Commémoration des massacres du 17 octobre 1961 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Soixante ans après les massacres du 17 octobre 1961 à Paris, Grenoble a rendu hommage aux victimes algériennes

Soixante ans après les massacres du 17 octobre 1961 à Paris, Grenoble a rendu hommage aux victimes algériennes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO – Près de 200 personnes ont rendu hommage, ce 17 octobre 2021 place Edmond-Arnaud à Grenoble, aux victimes des massacres survenus à Paris le 17 octobre 1961. Un épisode tragique, en pleine guerre d’Algérie, qui avait fait de nombreux morts parmi les participants d’une manifestation interdite par les autorités. L’occasion pour les organisateurs d’exiger de l’État français qu’il reconnaisse les massacres du 17 octobre comme crimes d’État.

Historiens et mili­tants réclament la recon­nais­sance d’un crime d’État

Le 17 octobre 1961, alors que la guerre d’Algérie fai­sait encore rage, et dans un contexte d’atten­tats de mili­tants du FLN contre la police en France, une mani­fes­ta­tion d’Algériens pro­tes­tant contre un couvre-feu jugé dis­cri­mi­na­toire était bru­ta­le­ment répri­mée par la police pari­sienne alors sous l’au­to­rité de Maurice Papon. Une jour­née tra­gique durant laquelle de très nom­breux mani­fes­tants per­dirent la vie – cer­tains pré­ci­pi­tés dans la Seine –, vic­times de la vio­lence inouïe de la police.

La plaque commémorative du massacre du 17 octobre 1961 installée place Edmond-Arnaud, à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

La plaque com­mé­mo­ra­tive du mas­sacre du 17 octobre 1961 ins­tal­lée place Edmond-Arnaud, à Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

L’absence d’é­cho donné à ces évé­ne­ments pen­dant pen­dant plu­sieurs décen­nies par­ti­ci­pait vrai­sem­bla­ble­ment du désir des dif­fé­rents gou­ver­ne­ments de nier les faits et de les dis­si­mu­ler. Ce n’est que grâce au tra­vail de mili­tants, d’his­to­riens et de témoins que la vérité a pu voir le jour. D’ailleurs, la France qui com­mé­mo­rait ces 16 et 17 octobre  les 60 ans de l’é­vé­ne­ment,  n’a tou­jours pas reconnu la res­pon­sa­bi­lité de ce que mili­tants et his­to­riens ont tou­jours consi­déré comme un crime d’État. Et les pro­pos d’Emmanuel Macron, le pré­sident de la République, tenus ce der­nier samedi affir­mant seule­ment « qu’il avait reconnu les faits » ont déçu et sus­cité de nom­breuses réac­tions.

Près de 200 personnes ont manifesté à Grenoble avant de jeter des fleurs dans l’Isère

À Grenoble, près de 200 per­sonnes se sont ras­sem­blées ce dimanche à 11 heures place Edmond-Arnaud, au cœur du quar­tier Très-Cloîtres, devant la plaque com­mé­mo­ra­tive ins­tal­lée en 2016  par la Ville de Grenoble. Elles répon­daient ainsi à l’ap­pel de nom­breux orga­nismes regrou­pés au sein du Collectif du 17 octobre 1961 sou­tenu par plu­sieurs asso­cia­tions et orga­ni­sa­tions syn­di­cales. Plusieurs élus de la Ville de Grenoble dont Éric Piolle, son maire et Emmanuel Carroz, adjoint à la Mémoire, aux Migrations et aux Coopérations inter­na­tio­nales  par­ti­ci­paient à cet hommage.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Les Algériens de Grenoble célèbrent les deux ans du Hirak
Des Algériens de Grenoble “célèbrent” les deux ans du Hirak près du consulat d’Algérie

  FIL INFO — Quelques Algériens de Grenoble se sont donné rendez-vous lundi 22 février à proximité du consulat d'Algérie de Grenoble. Le but? Rappeler Lire plus

Jean-François Le Dizès, militant grenoblois de la gauche alternative, journaliste amateur (selon ses propres mots), et bourlingueur à travers le monde DR
Le militant grenoblois Jean-François Le Dizès, retenu en Algérie par les autorités

  FOCUS - Le Grenoblois, « journaliste amateur » et militant de gauche alternative, Jean-François Le Dizès, 73 ans, est retenu en Algérie par les autorités algériennes. Lire plus

Rassemblement devant le consulat d’Algérie de Grenoble mardi 1er octobre pour dénoncer les arrestations de manifestants

  FIL INFO - Les Algériens de Grenoble entendent de nouveau donner de la voix pour dénoncer le pouvoir algérien et “les arrestations arbitraires” d'opposants Lire plus

Les Algériens de Grenoble manifestent leur soutien au mouvement populaire qui traverse l’Algérie

FIL INFO - Les Algériens de Grenoble font entendre leur voix et connaître leur soutien à leurs compatriotes qui manifestent dans les rues d'Alger, d'Oran, Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
« Une fleur dans l’Isère » en mémoire des Algériens massacrés en 1961 et contre le racisme et la xénophobie

FOCUS - Un rassemblement en mémoire des manifestants algériens massacrés le 17 octobre 1961 à Paris était organisé ce mercredi 17 octobre devant la plaque commémorative Lire plus

Supporters fêtant à Grenoble la qualification en finale de l'Algérie en coupe d'Afrique des nations.
1 500 supporters ont fêté à Grenoble la qualification de l’Algérie en finale de la Can, quatre ont été interpellés

  REPORTAGE VIDÉO - À l’issue de la qualification de l’Algérie en finale de la Coupe d’Afrique des nations (Can) de football aux dépens du Lire plus

Flash Info

|

30/11

19h38

|

|

30/11

17h09

|

|

30/11

12h42

|

|

30/11

12h10

|

|

30/11

11h46

|

|

30/11

11h01

|

|

30/11

10h04

|

|

29/11

18h12

|

|

29/11

16h01

|

|

29/11

11h15

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin