Visite de la parcelle de La Batie pendant l'Ecole d'été de l'agriculture urbaine 20 mai 2022 à Saint-Ismier (c) Elias Muhlstein - Place Gre'net

Saint-Ismier : l’é­cole d’été de l’a­gri­cul­ture urbaine donne le cap à Grenoble

Saint-Ismier : l’é­cole d’été de l’a­gri­cul­ture urbaine donne le cap à Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS - L'école d'été de l'agriculture urbaine s'est tenue au lycée horticole de Grenoble-Saint-Ismier, les 18, 19 et 20 mai 2022. Durant ce rendez-vous annuel international de l’agriculture urbaine, les acteurs locaux ont pu prendre le temps de mesurer le chemin qu'il leur reste à parcourir. Pratique institutionnalisée en Amérique du Nord, l'agriculture urbaine est en effet balbutiante en Europe. Mais la Ville de Grenoble compte bien porter l'élan qui existe pour qu'il grandisse.

Le lycée horticole Grenoble-Saint-Ismier s’est lancé, il y a trois ans, dans un défi un peu fou : développer un modèle agricole sur un bout de terre pauvre dont personne ne voulait au lieu-dit de La Batie, à Saint-Ismier. Une petite parcelle d'à peine plus d'un hectare coincée entre l’Isère et la D523. Challenge supplémentaire : aller plus loin que la labellisation bio pour ses cultures. Un projet présenté à l'occasion de l'édition 2022 de l’école d’été de l’agriculture urbaine qui se tenait dans l'établissement du mercredi 18 au vendredi 20 mai. Trois jours de réflexion et de visites de terrain pour contribuer à imaginer la ville de demain.

Pour la quatrième année de leur projet, les deux agriculteurs qui gèrent le site en sont encore à la phase de test. « On a beau essayer de devenir céréaliers, maraîchers, arboristes et éleveurs de campagnols en même temps, à la fin, on réussit surtout dans la dernière catégorie », ironise Benoît en regardant ses plants de salades ravagés pendant la nuit.

L'agriculture bio doit relever nombre de défis. © Elias Muhlstein - Place Gre'net

En effet, la parcelle produit une grande variété d’aliments, avec l’objectif d’en tirer un chiffre d'affaires de 35 000 euros par an. Des rangées de salades aux plants de tomates en passant par les vergers de cerisiers, les jardins commencent à prendre des couleurs. Une évolution inespérée par rapport à la première année. « Quand on a commencé, on avait à peine deux jardins, pas d’eau, pas d’outils ni de tracteurs. On a tout auto-construit, tout fait nous-mêmes », se souvient Benoît.

Saint-Ismier : l'école d'été de l'agriculture urbaine donne le cap à Grenoble

Benoît présente les machines auto-construites en lien avec l'Atelier Paysan. © Elias Muhlstein - Place Gre'net

L'agriculture urbaine encore balbutiante à Grenoble

L’agriculture urbaine n’est qu’émergente à Grenoble. Ce constat pourrait même être étendu à la France voire à l’Europe. Pour Jean-Philippe Vermette, venu spécialement de l’université de Montréal pour l'évènement, ce retard est très surprenant.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 60 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Elias Muhlstein

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'association Mille Pousses organisait une visite de son site de production à l'occasion des 48h de l'agriculture urbaine. © Anissa Duport-Levanti
Agriculture urbaine : l’association gre­no­bloise Mille Pousses démé­nage pour se diversifier

  EN BREF – Forte de son succès, l’association Mille Pousses qui s'est lancée fin 2018 à Grenoble s’installera dès l’automne prochain près du stade Lire plus

Jardinage collectif avec l'association Cultivons nos toits sur le toit de CCSTI Casemate, 17 mai 2017. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net
Les 48 heures de l’agriculture urbaine sont de retour dans l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise

  FIL INFO - Événement national organisé dans l'agglomération grenobloise par l’association Cultivons nos toits, les 48 heures de l’agriculture urbaine reviennent pour une troisième Lire plus

Champ des agriculteurs biologiques de Chabons (Crédit Aymeric Manuel)
Du jar­din en ville à l’agriculture urbaine

BLOG ARCHITECTURE - Le retour de la nature en ville n’aura échappé à personne. Depuis plusieurs années maintenant, les initiatives se multiplient pour cultiver ou Lire plus

Pose de l'enduit par les bénévoles. © Louna Rabillard - placegrenet.fr
Mille Pousses en plein chan­tier par­ti­ci­pa­tif pour construire sa ferme urbaine d’in­ser­tion à Grenoble

  FOCUS – Depuis sa création en 2018 à Grenoble, Mille Pousses connaît un véritable succès dans la vente de micro-pousses. Ses petites plantes servent Lire plus

Une "Nuit au musée" dédiée à la transition alimentaire mardi 7 décembre à Grenoble
Une troi­sième ferme urbaine va voir le jour sur un ter­rain situé entre les Villeneuve de Grenoble et d’Échirolles

FLASH INFO - La Ville de Grenoble a décidé de mettre un terrain à disposition de l'association Collectif autonomie alimentaire de Grenoble et ses environs, Lire plus

Mickaël Tenailleau est le chef d’exploitation agricole de la ferme depuis son lancement en 2018. © Augustin Bordet - placegrenet.fr
Un an après sa créa­tion, quel bilan pour la ferme urbaine bio de Grenoble située à Saint-Martin d’Hères ?

  EN BREF - Un an après son inauguration, la ferme urbaine 100 % biologique de la Ville de Grenoble, basée à Saint-Martin-d’Hères, tire un premier Lire plus

Flash Info

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

|

12/08

13h07

|

|

11/08

17h55

|

|

11/08

16h56

|

|

11/08

16h19

|

|

11/08

15h45

|

|

11/08

11h00

|

Les plus lus

Environnement| L’incendie dans le sec­teur Voreppe – La Buisse devient cri­tique avec l’ou­ver­ture d’un front de flammes atti­sées par le vent

Environnement| Canicule : le dépar­te­ment de l’Isère passe en alerte jaune à comp­ter du samedi 6 août 2022

Environnement| Un incen­die dû à la foudre ravage une ving­taine d’hec­tares de végé­ta­tion assé­chée à La Buisse près de Voreppe

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin