A Grenoble, berceau de la “smart city”, les Verts demandent un moratoire sur la 5G

sep article



 

DÉCRYPTAGE – Estimant la 5G incompatible avec la préservation de la planète, Eric Piolle, maire EELV de Grenoble réclame un moratoire sur cette technologie et vient de refuser les premières demandes d’installations de ces antennes-relais. Un blocage sans doute de courte durée, tant la marge de manœuvre des communes est dérisoire face aux mastodontes de la téléphonie mobile qui ont saisi le tribunal administratif. D’aucuns fustigent, dans le même temps, la sincérité du maire EELV qui participe, depuis 6 ans, au développement de la smart-city grenobloise… Autrement dit le futur terrain de jeu de la 5G.

 

 

Éric Piolle, atten­tif, scru­tant ses résul­tats aux muni­ci­pales Grenoble, 28 juin 2020, télé­phone por­table à la main. © Matthieu Livrieri – Place Gre’net

La tech­no­lo­gie 5G n’est pas la bien­ve­nue à Grenoble. C’est du moins le mes­sage qu’a voulu faire pas­ser, début juillet, dans les médias, et sur les réseaux sociaux, Eric Piolle, maire EELV réélu à Grenoble. Au moyen, entre autres, de for­mules choc, tel la 5G va ser­vir à « regar­der du porno en HD dans un ascen­seur ». Au delà de cela, le maire reproche le flou sur les impacts sur la santé et se déclare « scep­tique sur l’hy­per­nu­mé­ri­sa­tion de nos vies ».

 

 

« La 5G ne va pas du tout dans la bonne direction »

 

Une étude de l’Ademe en col­la­bo­ra­tion avec l’Autorité de régu­la­tion des com­mu­ni­ca­tions élec­tro­niques et des postes (Arcep) devrait bien éclai­rer le débat. Mais elle n’est atten­due que pour 2021…

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - Saison 2020-21
commentez lire les commentaires
4848 visites | 9 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 9
  1. @Seb au-delà de l’im­pact sani­taire qui reste méconnu du point de vue scien­ti­fique (et selon l’Anses), l’in­quié­tude relève davan­tage du sur­croît de consom­ma­tion d’éner­gie lié au big data. Or, dans ce cas, on dépasse le strict domaine « scien­ti­fique »

    sep article
  2. Cet excellent article met cha­cun devant ses contra­dic­tions… La 5G est à reje­ter, mais contes­ter la forme des antennes face au lobby Etat+opérateurs semble bien déri­soire ! L’opinion devra entrer dans la danse mas­si­ve­ment par des péti­tions locales et natio­nales, des mani­fes­ta­tions, le boy­cott des maté­riels 5G-com­pa­tibles et un Référendum d’Initiative Populaire qu’il faut pour com­men­cer récla­mer à l’é­chelle de la Métro…
    JMB

    sep article
  3. Merci pour cet article. C’est inté­res­sant de sou­li­gner la contra­dic­tion entre les sub­ven­tions ver­sées par les col­lec­ti­vi­tés, dont la ville de Grenoble sur la Smart City.…(qques mil­lions d’eu­ros pour des cap­teurs et des écrans qui ne sont pas uti­li­sés) et le dis­cours dans le médias. Il fau­drait créer un indi­ca­teur de « ser­vice rendu aux habi­tants » et déjà, ne pas sub­ven­tion­ner ce qui ne sert pas !
    Pour la 5G, j’i­ma­gine que dans une vraie assem­blée nos conseillers métro­po­li­tains pour­raient s’emparer du sujet, orga­ni­ser des débats, infor­mer sur les avan­tages et les incon­vé­nients de cette nou­velle tech­no­lo­gie et éven­tuel­le­ment prendre des arrê­tés. Malheureusement au der­nier conseil du 17 juillet 2020, cette assem­blée n’a pas fait preuve de beau­coup d’in­tel­li­gence en met­tant 10 heures pour élire un pré­sident.…. nos conseillers métro­po­li­tains sont-ils capables et assez com­pé­tents pour orga­ni­ser ce genre débat ?

    sep article
    • Objection non rece­vable.
      Si vous croyez que nos repré­sen­tants savent ce dont à lequel dont à quoi il s’a­git quand ils votent.…
      Le VRAI pro­blème se pose quand des Mongaburu dirigent et décident.
      Or, sa récente défaite pour diri­ger la Métro consti­tue pour moi une divine sur­prise (quoiqu” espé­rée) : les élus du ter­rain ont renâ­clé à adou­ber le pois­son-pilote de l’au­to­di­dacte vert qui rêve d’Elysée et se contre­fout du quo­ti­dien de ses admi­nis­trés.

      sep article
  4. « J’veux du porno dans les ascen­seurs !!! »
    Eriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiic, par pitié !
    Signé, un homme blanc pressé.

    sep article
  5. Opportunisme élec­to­ral et déma­go­gie

    sep article
  6. « Je veux voir du porno dans les ascen­seurs » !

    sep article
  7. Le code d’é­thique de l’IESF inter­dit aux ingé­nieurs de dif­fu­ser et de pro­pa­ger de fausses infor­ma­tions scien­ti­fiques. Il est fort dom­mage qu’au­cune sanc­tion dis­ci­pli­naire ni radia­tion de l’ordre ne soient pré­vus pour ceux qui comme Éric Piolle le font concer­nant la 5G.

    sep article
  8. Et le mora­toire sur la saleté des rues de Grenoble, c’est pour quand ? Parce que là, le maire a le pou­voir à 100%.

    sep article