­ta­tions sup­plé­men­taires ont fait l’ob­jet d’une éva­cua­tion pré­ven­tive. Ce dans le sec­teur des Balmes « en rai­son de chutes de débris végé­taux enflam­més ren­dant néces­saires des opé­ra­tions de pro­tec­tion », explique la préfecture.

D’importants moyens enga­gés avec des ren­forts d’autres départements

Au total, pas moins de 308 sapeurs-pom­piers luttent contre l’in­cen­die. Des relèves et des ren­forts des dépar­te­ments du Rhône, de la Savoie, de la Haute-Loire, du Puy-de-Dôme, de l’Allier et du Cantal appuient des effec­tifs du Sdis de l’Isère, ainsi que des pom­piers aéro­por­tés en pro­ve­nance des Bouches-du-Rhône.

De sur­croit, 80 engins sont opé­ra­tion­nels, dont deux héli­co­ptères bom­bar­diers d’eau en sou­tien aérien qui ont effec­tué 44 lar­gages repré­sen­tant 131 200 litres d’eau. Un poste de com­man­de­ment de site ins­tallé à La Buisse coor­donne les opé­ra­tions de sécu­rité. De son côté, le pré­fet de l’Isère a activé le centre opé­ra­tion­nel dépar­te­men­tal (Codis) assu­rant la direc­tion des opérations.

Le poste de commandement de site du Sdis de l'Isère installé à La-Buisse. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le poste de com­man­de­ment de site du Sdis de l’Isère ins­tallé à La Buisse. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Quelles sont, dès lors, les pers­pec­tives d’é­vo­lu­tion qu’en­vi­sagent les secours ? Le vent qui souffle dans une direc­tion nord-ouest pousse l’avant du feu vers la RD 520A qui consti­tue pour les pom­piers un point d’appui pour inter­ve­nir avec les effec­tifs au sol répar­tis en plu­sieurs sites.

« Les moyens aériens, com­pli­qués par le relief et un vent tour­nant, se ver­ront de nou­veau mobi­li­sés dès que les condi­tions le per­met­tront », assure la pré­fec­ture de l’Isère.

Les pré­vi­sions météo­ro­lo­giques « imposent une grande vigilance »

Quid des condi­tions météo ? Les pré­vi­sions pour les jours à venir indiquent un main­tien des condi­tions actuelles, tant pour ce qui concerne le vent que les tem­pé­ra­tures, « ce qui jus­ti­fie le main­tien des moyens en place et de la plus grande vigi­lance », insistent les auto­ri­tés. Qui rap­portent l’u­ti­li­sa­tion, ce lundi par les pom­piers, d’une nou­velle méthode de com­bat pour limi­ter la pro­pa­ga­tion de cet incen­die de végé­ta­tion. À savoir le « brû­lage dirigé » tout au long de la RD 520A1Une route fer­mée à toute cir­cu­la­tion entre Voreppe et Pommiers-La-Placette. Tout comme la RD 1075, entre La Buisse et Voreppe. afin de créer une bar­rière per­met­tant de stop­per le feu.

L'incendie de végétation de La Buisse délicat à fixer du fait de la présence de nombreuses barres rocheuses (photo prise au moyen d'un drone) . © Benjamin Pitault

L’incendie de végé­ta­tion de La Buisse déli­cat à fixer du fait de la pré­sence de nom­breuses barres rocheuses (photo prise au moyen d’un drone) . © Benjamin Pitault

Considérant la fer­me­ture de la RD 520A, au niveau du col de la Placette, le Département de l’Isère a décidé de lais­ser en alter­nat, en continu jour et nuit, la RD520 qui tra­verse les Gorges du Crossey, du côté de Saint-Étienne-de-Crossey. Ce afin de ne pas encla­ver le sec­teur car la col­lec­ti­vité qui y mène des tra­vaux pré­voyait une cou­pure totale de cette route à comp­ter de ce lundi jus­qu’à la fin août.

Par ailleurs, comme toute cir­cu­la­tion s’a­vère inter­dite sur la RD 1075 entre Voreppe et La Buisse et qu’elle consti­tue la voie d’accès au centre de col­lecte de déchets, le Département a décidé de prendre les choses en main.

Ainsi, en accord avec le Sdis de l’Isère et la Communauté d’ag­glo­mé­ra­tion du Pays voi­ron­nais (CAPV), a‑t-il rou­vert la cir­cu­la­tion, « de manière excep­tion­nelle », pour les camions pou­belles, « afin d’assurer la conti­nuité de ser­vice », indi­quait ce lundi Anne Gérin, conseillère dépar­te­men­tale du can­ton et pré­si­dente du Sdis de l’Isère.

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Un Canadair à l’œuvre sur le front de l'incendie qui a ravagé 75 hectares de végétation sur les communes de Voreppe et de La Buisse. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Incendie de végé­ta­tion à La-Buisse et à Voreppe : pas de répit pour les secours et déjà 80 hec­tares ravagés

REPORTAGE VIDÉO - L'incendie qui sévit toujours à Voreppe, dans le secteur de La Buisse, et désormais La-Sure-en-Chartreuse, a ravagé 80 hectares de végétation sur Lire plus

Un mur de flammes est descendu jusauà) la RD 1075 menaçant des habitations. © Sdis de l'Isère
L’incendie dans le sec­teur Voreppe – La Buisse devient cri­tique avec l’ou­ver­ture d’un front de flammes atti­sées par le vent

FLASH INFO - Le sinistre, qui a déjà ravagé plus de vingt hectares de végétation dans le secteur Voreppe - La Buisse, a empiré en Lire plus

L'incendie de végétation de La Buisse délicat à fixer du fait de la présence de nombreuses barres rocheuses (photo prise au moyen d'un drone) . © Benjamin Pitault
Un incen­die dû à la foudre ravage une ving­taine d’hec­tares de végé­ta­tion assé­chée à La Buisse près de Voreppe

 FLASH INFO - Un incendie de végétation asséchée, dû à la foudre, s'est déclaré ce vendredi 5 août 2022 vers 18 h 45 au-dessus de Lire plus

Le département de l'Isère descend en niveau 3 d'alerte sécheresse, avec une légère levée des restrictions mais un appel à la prudence
Sécheresse en mon­tagne : l’eau, une res­source vitale… de plus en plus rare dans les Alpes

DECRYPTAGE - Et si parler "d'or bleu" était déjà une réalité ? Avec ses massifs enneigés, le département de l'Isère semblait protégé mais les sécheresses Lire plus

Sécheresse et canicule: les annonces du ministre de la Transition écologique Christophe Béchu depuis l'Isère
Sécheresse et cani­cule : les annonces du ministre de la Transition éco­lo­gique Christophe Béchu depuis l’Isère

FLASH INFO - Visite “de terrain” pour Christophe Béchu: le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoire se rendait lundi 1er Lire plus

Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

REPORTAGE - Face aux canicules successives, l'alpage de haute altitude du Jas des Lièvres à Laval-en-Belledonne s'est métamorphosé en ce milieu d'été 2022. L'herbe grasse Lire plus

Flash Info

|

30/11

17h49

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Société| Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

Agenda

Je partage !