Le collectif d’industriels isérois Voc-Cov annonce le lancement d’un masque « économique et durable »

Le collectif d’industriels isérois Voc-Cov annonce le lancement d’un masque « économique et durable »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

EN BREF – Une nouvelle protection efficace et bon marché va-t-elle bientôt être disponible ? Le collectif d’industriels Voc-Cov annonce en tout cas la création d’un masque baptisé Ocov, doté d’une grande étanchéité et équipé de filtres lavables et réutilisables. 5 000 exemplaires sont en cours de production, mais Voc-Cov table sur plus de 5 millions d’unités fabriquées d’ici la fin du mois de juin.

 

 

Bientôt un nou­veau masque anti-coro­na­vi­rus sur le mar­ché, effi­cace et meilleur mar­ché ? C’est ce qu’an­nonce le col­lec­tif Voc-Cov. Soit l’a­cro­nyme de « volonté d’or­ga­ni­ser contre le Covid-19 ».

 

Présentation du masque Ocov par la société Ouvry © Ouvry

Présentation du masque Ocov par la société Ouvry © Ouvry

Composé d’ac­teurs de la filière indus­trielle de la région gre­no­bloise, Voc-Cov s’est fait connaître en réa­li­sant d’im­por­tantes col­lectes de masques dans les entre­prises à des­ti­na­tion des pro­fes­sion­nels de santé. Et fran­chit à pré­sent une nou­velle étape en lan­çant la pro­duc­tion et la com­mer­cia­li­sa­tion de son propre masque.

 

« Depuis le 16 mars der­nier, date de sa création sous l’impulsion et la coor­di­na­tion du col­lec­tif gre­no­blois Voc-Cov, un écosystème col­la­bo­ra­tif tra­vaille à la concep­tion et au déploiement à grande échelle d’un masque réutilisable », explique le col­lec­tif sur son site Internet.

 

Résultat ? Un masque bap­tisé Ocov. Qui se veut « éco­no­mique, durable, et [pou­vant] être fabri­qué en grande quan­tité ». 5 000 uni­tés sont d’ores et déjà en cours de fabrication.

 

 

Un masque équipé de filtres lavables et réutilisables

 

Le masque est aussi 100 % Région Auvergne-Rhône-Alpes. Aux manettes de son déve­lop­pe­ment : le CEA de Grenoble et de grandes entre­prises comme Araymond, Schneider ou Michelin. Sans oublier des PME comme Sofileta (Bourgoin-Jallieu) ou Ouvry (Lyon). Voc-Cov signale éga­le­ment le concours de la Ville de Grenoble, de la pré­fec­ture de l’Isère, du Conseil régio­nal Auvergne-Rhône-Alpes ou du CHU Grenoble-Alpes.

 

Le CEA de Grenoble est partenaire de la réalisation du masque Ocov © Chloé Ponset - Place Gre'net

Le CEA de Grenoble est par­te­naire de la réa­li­sa­tion du masque Ocov. © Chloé Ponset – Place Gre’net

 

Quelles fonc­tion­na­li­tés tech­niques pour le masque Ocov ? Sa fiche tech­nique éta­blie par la société Ouvry le décrit comme « un masque de pro­tec­tion de type FM Px (Face Mask) qui com­prend une pièce faciale souple qui recouvre le nez, la bouche et le men­ton, ainsi que des filtres rem­pla­çables et réuti­li­sables ». Le tout est com­posé d’une « jupe en plas­tique médi­cal souple », de deux sangles et d’un filtre lavable main­tenu par une grille et un capuchon.

 

C’est bien le carac­tère lavable et réuti­li­sable du masque qui fait la grande spé­ci­fi­cité du masque, sou­ligne Voc-Cov. « Avec un seul sachet de 5 filtre lavables 20 fois, le masque Ocov per­met 100 uti­li­sa­tions », vante Ouvry. Il pour­rait ainsi rem­pla­cer 100 masques jetables de type FFP. Son prix ? 18 euros le masque, et 10 euros le sachet de filtres. Soit 28 euros pour 100 uti­li­sa­tions, quand un masque FFP2 jetable coûte à l’u­nité envi­ron 3 euros.

 

 

Plus de cinq millions de masques produits d’ici fin juin

 

Autres points forts, tou­jours selon la société Ouvry ? Le masque Ocov offri­rait au final « un niveau de pro­tec­tion bien plus élevé que les masques de type FFP1, FFP2 ou lavables […] grâce à un taux de fuite très faible ». Tout en assu­rant « une bonne étan­chéité entre l’at­mo­sphère ambiante et le visage du por­teur (que sa peau soit sèche ou humide) lors­qu’il bouge la tête ». Et « un excellent confort au porté longue durée ».

 

Le masque Ocov pourra-t-il être utilisé par les praticiens de santé ? © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

Le masque Ocov pourra-t-il être uti­lisé par les pra­ti­ciens de santé ? © Anissa Duport-Levanti – Place Gre’net

 

Outre la pré-série de 5 000 uni­tés, Voc-Cov table sur une capa­cité de pro­duc­tion d’un mil­lion de masques par semaine cou­rant mai, « soit une pro­duc­tion dépassant 5 mil­lions d’ici fin juin ». Un peu tard ? « Même si ça arrive après le pic de la crise pour les CHU, la baisse de l’é­pi­dé­mie sera longue et on en aura besoin pour le décon­fi­ne­ment », explique le porte-parole du col­lec­tif Pierre-Emmanuel Frot dans le Midi libre.

 

Alors que 130 000 masques Ocov sont d’ores et déjà réser­vés, l’en­tre­prise Michelin annonce qu’elle en offrira une par­tie aux Autorités régio­nales de santé (ARS). Reste tou­te­fois à savoir si les nou­veaux masques seront exploi­tables par les pra­ti­ciens. « Les auto­ri­tés sani­taires ont le dos­sier entre les mains », pour­suit Pierre-Emmanuel Frot. Qui estime que le masque est équipé pour répondre à tous les types de besoins.

 

Florent Mathieu

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Échirolles déploie 250 panneaux pour rappeler l'obligation du port du masque sur son territoire
Échirolles déploie 250 panneaux pour rappeler l’obligation du port du masque sur son territoire

  FLASH INFO – L'information avait-elle du mal à passer? La Ville d'Échirolles a installé 250 panneaux grand format pour rappeler l'obligation du port du Lire plus

L'État annonce avoir soutenu l'achat de près de 4 millions de masques par les collectivités de l'Isère
L’État annonce avoir soutenu l’achat de près de 4 millions de masques par les collectivités de l’Isère

  FLASH INFO – Quelle contribution de l'État à l'achat de masques par les collectivités en Isère? La préfecture dresse le bilan de l'opération.   Lire plus

Le port du masque obligatoire pour les conducteurs de la TAG irrite Force Ouvrière
Le port du masque obligatoire pour les conducteurs de la TAG irrite Force Ouvrière

  FLASH INFO — Insuffisant, le dispositif qui sépare les conducteurs des passagers dans les tramways ou les bus? C'est ce que semble considérer la Lire plus

Grève dans les écoles de Grenoble mardi 17 novembre: la Ville répond aux syndicats Sud et CNT
La Ville d’Échirolles distribue 2200 masques réutilisables aux écoles de la commune

  FLASH INFO — Alors que le port du masque est désormais obligatoire dans les écoles pour tous les enfants de plus de 6 ans, Lire plus

La Ville de Grenoble expérimente les "masques inclusifs" pour les publics sourds et malentendants
La Ville de Grenoble expérimente les « masques inclusifs » pour les publics sourds et malentendants

  FLASH INFO – Des "masques inclusifs" pour les agents municipaux? C'est ce qu'annonce la Ville de Grenoble, qui indique avoir passé commande de 610 Lire plus

Rassemblement d'opposants au couvre-feux de ce samedi 17 octobre 2020. © Michel Szempruch
Anti-couvre-feu, anti-masque… Des Grenoblois s’opposent aux consignes gouvernementales

  EN BREF - L'instauration de la mesure de couvre-feu, en vigueur depuis le 17 octobre 2020, hérisse certains Grenoblois. Ceux-ci dénoncent une mesure autoritaire Lire plus

Flash Info

|

27/11

10h31

|

|

26/11

19h48

|

|

26/11

11h47

|

|

25/11

18h43

|

|

25/11

12h10

|

|

25/11

10h26

|

|

25/11

8h00

|

|

25/11

1h23

|

|

23/11

19h30

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin