Quinze ans de retard et 4,4 milliards de surcoûts : la Cour des comptes européenne épingle le Lyon-Turin

sep article

FLASH INFO - Le Lyon-Turin accu­mule les retards et les sur­coûts. La Cour des comptes euro­péenne a contrôlé huit méga-pro­jets d’in­fra­struc­tures de trans­port. Le réseau cen­tral trans-euro­péen, prévu en 2013 par les Etats membres de l’Union euro­péenne pour être achevé en 2030, ne sera pas prêt, constate la juri­dic­tion dans un rap­port.

 

« Le retard de construc­tion impor­tant (de 11 ans en moyenne) enre­gis­tré dans tous les méga-pro­jets exa­mi­nés com­pro­met le bon fonc­tion­ne­ment de cinq cor­ri­dors trans­na­tio­naux sur neuf. Ces résul­tats médiocres sont notam­ment attri­buables à une coor­di­na­tion insuf­fi­sante des pro­jets entre les dif­fé­rents pays », sou­ligne la Cour des comptes euro­péenne.

 

Le Lyon-Turin est, après le canal Seine-Nord-Europe, le chan­tier qui a accu­mulé le plus de retard : quinze ans. Et le plus de contes­ta­tions ? Une tren­taine d’ac­tions en jus­tice ont été enga­gées. Mais il est sur­tout celui qui a vu sa fac­ture le plus s’en­vo­ler. Estimés en 1998 à 3,8 mil­liards d’eu­ros, les 65 kilo­mètres de cette ligne trans­al­pine devraient avoi­si­ner les 9,6 mil­liards d’eu­ros. Dont 1,2 mil­liard d’aide de l’UE.

 

« Les coûts ont beau­coup aug­menté (de 4,4 mil­liards d’eu­ros, à savoir 85 % par rap­port à l’es­ti­ma­tion ini­tiale), sou­ligne Oskar Herics, membre de la Cour et res­pon­sable du rap­port. « Les volumes de tra­fic réels s’é­cartent nota­ble­ment de ceux pré­vus, et il existe un risque élevé de sur­es­ti­ma­tion des effets posi­tifs de la mul­ti­mo­da­lité ».

 

 

commentez lire les commentaires
2354 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Merci les éco­los et les no-TAV

    sep article