biodiversité au Pont-de-Claix : partenariat avec la LPO Hibernaculum dans le parc Auguste Borel au Pont-de-Claix. © Tim Buisson – Place Gre’net

Le-Pont-de-Claix : la Ville signe un par­te­na­riat avec la LPO pour pré­ser­ver la biodiversité

Le-Pont-de-Claix : la Ville signe un par­te­na­riat avec la LPO pour pré­ser­ver la biodiversité

EN BREF – La Ligue de pro­tec­tion des oiseaux (LPO) et la Ville du Pont-de-Claix ont signé, jeudi 15 avril 2021, un par­te­na­riat afin de favo­ri­ser la bio­di­ver­sité sur la com­mune. À la clé, l’ins­tal­la­tion de nichoirs, la mise en place d’a­bris et des actions de sensibilisation.

« Le prin­cipe c’est de four­nir un espace de vie à pas mal d’es­pèces », s’en­thou­siasme Fabien Hublé, chef de pro­jet à la Ligue de pro­tec­tion des oiseaux (LPO) Isère. À l’en­trée du parc Auguste-Borel, au Pont-de-Claix, se dresse un hiber­na­cu­lum. Entendez un amas de pierres, de gra­vats, de briques et de tuiles recou­vert de bois, de terre et de végé­taux. Les ani­maux peuvent ainsi accé­der au cœur de ce petit tas pour y trou­ver refuge. Un moyen de pré­ser­ver la biodiversité.

Fabien Hublé de la LPO devant l'hibernaculum du parc Borel pour favoriser la biodiversité au Pont-de-Claix. © Tim Buisson – Place Gre’net

Fabien Hublé de la LPO devant l’hi­ber­na­cu­lum du parc Borel pour favo­ri­ser la bio­di­ver­sité au Pont-de-Claix. © Tim Buisson – Place Gre’net

Cet abri consti­tue un gîte pour les héris­sons, les lézards, les cou­leuvres, les mulots ou encore les cam­pa­gnols. « Ça demande deux heures de tra­vail », glisse Fabien Hublé. À proxi­mité, un pan­neau flam­bant neuf donne des indi­ca­tions sur cet abri, qui per­met éga­le­ment à cer­tains ani­maux de venir pondre en toute sécurité.

Une conven­tion pour favo­ri­ser la bio­di­ver­sité au Pont-de-Claix

Ce type d’a­mé­na­ge­ment devrait se mul­ti­plier sur la com­mune, suite à cette conven­tion de par­te­na­riat signée avec la LPO, jeudi 15 avril.

biodiversité au Pont-de-Claix : partenariat avec la LPO Les élus et membre de la LPO. © Tim Buisson – Place Gre’net

Les élus et membres de la LPO. © Tim Buisson – Place Gre’net

« Notre pro­jet muni­ci­pal [repose sur] deux pieds, explique Christophe Ferrari, maire du Pont-de-Claix. Le pre­mier, [ce sont] des ser­vices publics néces­saires à la vie de nos conci­toyens, et c’est le rôle des com­munes. Le [second] pilier de notre action, c’est la tran­si­tion éco­lo­gique et énergétique. »

La pré­ser­va­tion des espèces ani­males, notam­ment des oiseaux, consti­tue d’ailleurs l’en­ga­ge­ment 83 de la stra­té­gie de man­dat 2020 – 2026. Celui-ci pré­voit d’ins­tal­ler des nichoirs afin de lut­ter contre la pro­li­fé­ra­tion des mous­tiques, mais aussi de sou­te­nir les asso­cia­tions de pro­tec­tion des animaux.

De gauche à droite : Michel Langlais, adjoint en charge de l'environnement, Catherine Giraud, présidente de la LPO et Christophe Ferrari maire du Pont-de-Claix. © Tim Buisson – Place Gre’net

De gauche à droite : Michel Langlais, adjoint en charge de l’en­vi­ron­ne­ment, Catherine Giraud, pré­si­dente de la LPO, et Christophe Ferrari, maire du Pont-de-Claix. © Tim Buisson – Place Gre’net

Près de 200 nichoirs ont ainsi déjà été mis en place. La muni­ci­pa­lité en dis­tri­bue éga­le­ment aux habi­tants qui sou­haitent en avoir. Enfin, un abé­cé­daire de la bio­di­ver­sité doit voir le jour.

« Nous avons cette ambi­tion de faire du Pont-de-Claix une ville exem­plaire en matière d’é­co­lo­gie urbaine au ser­vice de nos conci­toyens », insiste Christophe Ferrari, qui avait déjà signé un pacte de dépol­lu­tion des rivières en 2020.

En atten­dant, Michel Langlais, adjoint aux tran­si­tions éco­lo­giques et éner­gé­tiques, sou­haite ins­crire ce nou­veau par­te­na­riat dans la durée. « C’est quelque chose qui était un peu absent depuis plu­sieurs années dans la poli­tique et qui peut être mené dans la ville, explique-t-il. Il fal­lait rat­tra­per ce retard et aller vers des acteurs un peu spé­cia­listes comme la LPO ». L’association va, du reste, mener des actions auprès du jeune public.

Après les confi­ne­ments, un besoin de nature ?

Ces actions sont éga­le­ment un moyen de retis­ser du lien entre le vivant et les habi­tants. « Le besoin de nature, on le voit de plus en plus appa­raître avec la situa­tion sani­taire dans laquelle nous sommes », rap­porte Catherine Giraud, pré­si­dente de la LPO Isère.

La ville a installé plusieurs nichoirs dans les parcs de la commune. © Tim Buisson – Place Gre’net

La Ville a ins­tallé plu­sieurs nichoirs dans les parcs de la com­mune. © Tim Buisson – Place Gre’net

D’autres modèles d’hi­ber­na­cu­lum vont donc être déployés, notam­ment dans le parc des pape­te­ries. « La société se pose des ques­tions et la recon­nec­ter à la nature c’est vrai­ment une mis­sion fon­da­men­tale pour les col­lec­ti­vi­tés, notam­ment les com­munes », insiste-t-elle. De fait, il y a urgence. Le WWF affirme ainsi, dans son rap­port Planète vivante 2020, que les popu­la­tions de ver­té­brés – pois­sons, oiseaux, mam­mi­fères, amphi­biens et rep­tiles – ont chuté de 68% entre 1970 et 2016.

Tim Buisson

Tim Buisson

Auteur

1 commentaire sur « Le-Pont-de-Claix : la Ville signe un par­te­na­riat avec la LPO pour pré­ser­ver la biodiversité »

  1. Bonjour. J’habite depuis presque 2 ans à Pont de Claix av Raffin Caboisse. J’ai le bon­heur de voir venir man­ger sur mon bal­con des moi­neaux. Mais il y a quelques mois j’ai eu la sur­prise de voir des mésanges char­bon­nières, une huppe (je crois par­ce­qu’il avait une crête et assez grand)et depuis quelques jours un petit oiseau noir avec des­sous sa queue une cou­leur jaune, je ne connais pas cette espèce et j’ai­me­rais savoir d’où il vient et de qu’elle race il est. Je pense que des nichoirs près de cette zone devraient être installés.

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La Ville de Grenoble accueille son premier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants
Grenoble accueille son pre­mier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants

FOCUS - Les chats errants vont pouvoir profiter du premier ‘Chatipi’ de Grenoble, un abri installé Quai de France, à proximité du Jardin des Dauphins, Lire plus

Le label HVE, contesté, présent sous la marque Is Here? L'opposition départementale attaque, la majorité assume
Le label HVE, contesté, pré­sent sous la marque Is Here ? L’opposition dépar­te­men­tale attaque, la majo­rité assume

FOCUS - L'opposition de gauche du Département de l'Isère reproche à la majorité de labelliser sous la marque territoriale Is Here des produits classés Haute Lire plus

"Xénophobie institutionnelle": la majorité grenobloise prend ses distances avec les propos de l'élue Christine Garnier
« Xénophobie ins­ti­tu­tion­nelle » : la majo­rité gre­no­bloise prend ses dis­tances avec les pro­pos de l’é­lue Christine Garnier

FLASH INFO - "Racisme d'État" ou "xénophobie institutionnelle"? Pour l'adjointe aux Écoles de la Ville de Grenoble Christine Garnier, les deux expressions semblent ne pas Lire plus

La Ville de Grenoble a procédé à un contrôle des enseignes lumineuses la nuit, en attendant des verbalisations?
La Ville de Grenoble a pro­cédé à un contrôle des enseignes lumi­neuses la nuit, en atten­dant des verbalisations ?

FLASH INFO - La question des enseignes lumineuses restant allumées la nuit continue de s'imposer à Grenoble. Alors que les militants de l'association Extinction Rebellion Lire plus

Colère de l'opposition alors que la Ville de Grenoble relègue en fin de conseil municipal les questions orales
Colère de l’op­po­si­tion alors que la Ville de Grenoble relègue en fin de conseil muni­ci­pal les ques­tions orales

FLASH INFO - Fini les questions orales en début de conseil municipal de Grenoble? C'est ce qu'a dénoncé mercredi 18 janvier 2023 le groupe d'opposition Lire plus

Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

FOCUS - Alors que le Comité départemental sur le loup se tenait en Isère lundi 23 janvier 2023, la préfecture de l'Isère fait le point Lire plus

Flash Info

|

27/01

8h30

|

|

25/01

16h10

|

|

25/01

15h18

|

|

25/01

11h21

|

|

25/01

10h46

|

|

25/01

10h37

|

|

24/01

15h27

|

|

23/01

15h30

|

|

20/01

12h42

|

|

20/01

10h48

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Agenda

Je partage !