Les IUT de Grenoble et Valence se rebiffent contre des quotas de bacheliers technologiques imposés

Les IUT de Grenoble et Valence se rebiffent contre des quotas de bacheliers technologiques imposés

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Les directeurs des IUT de Grenoble et Valence tirent la sonnette d’alarme : en voulant imposer un quota de recrutement de 50 % de bacheliers issus de la filière technologique dès la rentrée 2021, la ministre de l’Enseignement supérieur place les établissements dans une situation ingérable.

 

 

« On va ame­ner des jeunes à l’é­chec et pri­ver cer­tains autres de la réus­site. » En quelques mots, Lionel Filippi résume ce qu’il pense de la déci­sion de la ministre de l’Enseignement supé­rieur de contraindre les IUT à recru­ter via Parcoursup 50 % de bache­liers issus de la filière tech­no­lo­gique. Un mes­sage que le direc­teur de la récente École uni­ver­si­taire de tech­no­lo­gie a porté ce lundi 26 avril lors d’une visio­con­fé­rence en com­pa­gnie des direc­teurs des IUT 1 et 2 de Grenoble, ainsi que de celui de Valence.

 

Les IUT ne veulent pas de quotas de bacs technologiques.Lionel Filippi et Laurence Billard, au cours de la conférence de presse organisée en visioconférence

Lionel Filippi et Laurence Billard, au cours de la confé­rence de presse orga­ni­sée en visioconférence

 

Les entrées en IUT se font en effet sur can­di­da­ture. Et depuis quelques années, les IUT se voient impo­ser des quo­tas de plus en plus impor­tants de bache­liers tech­no­lo­giques. Mais la déci­sion d’en impo­ser 50 % dès la ren­trée 2021 est vécu comme « extrê­me­ment vio­lente ». « Ceci montre le peu de consi­dé­ra­tion à l’é­gard des pro­fes­sion­nels que nous sommes », estime ainsi Lionel Filippi.

 

 

Des bacheliers technologiques moins nombreux à postuler dans les IUT

 

Continuez la lecture

Il vous reste 66 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Dégradations à l’UGA : l’État paiera toutes les réparations du Centre de langues vivantes

FIL INFO — L'État va prendre intégralement en charge le coût des réparations nécessaires au sein du Centre de langues vivantes sur le campus de Lire plus

Report des examens et continuité pédagogique : l’Éducation nationale face au covid-19

FOCUS – Quelles modalités de fermetures pour les établissements scolaires, sur fond de crise sanitaire autour du Covid-19 ? Dans un courrier adressé aux rectorats le Lire plus

Le président de l’UDI 38 “flingue” François Bayrou, Olivier Véran et Emmanuel Macron

On ne pourra pas reprocher à Lionel Filippi d'abuser de la langue de bois. Le président de l'Union des démocrates et indépendants 38 (UDI 38) Lire plus

Frédérique Vidal dialogue avec son directeur de cabinet. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La ministre de la recherche Frédérique Vidal reçue sous les huées de chercheurs du CNRS de Grenoble

  FOCUS - Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, était au CNRS de Grenoble ce jeudi 13 février. L'objet Lire plus

Flash Info

|

23/06

11h06

|

|

23/06

7h33

|

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin