Sciences Po Grenoble : des étudiants manifestent contre « l’islamophobie » après des collages visant deux professeurs

Sciences Po Grenoble : des étudiants manifestent contre « l’islamophobie » après des collages visant deux professeurs

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

REPORTAGE – Une cinquantaine de personnes ont manifesté contre « l’islamophobie » devant Sciences Po Grenoble mardi 9 mars. Quelques jours plus tôt, des collages accusant nommément deux professeurs de cette école d’être « fasciste » et « islamophobe » avaient été placardés devant l’entrée du bâtiment. Si les manifestants dénoncent cet affichage public, ils s’indignent surtout des propos qu’auraient tenus ces enseignants.

 

 

« Aujourd’hui, ce que l’on a cher­ché à faire c’est mani­fes­ter notre sou­tien aux per­sonnes musul­manes qui étaient vic­times des dis­cri­mi­na­tions de la part de ce pro­fes­seur », explique un étu­diant en troi­sième année à Sciences Po Grenoble. Il par­ti­cipe ce mardi 9 mars 2021 au ras­sem­ble­ment orga­nisé par Sciences Po Grenoble en lutte devant le par­vis de l’ins­ti­tut d’é­tudes poli­tiques (IEP), sur le cam­pus de Saint-Martin-d’Hères. Une action qui a réuni une cin­quan­taine de personnes.

 

Une cinquantaine de personnes étaient présentes devant Sciences Po à la manifestation contre "l'islamophobie". © Tim Buisson – Place Gre’net

Une cin­quan­taine de per­sonnes ont par­ti­cipé devant Sciences Po au ras­sem­ble­ment contre « l’is­la­mo­pho­bie » ce mardi 9 mars 2021. © Tim Buisson – Place Gre’net

 

Le jeune homme âgé de 20 ans pré­fère res­ter ano­nyme, comme tous les étu­diants qui prennent la parole ce matin-là. Devant lui, se dresse une nuée de micros de jour­na­listes. Car l’af­faire a pris une tour­nure natio­nale depuis la publi­ca­tion sur inter­net de l’af­fi­chage sau­vage sur les murs de l’IEP, jeudi 4 mars. Cinq mois après l’assas­si­nat de Samuel Paty, la polé­mique enfle.

 

Un peu plus tôt dans la mati­née, l’Union syn­di­cale de Sciences Po Grenoble tenait de son côté une confé­rence de presse pour dénon­cer les col­lages, tout en main­te­nant elle aussi ses accu­sa­tions d’islamophobie.

 

 

« Des propos discriminatoires » tenus par un professeur ?

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 66 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Tim Buisson

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Agnès Callamard, diplômée de Sciences Po Grenoble, à la tête d’Amnesty International

  FLASH INFO – De quoi remonter un peu le moral de Sciences Po Grenoble, qui a vécu des moments agités dernièrement? L'IEP peut désormais Lire plus

Émilie Chalas sur le conflit en Arménie: "nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas"
Émilie Chalas : « Islamo-gauchisme, islamophobie, de quoi parle-t-on à travers ces mots ? »

  TRIBUNE LIBRE - Suite à l'affaire des collages nominatifs contre deux professeurs de Sciences Po Grenoble accusés d'islamophobie, Émilie Chalas, députée LREM de l'Isère Lire plus

La direction de Sciences Po désavoue les deux enseignants accusés d'"islamophobie"
La direction de Sciences Po désavoue les deux enseignants accusés d”“islamophobie”

  EN BREF - La directrice de Sciences Po Grenoble Sabine Saurugger s'exprime dans différents médias sur la polémique entourant son établissement. Si elle dénonce Lire plus

Sciences Po, vue extérieure avec étudiants masqués. © Simon Marseille - Place Gre'net
Front uni de plusieurs syndicats isérois contre les deux enseignants de Sciences-Po accusés d”“islamophobie”

  EN BREF — Par voie de communiqué, plusieurs syndicats isérois réagissent à la campagne de collage nominatif contre deux professeurs de Sciences Po Grenoble Lire plus

Accusations d'"islamophobie": l'Union syndicale Sciences Po Grenoble persiste et signe
Accusations d′“islamophobie”: l’Union syndicale Sciences Po Grenoble persiste et signe

  FOCUS — Au cœur de la polémique, l'Union syndicale Sciences-Po Grenoble ne désarme pas. Alors que deux professeurs ont été nommément désignés comme "islamophobes" Lire plus

Accusations d'islamophobie à Sciences Po Grenoble: l'Inspection générale livre un rapport sans concession
“Islamophobie” pour les uns, “islamo-gauchisme” pour les autres : Sciences Po Grenoble dans la tourmente

  DÉCRYPTAGE - Un collage désignant nommément deux professeurs de Sciences Po Grenoble comme "islamophobes" et "fascistes" crée la polémique au niveau national, presque cinq Lire plus

SDH - Le futur compte sur nous

Flash Info

|

16/10

22h21

|

|

16/10

14h42

|

|

16/10

7h48

|

|

15/10

23h27

|

|

15/10

10h12

|

|

15/10

9h14

|

|

14/10

12h03

|

|

13/10

22h57

|

|

13/10

16h18

|

|

13/10

15h31

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin