© Joël Kermabon - Place Gre'net

Conflit du Haut-Karabakh : près de 200 personnes réunies à Grenoble en soutien aux Arméniens de l’Artsakh

Conflit du Haut-Karabakh : près de 200 personnes réunies à Grenoble en soutien aux Arméniens de l’Artsakh

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

REPORTAGE VIDÉO – À l’appel de plusieurs associations arméniennes, près de 200 personnes se sont rassemblées devant la préfecture de l’Isère ce lundi 26 octobre 2020. Leur objectif ? Alerter sur la situation des Arméniens de l’Artsakh, « massacrés » par les frappes de l’Azerbaïdjan, pays qui convoite ce territoire depuis trente ans. La diaspora arménienne demande également instamment à l’État français d’intervenir en faveur de l’Arménie pour que puisse cesser le conflit.

 

 

Soutien à l'Artsakh : 200 personnes réunies à Grenoble. Près de 200 manifestants en soutien à l'Artsakh. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Près de 200 mani­fes­tants en sou­tien à l’Artsakh. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Ce lundi 26 octobre 2020, les cou­leurs des dra­peaux de l’Arménie et de l’Artsakh (ou Haut-Karabakh) flot­taient devant la pré­fec­ture de l’Isère, place de Verdun. Lieu où, à l’ap­pel de plu­sieurs asso­cia­tions armé­niennes1La dia­spora armé­nienne compte entre 4 500 et 5 000 per­sonnes répar­ties sur tout le ter­ri­toire de  l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise. près de 200 per­sonnes s’é­taient ras­sem­blées en fin d’a­près-midi en sou­tien à la popu­la­tion de cette enclave située entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan.

 

Leurs objec­tifs ? Dénoncer les « mas­sacres » per­pé­trés par les troupes azer­baïd­ja­naises épau­lées par la Turquie d’Erdogan dans le Nagorny Karabakh. Une région sépa­ra­tiste convoi­tée depuis trente ans par l’Arménie et son puis­sant voi­sin. Mais pas seule­ment. En effet, les mani­fes­tants deman­daient éga­le­ment à l’État fran­çais d’in­ter­ve­nir en faveur de l’Arménie dans cette esca­lade sus­ci­tant l’in­quié­tude de la com­mu­nauté internationale.

 

 

« Nous voulons la paix »

 

Après plu­sieurs accords de ces­sez-le-feu entre les bel­li­gé­rants, dont le der­nier n’a duré que qua­rante minutes, la dia­spora armé­nienne est de plus en plus inquiète. Redoutant la pour­suite du « géno­cide armé­nien », cette der­nière mul­ti­plie les ini­tia­tives pour ten­ter de venir en aide à la popu­la­tion de l’Artsakh.

 

Daniel Marandjian, président de la Maison de la culture arménienne de Grenoble et du Dauphiné. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Daniel Marandjian, pré­sident de la Maison de la culture armé­nienne de Grenoble et du Dauphiné. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« C’est une terre armé­nienne où, dans sa capi­tale Stepanakert dévas­tée par les bombes, les habi­tants se terrent, sans élec­tri­cité et sans chauf­fage à l’o­rée de l’hi­ver », décrit Daniel Marandjian.

 

« Nous vou­lons la paix ! », affirme avec force le pré­sident de la Maison de la culture armé­nienne de Grenoble et du Dauphiné (MCAGD), qui regrette que le groupe de Minsk ne soit pas par­venu à régler le problème.

 

 

« La France ne peut pas se contenter de rester neutre »

 

Retour en images sur ce ras­sem­ble­ment auquel ont par­ti­cipé de nom­breux élus de tous bords. Dont des repré­sen­tants de la Métropole, du Département de l’Isère et de la Région  Auvergne-Rhône-Alpes ainsi qu’Éric Piolle, maire de Grenoble, et Renzo Sulli, maire d’Échirolles. Pour ce der­nier, « ce qui se passe en Arménie est très grave. Aussi la France ne peut-elle pas se conten­ter de res­ter neutre », a déclaré l’élu.

 

 

Le règlement du conflit de l’Artsakh ne pourra être que politique

 

Pour autant, le pré­sident de la MCAGD, ne se fait guère d’illu­sion quant à la pour­suite d’un conflit armé. « Nous savons très bien que ce n’est pas par la guerre que nous par­vien­drons à régler ce conflit mais par la négo­cia­tion. Et la négo­cia­tion ce n’est que par le côté poli­tique que nous pour­rons la mener », recon­naît volon­tiers Daniel Marandjian,

 

De nombreux élus ont maniffesté leur soutien à la population de l'Artsakh. © Joël Kermabon - Place Gre'net

De nom­breux élus ont mani­festé leur sou­tien à la popu­la­tion de l’Artsakh. © Joël Kermabon – Place Gre’net

C’est d’ailleurs bien dans cet objec­tif, qu’a­près le ras­sem­ble­ment, une délé­ga­tion a été reçue en pré­fec­ture. Ne serait-ce que « pour faire pas­ser un mes­sage à Emmanuel Macron et qu’il inter­vienne dans ce conflit », selon Daniel Marandjian.

 

De fait, le pré­sident de l’as­so­cia­tion armé­nienne ne croit plus à l’efficience des mul­tiples ces­sez-le-feu, tou­jours rompus.

 

De plus, ajoute-t-il, « les Arméniens de l’Artsakh ont tout inté­rêt à ce que tout cela s’ar­rête parce qu’ils sont en infé­rio­rité face à l’Azerbaïdjan ». Et pour cause, sou­ligne Daniel Marandjian, un peu rési­gné, l’Arménie ne fait effec­ti­ve­ment pas le poids. « Le bud­get de la défense de l’Azerbaïdjan est bien plus impor­tant que le bud­get glo­bal de l’Arménie. C’est com­plè­te­ment dis­pro­por­tionné ! », constate-t-il amèrement.

 

Joël Kermabon

 

1 La dia­spora armé­nienne compte entre 4 500 et 5 000 per­sonnes répar­ties sur tout le ter­ri­toire de  l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise.

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Abandons d'animaux : la SPA du Dauphiné dont les capacités d'accueil sont saturées lance un SOS. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Abandons d’animaux : la SPA du Dauphiné lance un SOS, la Ville de Grenoble réaffirme son engagement pour le bien-être animal

REPORTAGE VIDÉO - Devant la recrudescence des abandons d'animaux depuis le mois de juin, la Société protectrice des animaux (SPA) du Dauphiné lance un SOS. Lire plus

Mobilisation contre le pass sanitaire à Grenoble, avec François-Marie Périer, du collectif GreLive au mégaphone, samedi 24 juillet 2021. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Nouvelle forte mobilisation contre le pass sanitaire à Grenoble, ce samedi 24 juillet

REPORTAGE VIDEO - Plus de 2000 manifestants, dont beaucoup de vaccino-sceptiques, ont défilé dans les rues de Grenoble pour s’opposer au pass sanitaire et réclamer Lire plus

Le fort de la Bastille
Une nouvelle mare au fort de la Bastille pour protéger et favoriser la biodiversité

Le fort de la Bastille accueille depuis mai une nouvelle mare, conçue pour protéger deux espèces de triton menacées. Bien qu'essentiel, ce type d'écosystème est Lire plus

Intervention des forces de l'ordre suite à l'intrusion de militantes en burqini dans la piscine Jean Bron de Grenoble, mercredi 21 juillet 2021 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Grenoble : des militantes en burqini défient (de nouveau) le règlement intérieur des piscines publiques

FOCUS - Déjouant la vigilance du personnel municipal et malgré l'arrivée des forces de l'ordre, une poignée de militantes de l'Alliance citoyenne se sont baignées Lire plus

De nombreux élus ont maniffesté leur soutien à la population de l'Artsakh. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Haut-Karabagh : la Ville de Grenoble, le département de l’Isère et la Région Aura à la rescousse des Arméniens

  FOCUS - Le cessez-le-feu signé entre l'Arménie et l’Azerbaïdjan met fin à 43 jours de conflit dans le Haut-Karabagh. Un accord fragile et très Lire plus

Émilie Chalas sur le conflit en Arménie: "nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas"
Émilie Chalas sur le conflit en Arménie : « nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas »

  FLASH INFO – "Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas", tance à plusieurs reprises Émilie Chalas. La députée de l'Isère témoigne Lire plus

Flash Info

|

19/10

19h14

|

|

19/10

18h03

|

|

19/10

15h11

|

|

19/10

10h35

|

|

19/10

9h26

|

|

18/10

18h56

|

|

18/10

11h04

|

|

17/10

22h06

|

|

16/10

22h21

|

|

16/10

14h42

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin