Grenoble : opération coup de poing d’Extinction Rebellion contre la 5G, « une technologie imposée »

sep article

 

REPORTAGE VIDÉO – Des activistes d’Extinction Rébellion ont mené une action coup de poing ce samedi 27 mars 2021 à Grenoble. Prenant pour cibles plusieurs boutiques d’opérateurs de téléphonie mobile, les militants ont dénoncé la 5G, une « technologie imposée » et inutile portant, selon eux, atteinte à l’environnement.

 

 

Les militants ont pris pour cibles des boutiques d'opérateurs de téléphonie mobile. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les mili­tants ont pris pour cibles des bou­tiques d’o­pé­ra­teurs de télé­pho­nie mobile. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Une ving­taine de mili­tants de la branche gre­no­bloise du mou­ve­ment non violent de déso­béis­sance civile pour le cli­mat Extinction Rebellion (XR) ont mené une action choc ce samedi 27 mars dans le centre-ville de Grenoble. Dans quel but ? Protester contre le déploie­ment « sans concer­ta­tion ni trans­pa­rence » de la tech­no­lo­gie de la 5G en France.

 

Dans leur col­li­ma­teur, plu­sieurs bou­tiques d’o­pé­ra­teurs de télé­pho­nie mobile de la rue de Bonne et de la rue Félix-Poulat, qu’ils ont cou­vertes de tags colo­rés et d’af­fi­chettes anti-5G. Les mili­tants vou­laient ainsi dénon­cer « une tech­no­lo­gie impo­sée », inutile et por­tant gra­ve­ment atteinte à l’en­vi­ron­ne­ment.

 

 

« Il n’y aura pas de futur si la planète chauffe trop ! » oppose XR à la 5G

 

De fait, les prin­ci­paux opé­ra­teurs fran­çais de télé­pho­nie mobile1Free, Bouygues, Orange et SFR n’ont guère attendu pour com­men­cer à déployer la 5G. Notamment avec l’ins­tal­la­tion d’an­tennes et la pro­mo­tion de télé­phones com­pa­tibles. À la clé, plus de vitesse pour une « ville intel­li­gente », des objets connec­tés et des voi­tures auto­nomes. Bref, « un futur idéal », iro­nise le mou­ve­ment. Sauf que, objecte-t-il, « il n’y aura pas de futur si la pla­nète chauffe trop ! »

 

Selon les acti­vistes, « le numé­rique repré­sen­tait en 2019, près de 4 % des émis­sions mon­diales de gaz à effet de serre (GES) ». Soit plus que les 2 % géné­rés par le seul trans­port aérien civil.

 

Extinction Rébellion dénonce le déploiement de la 5G © Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Pour Extinction Rébellion, les impacts envi­ron­ne­men­taux de la 5G sont donc bien réels. Les émis­sions de GES pour­raient ainsi dou­bler d’ici 2025. « Il fau­dra aussi construire une mul­ti­tude d’an­tennes pour com­pen­ser la faible por­tée des ondes de la 5G. Inévitablement, la frac­ture numé­rique ville-cam­pagne en sera accen­tuée ». s’in­quiète le mou­ve­ment.

 

« Pourquoi la 5G ? », ques­tionnent les acti­vistes, qui sou­lignent « que ce que fait la 5G, la fibre optique peut aussi le faire ». Aussi, consi­dèrent-ils, « il est temps de faire un choix, pré­ser­vons notre pla­nète, excluons l’i­nu­tile ! »

 

 

« Nous sommes déjà saturés d’objets numériques, cela nous rend-il plus heureux ? »

 

Extinction Rébellion pointe éga­le­ment le risque d’augmentation du rythme d’extraction des maté­riaux rares, uti­li­sés pour construire des objets connec­tés. « Nous sommes déjà satu­rés d’objets numé­riques, cela nous rend-il plus heu­reux ? », inter­rogent les acti­vistes. Qui dénoncent éga­le­ment le « déni de démo­cra­tie » du gou­ver­ne­ment qui n’a pas donné suite à une demande de mora­toire sur la 5G, votée en 2020 par la Convention citoyenne pour le cli­mat.

 

« Il faut agir avant qu’il ne soit trop tard, clame le mou­ve­ment. Le gou­ver­ne­ment doit prendre en compte le coût social, envi­ron­ne­men­tal et sani­taire de la 5G. »

 

 

 

Joël Kermabon

 

1 Free, Bouygues, Orange et SFR

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
3580 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Faites comme je dis, pas comme je fais : un adjoint au maire, une conseillère muni­ci­pale, le mari d’une adjointe viennent d’en­tre­prises très impli­quées dans la 5G.

    sep article