La subvention au Lyon-Turin prolongée de trois ans : un « gaspillage massif d’argent public » pour des eurodéputés

sep article



 

DÉCRYPTAGE – La Commission européenne a prorogé de trois ans la subvention allouée au Lyon-Turin. Car le retard s’accumule sur le chantier. Plusieurs eurodéputés, dont la délégation écologiste française, dénoncent le gaspillage massif d’argent public en pleine crise de financement de l’urgence sanitaire. Mais les promoteurs du Lyon-Turin avancent leurs pions, à la veille du sommet européen consacré à la relance économique de l’Union européenne, ce jeudi 23 avril.

 

 

La Commission européenne prolonge l'aide au Lyon-Turin. Après plus d'un an de tiraillements au sein de la coalition au pouvoir, l'Italie a donné son feu vert au projet de ligne ferroviaire Lyon-Turin.

Les retards s’ac­cu­mulent sur le chan­tier du Lyon-Turin. La Commission euro­péenne pro­roge sa sub­ven­tion © Rhône-Alpes Auvergne

Le Lyon-Turin peut conti­nuer son che­min. La Commission euro­péenne a décidé, le 31 mars, de pro­lon­ger de trois ans (jus­qu’au 31 décembre 2022) la sub­ven­tion pré­vue pour aider à la construc­tion du tun­nel franco-ita­lien sous les Alpes. Plus de 813 mil­lions d’eu­ros sur les 1,9 mil­liard du pro­jet*, qui n’a­vaient pas été com­plè­te­ment consom­més à la date où ils auraient dû l’être : le 31 décembre 2019.

 

« À ce jour, le mon­tant payé par l’Inea** au minis­tère ita­lien des Transports coor­di­na­teur du pro­jet est de 210 mil­lions d’eu­ros », fait savoir un fonc­tion­naire de la Commission euro­péenne contacté par Place Gre’net.

 

Reste donc un peu plus de 600 mil­lions d’eu­ros qui n’ont pas été uti­li­sés. Les tra­vaux cor­res­pon­dant n’ont en effet pas été réa­li­sés. En tout cas, pas dans les délais fixés par la Commission euro­péenne pour qu’elle lui octroie son aide selon le prin­cipe du « use it or lose it ». Un prin­cipe qui veut qu’une sub­ven­tion non consom­mée est per­due.

 

 

Le retard s’accumule sur le Lyon-Turin, la Commission européenne proroge son aide

 

En effet, si les 28 kilo­mètres d’ac­cès et des­cen­de­ries ont été menés à leur terme, seuls 10 des 57 kilo­mètres du pre­mier tube du tun­nel ont été réa­li­sés. Et il reste encore à com­men­cer, et ter­mi­ner, le second tube.

 

La Commission européenne prolonge l'aide au Lyon-Turin. La contribution de la France au financement du Lyon-Turin a-t-elle été inscrite au budget de l'État ? Un document officiel atteste du contraire...

Chantier du Lyon-Turin à Saint-Martin-la Porte. © Telt

 

« On est à peu près à 20 % de l’en­semble du pro­jet », convient Stéphane Guggino, le délé­gué géné­ral de la Transalpine, le fervent et très informé pro­mo­teur du Lyon-Turin. Un retard inhé­rent à ce type de pro­jet consi­déré « pha­rao­nique » par ses détrac­teurs ?

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2280 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.