Arnaud Meunier, nouveau capitaine de la MC2 Grenoble, garde le cap… avec une équipe remaniée

sep article

 

FOCUS – Jusque-là directeur de la Comédie de Saint-Étienne, Arnaud Meunier vient de prendre la tête de la Maison de la culture de Grenoble en ce début 2021. Avec un projet visant, comme celui de son prédécesseur, à élargir le public de la MC2, il entend bien imprimer sa patte sans délai… quitte à pousser vers la sortie plusieurs cadres dirigeants.

 

 

Arnaud Meunier dirige la MC2: Grenoble depuis le 1er janvier 2021. © Tim Buisson – Place Gre’net

Arnaud Meunier, nou­veau direc­teur de la MC2 : Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net

« On peut construire à Grenoble le nou­veau modèle qui va être en capa­cité de tra­vailler avec tout le monde et enclen­cher une sorte de réfé­rence régio­nale, natio­nale et aussi je pense inter­na­tio­nale ! », s’en­thou­siasme Arnaud Meunier. Lorsqu’il évoque la MC2, le regard du nou­veau direc­teur s’illu­mine.

 

Depuis son bureau, il peut voir la Bastille par temps clair. Mais aujourd’­hui, les nuages s’a­mon­cellent et l’ho­ri­zon est bou­ché. Un peu comme pour la culture depuis l’ap­pa­ri­tion de la Covid-19, il y a un an.

 

 

 

Une arrivée qui réjouit Éric Piolle

 

Après neuf ans à la tête de la Comédie de Saint-Étienne, Arnaud Meunier a été choisi, à l’u­na­ni­mité en juillet 2020, pour diri­ger l’Établissement public de coopé­ra­tion cultu­relle (EPCC). De quoi com­bler Éric Piolle, maire de Grenoble : « Je me réjouis de cette déci­sion col­lé­giale autour d’un pro­jet géné­reux qui fait le pari de l’humain dans ce qu’il a de mul­tiple », s’é­tait-il alors enthou­siasmé.

 

Il suc­cède ainsi à Jean-Paul Angot, aux manettes de la MC2 de 2013 à 2020. Une période au cours de laquelle a été publié un rap­port pour le moins cir­cons­pect sur la ges­tion anté­rieure de l’établissement de 2004 à 2014. Et où un mou­ve­ment de grève a per­turbé la bonne tenue des spec­tacles, du 13 au 20 décembre 2017. Avant une « confiance mutuelle retrou­vée entre direc­tion et sala­riés » dans la fou­lée. Alors, cette nomi­na­tion signe-t-elle vrai­ment « l’heure de l’a­pai­se­ment » à la MC2 de Grenoble, comme l’é­crit Libération ? Pas sûr…

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
2115 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Curieuse vision du nou­veau direc­teur que de faire une char­rette de pas moins de quatre per­sonnes, en atten­dant mieux, dans ses équipes , alors qu’il a passé, en plein Covid et très occupé par sa créa­tion à St. Étienne, que quelques jours à la MC2 depuis jan­vier. Belle démons­tra­tion de sa défense de l’emploi cultu­rel et de sa soli­da­rité.

    sep article
  2. je pro­po­se­rai « nai­ve­ment » un rat­tra­page des spec­tacles en : Juin, juillet, Aout et sep­tembre.…

    sep article