Opération policière à Comboire : Renzo Sulli affiche sa détermination à lutter contre les rodéos à Échirolles

sep article



 

FIL INFO – Les rodéos de l’Espace Comboire sont plus que jamais au cœur de la campagne des municipales. La Ville d’Échirolles vient ainsi de se féliciter dans un communiqué d’une intervention policière d’ampleur dans la nuit du vendredi 5 au samedi 6 juin 2020. Une opération menée afin de lutter contre les courses de vitesse et les rodéos automobiles dans le secteur. Mais bien trop tardive pour Fabienne Sarrat, candidate à la mairie d’Échirolles.

 

 

Nouvel épi­sode concer­nant les rodéos de l’Espace Comboire. En effet, la mai­rie d’Échirolles vient d’an­non­cer qu’une opé­ra­tion de police d’am­pleur s’é­tait tenue le 5 juin der­nier à l’Espace Comboire. Une inter­ven­tion menée conjoin­te­ment par « des effec­tifs de la police muni­ci­pale et plu­sieurs équi­pages de la police natio­nale », selon Renzo Sulli, maire d’Échirolles.

 

Les rodéos urbains à l'Espace Comboire rassemblent un public nombreux chaque vendredi soir. © Ahmed Lahcine

Les rodéos urbains à l’Espace Comboire ras­semblent un public nom­breux chaque ven­dredi soir. © Ahmed Lahcine

Ce der­nier a salué cette « nou­velle opé­ra­tion de main­tien de l’ordre ». Avec, pour résul­tats, le « contrôle d’une ving­taine de véhi­cules, une dizaine de ver­ba­li­sa­tions ». Mais aussi « deux inter­pel­la­tions et la mise en four­rière d’une moto de grosse cylin­drée ».

 

Plus tôt dans la semaine, Renzo Sulli avait ren­con­tré Fabienne Lewandovski, nou­velle direc­trice dépar­te­men­tale de la sécu­rité publique. Une col­la­bo­ra­tion satis­fai­sante pour l’é­dile échi­rol­lois, qui assure lut­ter « inlas­sa­ble­ment contre les actes d’in­ci­vi­lité et de délin­quance à Échirolles ».

 

 

Incivilités et délinquance, enjeux majeurs de la campagne électorale

 

Cette opé­ra­tion inter­vient alors que la cam­pagne des élec­tions muni­ci­pales bat son plein à Échirolles, avec quatre can­di­dats en lice pour le scru­tin du 28 juin pro­chain. Ce qui a d’ailleurs fait réagir Fabienne Sarrat, sou­te­nue par LREM et le Modem.

 

La can­di­date déplore « l’i­nac­tion » du maire jusque-là face aux rodéos. Ainsi que son manque de « com­pas­sion pour les rive­rains qui subissent cette situa­tion depuis des années ». Elle constate en outre que Renzo Sulli « fus­tige d’un côté le manque d’ac­tion du gou­ver­ne­ment ». Et se réjouit de l’autre « de l’in­ter­ven­tion des ser­vices de l’État ». Un maire qu’elle décrit « plus pré­oc­cupé par sa réélec­tion que par le sou­tien concret qu’il pour­rait appor­ter à ses admi­nis­trés ».

 

Thomas Courtade

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
5253 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.