Ouverture d’un vaccinodrome à Alpexpo à Grenoble au début du mois d’avril 2021

sep article

 

EN BREF — Un vaccinodrome va ouvrir sur le territoire grenoblois. Alors que le gouvernement a annoncé la mise en place prochaine de trente-huit grands centres de vaccination sur l’ensemble du territoire national, la Ville de Grenoble et la préfecture de l’Isère font savoir ce jeudi 25 mars qu’Alpexpo accueillera l’un de ces centres dès le début du mois d’avril 2021.

 

 

« Depuis plu­sieurs semaines, la Ville de Grenoble se tient prête, en lien avec la pré­fec­ture, l’ARS et le CHU, pour l’ouverture d’un grand centre de vac­ci­na­tion pou­vant effec­tuer jusqu’à 3000 vac­cins par jour », écrit le maire de Grenoble Éric Piolle par voie de com­mu­ni­qué. Ce der­nier pré­cise par ailleurs que le choix d’Alpexpo, « cœur géo­gra­phique de la métro­pole », relève des ser­vices de l’État.

 

Entrée Alpexpo Grenoble. © Corentin Libert

Entrée Alpexpo Grenoble. © Corentin Libert

 

La société publique locale (SPL) a en effet confirmé son accord ce jour pour mettre ses 3000 m² à dis­po­si­tion de l’État, fait savoir la pré­fec­ture par com­mu­ni­qué. Le pré­fet tient d’ailleurs à « remer­cier vive­ment les col­lec­ti­vi­tés (La Région, le Département, GAM, la Ville de Grenoble) action­naires de la SPL, pour leur accord sur cette orga­ni­sa­tion ». Et pré­cise pour sa part que ce « centre à forte capa­cité » sera en mesure de réa­li­ser « 1000 puis 2000 injec­tions par jour ». Ce site s’imposait pour plu­sieurs rai­sons, selon le pré­fet : « sa modu­la­rité, sa dis­po­ni­bi­lité sur le temps long, son acces­si­bi­lité et les faci­li­tés de sta­tion­ne­ment qu’il offre ».

 

Pour Éric Piolle, l’an­nonce de l’ou­ver­ture d’un vac­ci­no­drome à Grenoble est en tout cas « une excel­lente nou­velle pour le ter­ri­toire ». « En l’état actuel des connais­sances, les vac­cins dis­po­nibles réduisent la gra­vité des symp­tômes ; ils repré­sentent ainsi un allié indis­pen­sable pour la santé des habi­tant-es face au virus », ajoute le maire de Grenoble.

 

 

Les pompiers bientôt mobilisés dans ce vaccinodrome ?

 

Pour l’heure, les indi­ca­tions pra­tiques sur l’or­ga­ni­sa­tion du vac­ci­no­drome ne sont pas encore dis­po­nibles. Notamment ses horaires d’ou­ver­ture, ou encore les ser­vices mobi­li­sés pour pra­ti­quer les injec­tions. Les moda­li­tés pra­tiques de fonc­tion­ne­ment devraient tou­te­fois être com­mu­ni­quées très pro­chai­ne­ment, fait savoir la pré­fec­ture.

 

Possiblement mobilisés pour mettre en place le vaccinodrome de Grenoble, les pompiers seront-ils également chargés de pratiquer les injections? © Tim Buisson – Place Gre’net

Possiblement mobi­li­sés pour mettre en place le vac­ci­no­drome de Grenoble, les pom­piers seront-ils éga­le­ment char­gés de pra­ti­quer les injec­tions ? © Tim Buisson – Place Gre’net

 

Le 22 mars, le ministre de la Santé Olivier Véran expli­quait que la mise en place des centres incom­be­raient à l’ar­mée ou aux pom­piers. Un décret per­met d’ores et déjà aux pom­piers de pro­cé­der aux vac­ci­na­tions. Au moment de sa publi­ca­tion, mi-mars, Force ouvrière des ser­vices d’in­cen­die et de secours (Fosis) avait fer­me­ment condamné ce décret : « Le gou­ver­ne­ment se trompe de cible pour lut­ter contre cette épi­dé­mie, il y a assez de per­son­nels pour vac­ci­ner la popu­la­tion, ce sont les doses de vac­cins qui manquent. »

 

Et le syn­di­cat de pré­ci­ser : « En cas de pro­blème, le droit accordé par ce décret ne dégage aucu­ne­ment la res­pon­sa­bi­lité per­son­nelle de celui qui aura effec­tué l’injection. » Tout en appe­lant l’ensemble des sapeurs-pom­piers (non médi­caux et non para­mé­di­caux) à ne pas se por­ter volon­taires pour réa­li­ser des injec­tions vac­ci­nales.

 

FM

 

Article mis à jour à 20 h 30 le 25 mars 2021, suite à un com­mu­ni­qué de presse de la pré­fec­ture de l’Isère.

 

Quinze centres de vaccination en Isère

 

« À ce jour, 170 000 vac­ci­na­tions ont été réa­li­sées au pro­fit du public éli­gible en Isère », indique la pré­fec­ture. Quinze centres pérennes de vac­ci­na­tion fonc­tionnent déjà dans le dépar­te­ment et réa­lisent envi­ron 3800 vac­ci­na­tions par jour. Au regard des doses atten­dues en Pfizer, le pré­fet a décidé d’ouvrir, début avril, un 16e centre à l’Isle d’Abeau, dans le Nord-Isère, où devraient avoir lieu 1000 vac­ci­na­tions par semaine.

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
3682 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.