Le vaccinodrome d’Alpexpo Grenoble ouvre ses portes et vise 1000 injections par jour au démarrage

sep article

 

REPORTAGE VIDÉO – Le « vaccinodrome » d’Alpexpo a ouvert ses portes ce vendredi 9 avril 2021. Suite à la mise à disposition des locaux par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, ce « centre à forte capacité » sera en mesure de réaliser 1 000, puis 2 000 injections par jour. De quoi permettre, selon le CHU Grenoble-Alpes, de vacciner la totalité de la population qui le souhaite d’ici la fin de l’été.

 

 

Quelques instants d'attente avant de pénétrer dans le "vaccinodrome" d'Alpexpo. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Quelques ins­tants d’at­tente avant de péné­trer dans le « vac­ci­no­drome » d’Alpexpo. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Il fai­sait encore un peu frais ce ven­dredi 9 avril au matin devant Alpexpo où une file d’at­tente s’é­tait déjà for­mée. Pas de quoi dis­sua­der les can­di­dats à la vac­ci­na­tion de faire quelques ins­tants la queue devant le pre­mier “vac­ci­no­drome” du ter­ri­toire afin d’y rece­voir leur pre­mière injec­tion du vac­cin Comirnaty déve­loppé par Pfizer- BioNtech.

 

La struc­ture devient ainsi le site de vac­ci­na­tion le plus impor­tant en Isère, avec une capa­cité per­met­tant de vac­ci­ner 1 000 per­sonnes par jour, puis 2 000 lors­qu’elle aura trouvé son rythme de croi­sière. Le tout sept jours sur sept, de 8 h 45 à 19 heures pour les per­sonnes éli­gibles à la vac­ci­na­tion.

 

 

Une campagne de vaccination massive mais tardive

 

Ce ven­dredi matin, les can­di­dats à la vac­ci­na­tion – sept Français sur dix à ce jour – ne cachaient pas leur sou­la­ge­ment d’a­voir enfin accès à la fameuse piqûre. Ce centre était en effet très attendu, alors que de nom­breuses per­sonnes volon­taires, notam­ment parmi les publics à risque, étaient dans l’in­ca­pa­cité de se faire vac­ci­ner depuis des mois, faute de doses de vac­cins en quan­tité suf­fi­sante. Beaucoup refusent par ailleurs désor­mais le vac­cin AstraZeneca, reconnu comme com­por­tant des risques pour cer­taines caté­go­ries de popu­la­tion.  

 

 

Ce pro­jet de vac­ci­no­drome, ini­tié par l’État avec le sou­tien direct de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, a béné­fi­cié d’une enve­loppe de 1,2 mil­lion d’eu­ros. Parmi les per­son­nels soi­gnants pro­cé­dant aux vac­ci­na­tions, des membres du CHU Grenoble-Alpes mais aussi des sapeurs-pom­piers du Service dépar­te­men­tal d’in­cen­die et de secours (Sdis) de l’Isère.

 

Olivier Véran, ministre de la Santé et des Solidarités, est quant à lui venu sur place* ce 9 avril en tout début d’a­près-midi pour inau­gu­rer ce méga centre de vac­ci­na­tion, y ren­con­trer le per­son­nel mobi­lisé pour vac­ci­ner… et com­mu­ni­quer sur la poli­tique vac­ci­nale.

 

Joël Kermabon

 

  • * Visite réser­vée à un « pool » de cinq médias, choi­sis par le cabi­net du ministre sur des cri­tères non com­mu­ni­qués et dont Place Gre’net ne fai­sait pas par­tie.

 

commentez lire les commentaires
4214 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.