Appel Forêt -
Une cinquantaine de salariés de Gaz électricité de Grenoble (GEG) a manifesté contre le versement de 5 millions d'euros de dividendes.

Des salariés de Gaz électricité de Grenoble s’opposent au versement de 5 millions d’euros de dividendes

Des salariés de Gaz électricité de Grenoble s’opposent au versement de 5 millions d’euros de dividendes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

EN BREF – Une cinquantaine de salariés de Gaz électricité de Grenoble (GEG) a manifesté, mardi 11 mai, dans les rues de la capitale des Alpes. Ils s’opposent au versement de cinq millions d’euros de dividendes aux actionnaires que sont la Métropole, la Ville de Grenoble et Engie.

 

 

« Les parts du gâteau doivent être par­ta­gées par l’en­semble des sala­riés du groupe, plaide Didier Balmand, délé­gué syn­di­cal de GreenAlp, la branche réseaux de GEG. Notamment, si on nous annonce un plan d’aus­té­rité suite à la crise sani­taire ». Comme lui, une cin­quan­taine de sala­riés du groupe Gaz élec­tri­cité de Grenoble (GEG) ont mani­festé, mardi 11 mai, pour faire part de leur mécontentement.

 

Une cinquantaine de salariés de Gaz électricité de Grenoble (GEG) a manifesté contre le versement de 5 millions d'euros de dividendes.

Manifestation des sala­riés de GEG mardi 11 mai 2021 à Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net

Les mani­fes­tants se sont ainsi réunis en fin de mati­née, devant le siège du groupe près de la gare de Grenoble, à l’ap­pel de l’in­ter­syn­di­cale CGT, Force ouvrière et CFE-CGC. Le cor­tège a ensuite emprunté le cours Berriat avant de tour­ner à droite sur le bou­le­vard Gambetta.

 

Les mani­fes­tants ont alors pris la rue Lesdiguières pour remon­ter jus­qu’à la place de Verdun. Puis la rue Eugène-Faure jus­qu’au siège de la Métropole peu avant 11 heures.

 

 

Un versement de cinq millions d’euros de dividendes aux actionnaires

 

Les sala­riés pro­testent contre le ver­se­ment de cinq mil­lions d’eu­ros de divi­dendes aux action­naires du groupe. Parmi eux, on retrouve la Métropole, la Ville de Grenoble et Engie.

 

Laurie Géronimo et Didier Balmand. © Tim Buisson – Place Gre’net

Laurie Géronimo et Didier Balmand. © Tim Buisson – Place Gre’net

Les deux pre­miers, action­naires majo­ri­taires, sou­haitent uti­li­ser cet argent pour ren­flouer les caisses d’autres socié­tés en difficulté.

 

Comme la Tag, société des trans­ports de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise en défi­cit ou le parc évé­ne­men­tiel Alpexpo, lui aussi en fâcheuse pos­ture. Tandis que les action­naires pri­vés se par­ta­ge­raient le reste des dividendes.

 

Une déci­sion qui ne passe pas auprès des mani­fes­tants. « On n’est pas contre la soli­da­rité, assure Didier Balmand. Mais le plan à moyen terme, prévu au sein de l’en­tre­prise au niveau des inves­tis­se­ments, est remis en ques­tion. Forcément, ça va influen­cer la direc­tion pour geler un peu plus les emplois ». Gaz élec­tri­cité de Grenoble comp­te­rait ainsi cinq ou six emplois vacants, contre une ving­taine pour la branche GreenAlp.

 

 

Un taux d’avancement gelé pour les salariés de Gaz électricité de Grenoble

 

Dans le même temps, les sala­riés ont obtenu une reva­lo­ri­sa­tion sala­riale infé­rieure de 20 % par rap­port aux années pré­cé­dentes. « À l’heure ou les inves­tis­se­ments sont plus impor­tants que jamais et où une poli­tique d’aus­té­rité a été menée durant des mois au sein du groupe, c’é­tait impor­tant de mon­trer notre colère, tem­pête Laurie Géronimo, délé­gué syn­di­cale GEG. Les divi­dendes du groupe sont beau­coup plus impor­tants que pré­cé­dem­ment ».

 

Une cinquantaine de salariés de Gaz électricité de Grenoble (GEG) a manifesté contre le versement de 5 millions d'euros de dividendes.

Une cin­quan­taine de per­sonnes a mani­festé. © Tim Buisson – Place Gre’net

 

Les sala­riés avaient ren­dez-vous avec Pierre Verri à la fin de la mani­fes­ta­tion à 11 heures. Le vice-pré­sident de Grenoble-Alpes Métropole chargé de l’air, de l’énergie et du cli­mat a ainsi reçu une délé­ga­tion. De quoi abais­ser la tension ?

 

Tim Buisson

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Tim Buisson

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Du vaccinodrome au CCAS, la vaccination reste un enjeu majeur pour l'État comme la Ville de Grenoble
La Ville de Grenoble et la préfecture de l’Isère mobilisées pour une couverture vaccinale optimale

FOCUS - Le maire de Grenoble, le préfet de l'Isère et le directeur départemental de l'agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes visitaient jeudi 29 juillet Lire plus

Le Secours catholique et la Ville de Grenoble partenaires pour vacciner les plus précaires
Le Secours catholique et la Ville de Grenoble partenaires pour vacciner les plus précaires

FOCUS - En partenariat avec le Secours catholique, le centre de vaccination de la Ville de Grenoble se déplaçait dans la cour du diocèse pour Lire plus

Atelier jardinage au jardin éco-pédagogique de la commune de Vif © Cultivons nos toits
Une troisième ferme urbaine va voir le jour sur un terrain situé entre les Villeneuve de Grenoble et d’Échirolles

FLASH INFO - La Ville de Grenoble a décidé de mettre un terrain à disposition de l'association Collectif autonomie alimentaire de Grenoble et ses environs, Lire plus

Alain Carignon en discussion avec un riverain du parc Henri Tarze. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Parc Tarze : le groupe d’opposition d’Alain Carignon crie au “bétonnage”, la Ville de Grenoble dément

FOCUS - Le groupe d'opposition d'Alain Carignon remonte au créneau concernant le projet d'aménagement du parc Tarze par la Ville de Grenoble. L'élu y organisait, Lire plus

Vers une société d'économie mixte public-privé dans le cadre de la fusion entre Actis et Grenoble Habitat?
Rapprochement d’Actis et de Grenoble Habitat : la société d’économie mixte, scénario privilégié ?

FOCUS - Pour le Collectif contre la privatisation d'Actis, la preuve est faite: le "rapprochement" entre Actis et Grenoble Habitat (GH), voulue par la Métropole Lire plus

La Ville de Grenoble annonce des mesures de "déprécarisation" pour ses agents éducation et jeunesse
La Ville de Grenoble annonce des mesures de « déprécarisation » pour ses agents éducation et jeunesse

FLASH INFO — "Poursuivre l’effort de déprécarisation des agent-es et améliorer leurs conditions de travail". Tel est le programme annoncé par la Ville de Grenoble Lire plus

Flash Info

|

30/07

12h07

|

|

29/07

19h56

|

|

28/07

16h27

|

|

28/07

12h09

|

|

28/07

9h40

|

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

|

27/07

10h43

|

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin