Les acteurs du terrain social adressent cinq propositions en faveur du logement des plus vulnérables en Isère

Les acteurs du ter­rain social font cinq pro­po­si­tions en faveur du loge­ment des plus vul­né­rables en Isère

Les acteurs du ter­rain social font cinq pro­po­si­tions en faveur du loge­ment des plus vul­né­rables en Isère

FOCUS – Trois acteurs du ter­rain social – l’Association des bailleurs sociaux de l’Isère, Un Toit pour tous et la Fédération des acteurs de la soli­da­rité Auvergne-Rhône-Alpes – livrent les pro­po­si­tions issues d’une série de webi­naires orga­ni­sée fin 2020. Cinq items adres­sés aux acteurs poli­tiques locaux et natio­naux pour relan­cer et trans­for­mer la dyna­mique du loge­ment social en Isère.

Comment favo­ri­ser le loge­ment des plus vul­né­rables en Isère ? Suite à une série de “webi­naires” orga­ni­sée fin 2020, l’Association des bailleurs sociaux de l’Isère (Absise), Un Toit pour tous et la Fédération des acteurs de la soli­da­rité (Fas) Auvergne-Rhône-Alpes adressent cinq pro­po­si­tions clés. Leurs des­ti­na­taires ? La Métro, le Pays voi­ron­nais, le Grésivaudan, le Département ou la Région. Sans oublier la pré­fec­ture de l’Isère et la DDETS.

Cinq propositions pour le logement des plus vulnérables. De gauche à droite: Michelle Daran, présidente d'Un toit pour tous, Isabelle Rueff, présidente d'Absise et directrice d'Alpes Isère Habitat, et Francis Silvente, vice-présidente de la Fédération des acteurs de la solidarité Auvergne-Rhône-Alpes © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite : Michelle Daran, pré­si­dente d’Un Toit pour tous, Isabelle Rueff, pré­si­dente d’Absise et direc­trice d’Alpes Isère Habitat, et Francis Silvente, vice-pré­si­dente de la Fédération des acteurs de la soli­da­rité Auvergne-Rhône-Alpes. © Florent Mathieu – Place Gre’net

La date rete­nue pour se livrer à cette inter­pel­la­tion n’est pas le fruit du hasard. « C’est évi­dem­ment le moment de le faire, [quand] des exé­cu­tifs se mettent en place. Au moment où un nou­veau Département s’ins­talle, une nou­velle Région s’ins­talle et où un nou­veau pré­fet arrive », explique Isabelle Rueff, pré­si­dente d’Absise. Quand bien même les résul­tats des urnes n’ont guère changé la donne poli­tique, en Isère comme sur la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Construction, main­tien dans le loge­ment et « bienveillance »

Les pro­po­si­tions en ques­tion ? La pre­mière, sans doute la plus impor­tante, concerne la construc­tion de nou­veaux loge­ments, plus par­ti­cu­liè­re­ment pour les ménages les plus dému­nis. Autrement dit, des loge­ments très sociaux. Si Isabelle Rueff insiste sur la dimen­sion « géné­ra­liste » du loge­ment social et la néces­sité d’ins­tau­rer une cer­taine mixité, les besoins n’en sont pas moins criants… et les pro­gram­ma­tions à la baisse.

Parmi les destinataires des propositions, Nicolas Beron-Perez, vice-président de la Métro à l'Habitat et conseiller municipal de Grenoble délégué au Logement © Place Gre'net

Parmi les des­ti­na­taires des pro­po­si­tions, Nicolas Beron-Perez, vice-pré­sident de la Métro à l’Habitat et conseiller muni­ci­pal de Grenoble délé­gué au Logement. © Place Gre’net

En deuxième lieu, les par­te­naires appellent à une conti­nuité accrue entre l’ac­cès au loge­ment… et le main­tien dans celui-ci. Tout n’est en effet pas réglé une fois la per­sonne logée, rap­pelle Isabelle Rueff. La troi­sième pro­po­si­tion appelle, pour sa part, à « repo­si­tion­ner » l’ac­com­pa­gne­ment social. Par exemple en mutua­li­sant les moyens des divers dis­po­si­tifs et en s’a­dap­tant au carac­tère évo­lu­tif de la situa­tion des ménages suivis.

Quatrième pro­po­si­tion : « don­ner un rôle plus actif aux loca­taires »… le tout dans un cli­mat de « bien­veillance » accrue. En clair, résume Isabelle Rueff, « arrê­ter d’a­voir un regard dur sur les per­sonnes en situa­tion de fra­gi­lité, de consi­dé­rer que tout deman­deur d’aides est un frau­deur en puis­sance ». Enfin, les par­te­naires appellent à mesu­rer l’im­pact de la crise sani­taire (et sociale) de la Covid-19 sur les publics vulnérables.

Des choix poli­tiques déterminants

Pour les acteurs du loge­ment et de l’ac­com­pa­gne­ment social, tout est ques­tion de choix poli­tiques. « La crise sani­taire a mon­tré que ce que nous récla­mons depuis des années, que nul ne soit contraint de vivre à la rue, est devenu pos­sible : des moyens ont été mis par l’État et les chiffres du 115 ont for­te­ment dimi­nué », note Francis Silvente, vide-pré­sident de la Fas. Qui sou­haite aujourd’­hui que les moyens mis en œuvre soient redé­ployés sur le loge­ment social.

L'immeuble Grand Air d'Actis à Grenoble. Les associations appellent à plus de constructions de logements sociaux... et surtout de logements très sociaux © Florent Mathieu - Place Gre'net

L’immeuble Grand Air d’Actis à Grenoble. Les asso­cia­tions appellent à plus de construc­tions de loge­ments sociaux… et sur­tout de loge­ments très sociaux. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Mais l’État n’est pas seul à assu­mer des com­pé­tences dans le domaine. Le Conseil dépar­te­men­tal gère un pan très impor­tant de la poli­tique sociale, tan­dis que la Métro a un rôle pré­pon­dé­rant à jouer en matière de loge­ment. Ainsi que les maires des com­munes qui la com­posent. Des élus qui, in fine, décident ou non d’ac­cor­der des per­mis de construire, cer­tains vou­lant limi­ter le nombre de loge­ments sociaux, d’autres l’é­ta­le­ment urbain et l’ar­ti­fi­cia­li­sa­tion des sols afin de pré­ser­ver la biodiversité.

Est-ce là, entre autres, que le bât blesse ? « Il y a une espèce de vague. La construc­tion est remise en cause depuis quelques années », note Michelle Daran, pré­si­dente d’Un toit pour tous. Qui assume d’être en faveur de la « den­si­fi­ca­tion » des zones urbaines. « Il faut construire en hau­teur : on ne peut pas faire que des R+2 pour loger les 15 000 demandes en attente de loge­ment social ! », s’a­gace-t-elle. Avant de pour­fendre « l’i­dée que le der­nier arrivé ferme la porte der­rière lui ».

Un enjeu de com­mu­ni­ca­tion auprès des électeurs

Le chan­ge­ment poli­tique doit-il aussi pas­ser par le chan­ge­ment des men­ta­li­tés ? « Nous avons un enjeu de com­mu­ni­ca­tion auprès des élus, mais aussi des élec­teurs », sou­ligne Francis Silvente. Un « tra­vail de convic­tion au quo­ti­dien [pour] arri­ver à chan­ger l’i­mage que cer­tains peuvent avoir du loge­ment social », enché­rit Isabelle Rueff. Et cela, ajoute-t-elle, pour que le loge­ment ne soit pas réservé au sec­teur privé.

L'arrivée d'un nouveau préfet en Isère en la personne de Laurent Prévost apparaît encore comme un bon moment pour interpeller les pouvoirs publics sur le logement social, jugent les associations © Florent Mathieu - Place Gre'net

L’arrivée d’un nou­veau pré­fet en Isère en la per­sonne de Laurent Prévost appa­raît comme un bon moment pour inter­pel­ler les pou­voirs publics sur le loge­ment social, jugent les asso­cia­tions. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Au contraire, estime la pré­si­dente d’Absise, le loge­ment social devrait rele­ver aujourd’­hui de « l’in­té­rêt géné­ral ». Et même, ajoute Francis Silvente, figu­rer en bonne place dans les pro­jets sou­te­nus par le plan France Relance. « S’il y a un sec­teur non délo­ca­li­sable, c’est bien le bâti­ment ! », peste ainsi le vice-pré­sident de la Fas Aura. Reste à savoir quelles réponses les ins­ti­tu­tions appor­te­ront aux pro­po­si­tions des acteurs du ter­rain social.

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Domène : l’élu RN Quentin Feres s’op­pose à une lec­ture théâ­trale, qua­li­fiée de « pro­mo­tion du wokisme », à la médiathèque

EN BREF - Le conseiller municipal Rassemblement national de Domène Quentin Feres, membre de la majorité, s'oppose à l'organisation d'une lecture théâtrale du livre La Lire plus

Saint-Égrève : le Chai inau­gure l’hô­pi­tal de jour soins conjoints parents-bébé, « une struc­ture unique en Isère »

FOCUS - Le Centre hospitalier Alpes-Isère (Chai) de Saint-Égrève a inauguré, jeudi 11 avril 2024, l'hôpital de jour soins conjoints parents-bébé. Ouverte en décembre 2023, Lire plus

"Arabes de service": deux élues grenobloises portent plainte contre une troisième pour injure raciste
« Arabes de ser­vice » : deux élues gre­no­bloises portent plainte contre une troi­sième pour injure raciste

FOCUS - La Ville de Grenoble a validé l'octroi de la protection fonctionnelle en faveur de ses élues Salima Djidel et Kheira Capdepon contre une Lire plus

Chasse-sur-Rhône appelle à l’ap­pli­ca­tion du prin­cipe pol­lueur-payeur pour les PFAS, ou pol­luants éternels

FLASH INFO - La mairie de Chasse-sur-Rhône s'engage contre les PFAS, soit les substances perfluoroalkylées et polyfluoroalkylées communément désignées comme des "polluants éternels" que l'on Lire plus

Alfa Laval inaugure une nouvelle ligne de production d'échangeurs à circuit imprimé sur son site de Fontanil-Cornillon
Le Fontanil-Cornillon : Alfa Laval inau­gure une nou­velle ligne de pro­duc­tion d’é­chan­geurs à cir­cuit imprimé

FLASH INFO - L'entreprise suédoise Alfa Laval, "leader mondial de l’échange thermique", a inauguré sa nouvelle ligne de production dédiée aux échangeurs thermiques à circuit Lire plus

Palais de justice de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Meurtre d’une jeune Lyonnaise en Italie : le sus­pect placé sous écrou extra­di­tion­nel et en déten­tion par les juges grenoblois

EN BREF - Le compagnon de la jeune Lyonnaise retrouvée morte poignardée dans le Val d'Aoste, le 5 avril 2024, a été déféré au palais Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !