ILL de Grenoble : l'institut fête ses 50 ans... et aborde l'avenir avec la promesse d'un milliard d'euros de fonds publics

L’ILL de Grenoble fête ses 50 ans… et aborde l’avenir avec la promesse d’un milliard d’euros de fonds publics

L’ILL de Grenoble fête ses 50 ans… et aborde l’avenir avec la promesse d’un milliard d’euros de fonds publics

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – L’Institut Laue-Langevin (ILL) de Grenoble célèbre les 50 ans du lancement de son réacteur. L’occasion de revenir sur son histoire… et de regarder vers l’avenir, puisque le renouvellement de sa convention intergouvernementale avec la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni lui assure un milliard d’euros de fonds publics pour les dix prochaines années.

Un anni­ver­saire et un nou­veau départ pour l’Institut Laue-Langevin (ILL) de Grenoble. Le « centre mon­dial en science et tech­no­lo­gies neu­tro­niques » fête en effet les 50 ans du tout pre­mier démar­rage de son réac­teur. Un « réac­teur à haut flux [qui] four­nit des fais­ceaux intenses de neu­trons qui per­mettent à une large com­mu­nauté de cher­cheurs, uni­ver­si­taires et indus­triels, de faire pro­gres­ser leurs recherches et leurs décou­vertes scien­ti­fiques », décrit l’institut.

L'ILL de Grenoble fête les 50 ans de son réacteur. Vue aérienne de l'ILL. © ILL - Monfront

Vue aérienne de l’ILL. © ILL – Monfront

L’occasion pour l’ILL de reve­nir sur son his­toire, sans fausse modes­tie. Et de rap­pe­ler que sa créa­tion et la pro­duc­tion de ses pre­miers neu­trons en 1971, soit quatre ans seule­ment après la nais­sance du pro­jet, consti­tue « une prouesse tech­nique et humaine, encore aujourd’hui inéga­lée ». Cinquante ans plus tard, le centre reven­dique « la meilleure science et la meilleure tech­no­lo­gie neu­tro­niques au monde ».

La convention intergouvernementale renouvelée jusqu’en 2033

Dédié dans un pre­mier temps à la seule recherche en phy­sique, l’ILL s’est par la suite ouvert à de nom­breuses autres dis­ci­plines. « Les recherches menées à l’ILL relèvent des défis essen­tiels, dans des domaines allant de l’é­tude de l’o­ri­gine de l’u­ni­vers à la com­pré­hen­sion des mala­dies virales dans les orga­nismes vivants », décrit-il. Pas moins de 1500 uti­li­sa­teurs issus de plus de 30 pays uti­lisent aujourd’­hui ses équipements.

L'ILL de Grenoble fête les 50 ans de son réacteur. Démarré en 1971, le réacteur de l'ILL célèbre ses 50 ans. DR

Démarré en 1971, le réac­teur de l’ILL célèbre ses 50 ans. DR

De quoi assu­rer un bel ave­nir au centre ? L’ILL pré­dit « un futur enthou­sias­mant grâce au renou­vel­le­ment de l’accord inter­gou­ver­ne­men­tal qui avait offi­cia­lisé sa créa­tion en 1971″. Les gou­ver­ne­ments fran­çais, alle­mands et bri­tan­niques ont en effet pro­longé jus­qu’en 2033 leur conven­tion, avec à la clé « un mil­liard d’euros de fonds publics pour les 10 pro­chaines années ».

« L’engagement exprimé dans le pro­to­cole per­met­tra aux cher­cheurs euro­péens d’a­voir accès pour dix ans sup­plé­men­taires, en sup­port de leurs tra­vaux, aux fais­ceaux de neu­trons les plus intenses au monde et à un large éven­tail de tech­niques de carac­té­ri­sa­tion », salue l’ILL. Le pro­jet de moder­ni­sa­tion des équi­pe­ments est, pour sa part, tou­jours en cours, doté d’un bud­get de pas moins de 60 mil­lions d’euros.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

L'European Synchrotron Radiation Facility, en abrégé ESRF situé sur la presqu'île scientifique. © ESRF
Covid-19 : le synchrotron de Grenoble à la rescousse des chercheurs luttant contre le virus

  FIL INFO – Depuis le 3 avril 2020, le synchrotron européen de Grenoble propose sur son site internet d’ouvrir ses équipements aux chercheurs engagés Lire plus

Des physiciens grenoblois lèvent un verrou technologique dans le domaine des champs magnétiques intenses avec des supraconducteurs

FOCUS - Des physiciens grenoblois viennent d’établir un record mondial en produisant un champ magnétique de 32,5 teslas pendant plusieurs minutes. Ce, grâce à une Lire plus

Neutrons et recherche : l’ILL va investir 40,3 millions d’euros à Grenoble pour rester dans la course

FOCUS – Des neutroniciens du monde entier se sont réunis à l’Institut grenoblois Laue-Langevin (ILL) à l'occasion de l’« ILL and ESS user meeting » Lire plus

Des chercheurs grenoblois valident une théorie sur les transitions de phase topologiques. Cette découverte a été publiée dans Nature Physics, le 7 mai 2018.
Des chercheurs grenoblois ont contribué à valider une théorie sur les matériaux quantiques

FIL INFO - Pour la première fois, un consortium franco-suisse de physiciens – dont des scientifiques de l’Université Grenoble-Alpes, du Commissariat à l’énergie atomique et Lire plus

La conseillère scientifique du premier ministre canadien au CHU de Grenoble et au Synchrotron ce vendredi 18 mai

FIL INFO – Mona Nemer, conseillère scientifique auprès de Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, est présente à Grenoble ce vendredi 18 mai. Accueillie par Lire plus

Avec sa plateforme de cryo-microscopie électronique, l’ESRF ajoute une nouvelle corde à son arc

DÉCRYPTAGE - L’installation européenne de rayonnement synchrotron de Grenoble (ESRF) a inauguré, ce 10 novembre sur son site, Cryo-EM, une plateforme de cryo-microscopie électronique. De quoi Lire plus

Flash Info

|

03/12

12h21

|

|

03/12

10h25

|

|

03/12

9h49

|

|

02/12

22h42

|

|

02/12

18h18

|

|

02/12

11h21

|

|

02/12

8h30

|

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

|

30/11

19h38

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin