Le Bus d'Alerte Républicaine et Démocratique à l'UGA

Le Bus d’alerte répu­bli­caine et démo­cra­tique à l’UGA pour pré­ve­nir des dan­gers de l’abstention à la lumière du passé

Le Bus d’alerte répu­bli­caine et démo­cra­tique à l’UGA pour pré­ve­nir des dan­gers de l’abstention à la lumière du passé

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Le Bus d’alerte répu­bli­caine et démo­cra­tique s’est garé au cœur du cam­pus uni­ver­si­taire de Grenoble, ce ven­dredi 4 mars 2022, à quelques semaines de l’élection pré­si­den­tielle. Des sala­riés et béné­voles de la Fondation du Camp des Milles sont allés à la ren­contre des étu­diants pour les convaincre de l’importance du vote et les sen­si­bi­li­ser aux dan­gers des extré­mismes. Le tout au milieu d’une expo­si­tion mobile retra­çant le pro­ces­sus de bas­cu­le­ment d’un régime démo­cra­tique à un régime autoritaire.

« Aujourd’hui, près de 50% des jeunes sont mal ins­crits sur les listes élec­to­rales. C’est inquié­tant », déclare un sala­rié de la Fondation du Camp des Milles pré­sent sur le cam­pus uni­ver­si­taire de Grenoble ce ven­dredi 4 mars pour ani­mer l’ex­po­si­tion du Bus d’alerte répu­bli­caine et démo­cra­tique (Bard).

Le Bus d'alerte républicaine et démocratique à l'UGA

Les membres de la Fondation du Camp des Milles devant le Bard. © Louane Guérin – Place Gre’net

Une expo­si­tion mon­tée par le Camp des Milles (cf. enca­dré ci-des­sous), dans le cadre de l’o­pé­ra­tion « Votons, enga­geons-nous ! », et des­ti­née à faire per­du­rer les voix des vic­times du régime nazi. Le Bard par­cours ainsi la France depuis fin février pour ins­tal­ler son expo­si­tion mobile dans une ving­taine de villes.

Le Camp des Milles, un site de mémoire et d’éducation citoyenne 

Situé à quelques kilo­mètres d’Aix-en-Provence, le Camp des Milles est un site de mémoire et d’éducation citoyenne. Cette ancienne tui­le­rie, réqui­si­tion­née par le gou­ver­ne­ment de Vichy pen­dant la Seconde Guerre mon­diale, est l’un des rares camps de dépor­ta­tion resté intact. L’endroit, trans­formé en centre de recherche, de for­ma­tion et en musée, accueille une expo­si­tion des­ti­née à faire per­du­rer les voix des vic­times du régime nazi.

Pourquoi inci­ter les jeunes à voter ? Parce que le taux d’abs­ten­tion chez les 18 – 24 ans aux élec­tions régio­nales de 2021 était très élevé (87 %). Inquiète de « la mon­tée récente des extré­mismes et des reven­di­ca­tions racistes, xéno­phobes et anti­sé­mites », la Fondation du Camp des Milles sou­haite donc rap­pe­ler aux jeunes à quel point il est néces­saire d’al­ler voter aux pré­si­den­tielles de 2022. La meilleure manière, selon elle, de « résis­ter face à ces dérives » et de pré­ser­ver la démocratie.

Connaître l’Histoire pour com­prendre le pré­sent et pen­ser un meilleur futur

Le Bard était déjà parti à la ren­contre du grand public en 2017. Mais l’ex­po­si­tion ne se déployait alors pas sur place et res­tait dans le bus, à bord duquel les membres de la fon­da­tion invi­taient les pas­sants à mon­ter pour quelques minutes. En 2022, le Bard modi­fie légè­re­ment son mode d’in­ter­ven­tion : l’ex­po­si­tion se fait à ciel ouvert.

Le Bus d'Alerte Républicaine et Démocratique à l'UGA

Une étu­diante de l’Université Grenoble Alpes découvre l’ex­po­si­tion du Bard. © Louane Guérin – Place Gre’net

Une façon pour la fon­da­tion de rendre l’Histoire acces­sible à tous, afin de mieux com­prendre le pré­sent et d’en­vi­sa­ger le futur dans le sens du pro­grès. Outre la parole des membres du Camp des Milles, plu­sieurs pan­neaux infor­ma­tifs expliquent l’en­gre­nage de la bar­ba­rie au sein d’une société, à la lumière des sciences humaines. Avec, à côté, un écran fai­sant défi­ler des images d’ar­chive de l’époque.

L’exposition est ponc­tuée de pro­pos d’in­tel­lec­tuels allant dans le sens des valeurs huma­nistes que sou­haite par­ta­ger la fon­da­tion. Entre autres, « Si l’écho de leurs voix fai­blit, nous péri­rons » de Paul Eluard. Ou cette cita­tion d’Albert Einstein : « Le monde est dan­ge­reux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. »

Après s’être ins­tallé sur le cam­pus de l’Université Grenoble Alpes, le Bus d’a­lerte répu­bli­caine et démo­cra­tique s’est rendu rue Félix-Poulat dans l’a­près-midi pour adres­ser son mes­sage à un public plus large. L’occasion pour Eric Piolle, maire de Grenoble, de les rencontrer.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Louane Guérin

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Deux personnes masquées sur la Place des Monts au campus de l'UGA © Simon Marseille - Place Gre'net
L’équipe du Mois déco­lo­nial dénonce le refus de l’UGA de sub­ven­tion­ner l’é­vé­ne­ment ou de lui prê­ter des salles

FLASH INFO – "Nous avons eu la surprise, suite à la demande émanant d’étudiant⸱es de l’UGA de faire face au refus de l’université de subventionner Lire plus

Lancement du programme « UGA, campus solidaires et citoyens » au siège du Crédit Agricole à Grenoble le 23 novembre
« UGA, cam­pus soli­daires et citoyens » : le pro­gramme de sou­tien qui veut faire face à la pré­ca­rité étudiante

EN BREF - L’Université et le Crous Grenoble-Alpes, ainsi que la Fondation UGA viennent de lancer un nouveau programme d'aide. Baptisé "UGA, campus solidaires et Lire plus

Les dysfonctionnements dans l'organisation du premier tour des élections législatives ont-elles pu obérer la sincérité du scrutin ? Pas gagné...
Grenoble rap­pelle quand et com­ment s’ins­crire pour voter aux élec­tions… et lance un appel aux assesseurs

  FLASH INFO — Quand et comment s'inscrire sur les listes électorales pour pouvoir voter aux élections départementales et régionales des dimanches 20 et 27 Lire plus

Le groupe local de la Primaire populaire a organisé un rassemblement ce samedi 11 décembre 2021 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Présidentielle 2022 : ras­sem­ble­ment à Grenoble pour faire émer­ger un « front popu­laire écologique »

EN BREF -  Appuyé par plusieurs organisations de gauche, le groupe local de la Primaire populaire a organisé un rassemblement à Grenoble ce samedi 11 Lire plus

Eric PIOLLE
Le maire de Grenoble Éric Piolle can­di­dat à la pri­maire d’EELV pour la pré­si­den­tielle de 2022

FOCUS – Le maire de Grenoble, Éric Piolle, est candidat à la primaire d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) qui doit désigner en septembre 2021 son candidat Lire plus

UGA : les syndicats protestent contre un plan d'austérité
UGA : les syn­di­cats étu­diants et de per­son­nels pro­testent contre un plan d’aus­té­rité pré­voyant le gel de 256 postes d’ici 2028

FOCUS - Des étudiants et personnels de l'Université Grenoble Alpes (UGA) se sont rassemblés devant le conseil d'administration de l'Université, ce lundi 11 octobre 2021, Lire plus

Flash Info

|

08/08

19h10

|

|

08/08

12h16

|

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

Les plus lus

Environnement| Sécheresse : Éric Piolle pointe du doigt les « greens » de golf qui conti­nuent d’être arrosés

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin