domaine de vizille

Les parcs et jar­dins des musées du Département de l’Isère, sources de rafraî­chis­se­ment face aux fortes chaleurs

Les parcs et jar­dins des musées du Département de l’Isère, sources de rafraî­chis­se­ment face aux fortes chaleurs

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Situés au cœur de jar­dins et parcs ver­doyants, les onze musées du Département de l’Isère orga­nisent de nom­breux évé­ne­ments tout au long de l’année. Cet été, face aux fortes cha­leurs, habi­tants et visi­teurs peuvent se réfu­gier à l’ombre des cèdres ou des lilas, au détour d’une visite cultu­relle ou d’une simple pro­me­nade. En effet, ces éta­blis­se­ments accueillent les curieux qui sou­haitent mêler culture et nature.

Contempler les Alpes du point de vue de l’artiste coréenne Ji-Young Demol Park, ou encore plon­ger dans le passé en se per­dant parmi les fleurs… Cet été 2022 s’annonce riche et rafraî­chis­sant dans les musées isé­rois ! Grenoblois et visi­teurs sont ainsi tous invi­tés à décou­vrir des expo­si­tions cultu­relles variées et à s’émerveiller devant la richesse bota­nique de chaque site.

Des musées « dans des envi­ron­ne­ments pay­sa­gers exceptionnels »

« Nos onze musées dépar­te­men­taux sont non seule­ment gra­tuits, mais aussi implan­tés dans des envi­ron­ne­ments pay­sa­gers excep­tion­nels et ins­tal­lés dans des édi­fices patri­mo­niaux remar­quables. Ils vous accueillent tout l’été. Alors, n’hésitez plus, des­ti­na­tion musées ! », encou­rage Jean-Pierre Barbier, pré­sident du Département de l’Isère.

Exemple emblé­ma­tique de cette richesse natu­relle et cultu­relle : le musée de la Révolution fran­çaise, implanté sur le domaine de Vizille. En se pro­me­nant dans les allées du parc, petits et grands pour­ront ainsi prendre le temps d’observer la faune et la flore locales.

Culture et nature dans les parcs et jardins des musées de l'Isère

Roseraie et châ­teau du Domaine de Vizille. © Domaine de Vizille – Département de l’Isère – F. Pattou 129

Cygnes, hérons cen­drés, paons… et d’autres ani­maux peuplent ce lieu de ver­dure au cœur des mon­tagnes. Un espace de détente qui reçoit aussi des artistes au style unique, venant pré­sen­ter leur ins­tal­la­tion au grand public, en plein air.

L’objectif ? « Surprendre les visi­teurs habi­tués et chan­ger leur regard sur le parc, invi­ter le public occa­sion­nel à décou­vrir l’art autre­ment dans cet écrin natu­rel majes­tueux », indique le Domaine de Vizille.

Élargir sa culture his­to­rique tout en déam­bu­lant sous les arbres en fleurs

Autre occa­sion de décou­vrir l’im­por­tante bio­di­ver­sité locale en y mêlant culture his­to­rique et artis­tique : l’exposition « Jardins. La Belle Époque ! », qui dure jus­qu’au 6 novembre 2022 à la Maison Bergès de Villard-Bonnot. Celle-ci fera le bon­heur des ama­teurs d’histoire et de bota­nique en pro­pul­sant les visi­teurs deux siècles plus tôt.

« À l’orée du XXe siècle, la pas­sion pour les végé­taux gagne un grand nombre d’amateurs, alors que l’horticulture pro­fes­sion­nelle se déve­loppe, por­tée par l’acclimatation de plantes exo­tiques et par de nom­breuses inno­va­tions tech­no­lo­giques », rap­pelle le Département. Ainsi, en met­tant en scène divers pay­sages dans les salles et les jar­dins du musée, la Maison Bergès rend-elle compte de cette ‘gar­den­ma­nia’ qui sai­sit le XIXe siècle.

Envisager la nature par le biais de l’art

Nombreux sont les musées du Département qui orga­nisent cet été des expo­si­tions trai­tant de la rela­tion homme-nature. Dans un contexte éco­lo­gique inquié­tant, ils pro­posent ainsi de s’informer sur la nature afin de mieux la pré­ser­ver, en l’envisageant sous un nou­vel angle, par le biais de l’art notamment.

contemplations

Le Grand Veymont, Isère, 2021. Encre, aqua­relle ; 44 x 114 cm. © Rodolphe Demol

En ce sens, le musée Hébert accueille Ji-Young Demol Park et ses œuvres jus­qu’au 28 novembre 2022. Lors de ses ran­don­nées, l’artiste coréenne croque les pay­sages qui lui font face. Des « émo­tions visuelles » pour reprendre ses termes, pré­cieu­se­ment gar­dées dans son car­net de voyage.

Les esquisses per­mettent ensuite la créa­tion d’œuvres de plus grand for­mat dans son ate­lier. Les mon­tagnes alpines, pré­sen­tées à l’encre et à l’aquarelle, témoignent d’un « sin­gu­lier métis­sage pic­tu­ral, entre Asie et Occident », selon le musée Hébert. Un véri­table moment d’apaisement.

musée Hébert

Jardin du Musée Hébert à La Tronche. © Jean-Sébastien Faure

Mais ce n’est pas tout. Le jar­din du musée Hébert est label­lisé « jar­din remar­quable ». Bon à savoir pour les visi­teurs qui sou­hai­te­raient pro­lon­ger cette paren­thèse contem­pla­tive ! L’occasion de flâ­ner entre thuya, nym­phéa, hêtre pourpres du Canada et rose­raie, à proxi­mité de diverses sources d’eau.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Louane Guérin

Auteur

2 commentaires sur « Les parcs et jar­dins des musées du Département de l’Isère, sources de rafraî­chis­se­ment face aux fortes chaleurs »

  1. petite coquille ! à l’encre… pas l’ancre ! 😉

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Département de l'Isère annonce la création d'un douzième musée départemental à Vienne
Le Département de l’Isère annonce la créa­tion d’un dou­zième musée dépar­te­men­tal à Vienne

  FLASH INFO – "Je ne le cacherai pas: pouvoir être à l’origine d’un nouveau musée pour le Département est une chance". Ainsi s'exprime Jean-Pierre Lire plus

Musée Champollion: le Département acquiert des carnets à dessins datant de l'expédition égyptienne
Musée Champollion : le Département acquiert des car­nets à des­sins datant de l’ex­pé­di­tion égyptienne

FLASH INFO – Un "rare ensemble, précieux témoignage de l’oeuvre de Jean-François Champollion, [qui] documente deux années d’exploration de la vallée du Nil". C'est ainsi Lire plus

[Avant le 11 juin]La "Méthode Champollion" s'expose à la Bibliothèque d'étude et de patrimoine de Grenoble
La « Méthode Champollion » à décou­vrir à la Bibliothèque d’é­tude et de patri­moine de Grenoble

FOCUS - Alors que le déchiffrement de la Pierre de Rosette par Jean-François Champollion date de 200 ans, la Bibliothèque d'étude et du patrimoine de Lire plus

Plus de trente rendez-vous en Isère pour la seizième édition de la Fête de la nature du 18 au 22 mai
Fête de la nature : plus de trente ren­dez-vous en Isère, de l’a­te­lier jar­di­nage à la décou­verte des papillons de nuit

EN BREF - La Fête de la nature est de retour pour sa 16e édition, du 18 au 22 mai 2022, sur l'ensemble du territoire Lire plus

Végétalisation et accès à l'eau: les objectifs de Grenoble face aux fortes chaleurs
Face aux fortes cha­leurs, la Ville de Grenoble mise sur les lieux de fraî­cheur et l’ac­cès à l’eau

FOCUS – Des températures caniculaires s'annoncent sur Grenoble comme sur le reste de la France. L'occasion pour la Ville de Grenoble de faire le point Lire plus

« Contemplations » : la nou­velle expo­si­tion tem­po­raire du musée Hébert à La Tronche, porte un « regard coréen sur les Alpes »

FOCUS - Du 4 juin au 28 novembre 2022, le musée Hébert accueille l’exposition temporaire « Contemplations ». Quatre-vingt-cinq œuvres de Ji-Young Demol Park sont Lire plus

Flash Info

|

17/08

11h57

|

|

17/08

11h17

|

|

16/08

18h38

|

|

16/08

17h06

|

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

Les plus lus

À voir| Sécheresse en mon­tagne : l’eau, une res­source vitale… de plus en plus rare dans les Alpes

À voir| Incendie de végé­ta­tion à La-Buisse et à Voreppe : pas de répit pour les secours et déjà 80 hec­tares ravagés

Environnement| L’Isère de nou­veau pla­cée en vigi­lance jaune cani­cule à comp­ter du mer­credi 10 août

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin