Dans le quartier de La Villeneuve à Échirolles, des éducateurs spécialisés pour lutter contre la délinquance

sep article

 

EN BREF – Pour lutter contre la délinquance, la Ville d’Échirolles va expérimenter les brigades de prévention spécialisées dans le quartier de La Villeneuve. Un mix composé d’éducateurs spécialisés et d’adultes relais. Ce après l’annonce de renforts policiers dans l’agglomération grenobloise et quarante-heures après les menaces de mort proférées sur trois policiers.

 

 

Échirolles teste les brigades de prévention spécialisées.Tirs de mortiers d'artifice sur la mairie d'Echirolles. DR

Tirs de mor­tiers d’ar­ti­fice sur la mai­rie d’Échirolles. DR

C’est un des quar­tiers sen­sibles de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise. La Villeneuve d’Échirolles a été choi­sie par le gou­ver­ne­ment pour expé­ri­men­ter la mise en place de bri­gades de pré­ven­tion spé­cia­li­sées pour lut­ter contre la délin­quance. Une délin­quance bien ins­tal­lée sur cette com­mune de la cein­ture rouge gre­no­bloise, où les tirs de mor­tiers d’ar­ti­fice ont suc­cédé aux rodéos urbains sur fond de tra­fic de stu­pé­fiants.

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Réouverture des musées
commentez lire les commentaires
2070 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Ah oui, à Grenoble, on connais bien l’ef­fi­ca­cité redou­table des « édu­ca­teurs spé­cia­li­sés » ! Par exemple, le jeune Adrien Perez à été tué d’un coup de cou­teau à Meylan par les deux frères Yanis et Younes El Habib, fils d’un « édu­ca­teur du quar­tier Teisseire ».
    Grenoble n’a pas besoin de ces proxy des gau­cho bobo, il a besoin des flics armés à tous les coins de la rue et de la tole­rance zéro à l’é­gard de la délin­quance !

    sep article