Manifestation permanente de l'association Droit au logement et d'une dizaine de familles menacées d'expulsion, pour protester contre les logements et hébergement indignes, le mal logement, et réclamer les réquisitions, sur l'écoquartier de Bonne à Grenoble, dimanche 5 juin 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net Manifestation permanente de l'association Droit au logement et d'une dizaine de familles menacées d'expulsion, pour protester contre les logements et hébergement indignes, le mal logement, et réclamer les réquisitions, sur l'écoquartier de Bonne à Grenoble, dimanche 5 juin 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Grenoble : le Dal et une dizaine de familles occupent l’é­co­quar­tier de Bonne pour obte­nir des héber­ge­ments « dignes »

Grenoble : le Dal et une dizaine de familles occupent l’é­co­quar­tier de Bonne pour obte­nir des héber­ge­ments « dignes »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE - Histoire de ne pas passer inaperçus, Droit au logement et une dizaine de familles ont installé leurs barnums, tentes et banderoles, ce dimanche 5 juin 2022, sur l'esplanade Alain-Ray de l'écoquartier de Bonne, en centre-ville de Grenoble. Les occupants - pour la plupart des migrants, des demandeurs d'asile et des personnes déboutées de cette demande - comptent y rester en attendant que l'État les loge "dignement".

« Nous lançons une manifestation statique et permanente ! On ne va pas bouger d'ici tant qu'on n'aura pas eu des réponses de l'État à nos situations et nos revendications ! », a déclaré, déterminé, João, l'un des mal logés, ce dimanche 5 juin 2022, sur l'esplanade Alain-Ray de l'écoquartier de Bonne, à Grenoble. «On s'est inspirés de la mobilisation du Dal, place de la Bastille à Paris [le campement parisien a duré près de deux mois et demi, ndlr]. On veut aussi obtenir des résultats », affirme Raphaël, militant au Dal Isère.

Le Dal et des familles “mal logées” occupent l'écoquartier de Bonne. Manifestation permanente de l'association Droit au logement et d'une dizaine de familles menacées d'expulsion, pour protester contre les logements et hébergement indignes, le mal logement, et réclamer les réquisitions, sur l'écoquartier de Bonne à Grenoble, dimanche 5 juin 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Manifestation dans l'écoquartier de Bonne à Grenoble, dimanche 5 juin 2022, de l'association Droit au logement et d'une dizaine de familles menacées d'expulsion ou "mal logées". © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Avec le soutien de l'association Droit au logement, une dizaine de familles menacées d'expulsion ou "hébergées de manière indigne" par le 115 ont monté cette nouvelle forme d'action pour mettre la pression sur les autorités. Pour la plupart migrants, demandeurs d'asile ou déboutés de cette demande, les occupants sont en effet pour la plupart dépendants du numéro d'urgence sociale pour avoir un hébergement. Certains ont aussi déposé un dossier Daho-Dalo.

« On a fait pas mal d'actions depuis septembre dernier pour protester contre les conditions d'accueil de l'abri de nuit. On est reçus mais il n'y a rien de concret. La situation ne change pas et les expulsions locatives se multiplient », explique Garence, l'une des porte-paroles de la mobilisation.

« La perte de son logement peut concerner tout le monde »

Dès le dimanche matin, les militants du Dal et les familles ont installé barnums, tentes et banderoles avec différents messages : « Réquisitions », « Résistance », « Un toit, c'est un droit », « Capitale verte = loyers chers». Ces prochains jours, le dispositif sera toujours en place au moins pour une semaine ont annoncé, satisfaits, les organisateurs de la mobilisation. Ces derniers ont en effet obtenu des autorisations de la préfecture et de la Ville, même si cette dernière a d'abord exprimé quelques réticences.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 61 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Ce vendredi 17 septembre 2021, l'association Droit au logement de l'Isère organisait un rassemblement devant la mairie de Grenoble. © Dal Isère
« Les mal-logés tiennent leurs pro­messes… et la mai­rie ? », ques­tionne l’as­so­cia­tion Droit au loge­ment de l’Isère

EN BREF - Droit au logement de l'Isère (Dal 38) fait état du « médiocre bilan » de l'accord passé avec la mairie de Grenoble Lire plus

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : 200 à 300 mani­fes­tants pour la jour­née euro­péenne d’ac­tion pour le droit au loge­ment, à cinq jours de la fin de la trêve hivernale

REPORTAGE - À cinq jours de la fin de la trêve hivernale, entre 200 et 300 personnes ont manifesté ce samedi 26 mars 2022 à Lire plus

Mobilisation contre la cirse du logement à Grenoble samedi 27 mars 2021. © Tim Buisson – Place Gre’net
Droit au loge­ment : deux cents per­sonnes dans les rues de Grenoble contre la crise du logement

  FIL INFO - Plus de deux cents personnes ont défilé dans les rues de Grenoble contre la crise du logement, samedi 27 mars. Associations Lire plus

Sans domi­cile fixe, l’as­so­cia­tion Droit au loge­ment inter­pelle le maire de Grenoble

  EN BREF - À Grenoble, Droit au logement, en première ligne dans la défense du mal-logement, tient ses permanences dans des bâtiments abandonnés, des Lire plus

Éric Piolle, maire de Grenoble, Marie-Françoise Rostaing, présidente de Point d'eau, Olivier Véran, ministre de la Santé et des Solidarités et Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole on,t inauguré l'accueil de jour ce vendredi 4 mars 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Accueil de jour pour sans-abri à Grenoble : les nou­veaux locaux de Point d’eau inau­gu­rés en grande pompe

FOCUS - Les nouveaux locaux de l'accueil de jour Point d'eau, ouverts au public depuis le 13 décembre 2021, ont été inaugurés ce vendredi 4 Lire plus

Maison de l'accueil de nuit, structure gérée par l'association Entraide Valdo, dont la gestion est critiquée par les militants du Dal, 2 février 2022. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
L’Abri de nuit à Grenoble : un « tau­dis » selon le Dal, l’as­so­cia­tion gérante et la pré­fec­ture de l’Isère démentent

FOCUS - Au 79 rue de Stalingrad à Grenoble, les femmes sans abris et leurs enfants sont hébergés dans L'Abri de nuit, un accueil de Lire plus

Flash Info

|

17/08

11h57

|

|

17/08

11h17

|

|

16/08

18h38

|

|

16/08

17h06

|

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

Les plus lus

À voir| Sécheresse en mon­tagne : l’eau, une res­source vitale… de plus en plus rare dans les Alpes

À voir| Incendie de végé­ta­tion à La-Buisse et à Voreppe : pas de répit pour les secours et déjà 80 hec­tares ravagés

Environnement| L’Isère de nou­veau pla­cée en vigi­lance jaune cani­cule à comp­ter du mer­credi 10 août

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin