Coronavirus : les maires et les communes maintiennent le lien avec les habitants via Internet

sep article



 

FOCUS – Pour mieux informer ses administrés sur les mesures en vigueur face au coronavirus, le maire d’Échirolles Renzo Sulli a choisi de s’exprimer directement en vidéo, de même que le maire de Sassenage. Tandis que d’autres communes optent pour des communiqués écrits, régulièrement mis à jour, avec informations pratiques et recommandations sanitaires. Tour d’horizon du maintien du lien entre habitants et municipalités par temps de confinement.

 

 

Très active via une pla­te­forme d’en­traide et un fes­ti­val en ligne, Grenoble n’est évi­dem­ment pas la seule com­mune de l’Isère à se mobi­li­ser face au coro­na­vi­rus et au confi­ne­ment. Dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise, les élus tentent eux aussi de main­te­nir un contact étroit avec leurs admi­nis­trés, au tra­vers d’in­for­ma­tions pra­tiques comme d’ap­pels répé­tés à tout faire pour enrayer la pro­pa­ga­tion du Covid-19.

 

 

C’est notam­ment le cas de Renzo Sulli. Le maire d’Échirolles a fait le choix de s’ex­pri­mer direc­te­ment par vidéo inter­po­sée, dans un mes­sage posté le mer­credi 25 mars sur le site inter­net de la Ville. L’occasion pour l’é­dile de faire le point sur la plan « Échirolles soli­daire », déployé depuis quinze jours et qui évo­lue « en fonc­tion des prio­ri­tés iden­ti­fiées par la cel­lule de crise qui se réunit chaque matin ».

 

 

Pas de couvre-feu à Échirolles

 

Le maire revient notam­ment sur la demande, conjointe avec Grenoble et Saint-Martin-d’Hères, d’aug­men­ter la pré­sence poli­cière pour mieux faire res­pec­ter les mesures de confi­ne­ment. « Suite à mon inter­ven­tion, une pré­sence accrue de la Police natio­nale ait été effec­tive dès le week-end der­nier sur notre com­mune », estime Renzo Sulli. Qui rap­pelle que les poli­ciers muni­ci­paux sont, eux aussi, auto­ri­sés à ver­ba­li­ser pour non-res­pect des règles de confi­ne­ment.

 

Pas de couvre-feu prévu à Échirolles © Chloé Ponset - Place Gre'net

Pas de couvre-feu prévu à Échirolles. © Chloé Ponset – Place Gre’net

 

Faut-il envi­sa­ger un couvre-feu ? L’élu n’en voit pas l’u­ti­lité « pour l’ins­tant ». « Si cela deve­nait néces­saire, je sou­haite le faire en coor­di­na­tion avec les autres com­munes de l’agglomération et avec le sou­tien de la pré­fec­ture et des ser­vices de police », pré­cise-t-il. Un édile bien moins mar­tial donc que quelques maires trans­al­pins qui, dans des vidéos lar­ge­ment relayées sur le Web, pro­mettent par­fois le lance-flammes aux habi­tants qui comptent bra­ver les règles.

 

À l’i­mage de Grenoble, Renzo Sulli annonce aussi l’ar­rêt des tra­vaux sur la com­mune, comme l’a­mé­na­ge­ment de la pla­cette du quar­tier Village Sud. Et tou­jours à l’i­mage de Grenoble, l’élu annonce avoir déposé une demande de déro­ga­tion quant à l’in­ter­dic­tion des mar­chés ouverts sur son ter­ri­toire.

 

Il estime en effet que ceux-ci se dérou­laient « dans le strict res­pect des consignes et des pré­co­ni­sa­tions d’hygiène et de sécu­rité ». Et a ainsi pro­posé que le nombre de mar­chés soit juste divisé par deux. Une demande pour l’heure sans réponse du pré­fet.

 

 

De nombreuses demandes de dérogation pour les marchés

 

À Fontaine, si le maire ne prend pas la parole en vidéo, les infor­ma­tions n’en sont pas moins actua­li­sées au jour le jour. La Ville men­tionne ainsi la gra­tuité des zones de sta­tion­ne­ment ou l’exo­né­ra­tion des loyers muni­ci­paux ou des droits de ter­rasse.

 

Elle a, elle aussi, demandé une déro­ga­tion suite à l’in­ter­dic­tion des mar­chés. « Dans l’attente d’une réponse, le décret gou­ver­ne­men­tal [a été] appli­qué et les mar­chés […] fer­més ». Mais des auto­ri­sa­tions ont fina­le­ment été accor­dée ce ven­dredi 27 mars au mar­ché Cachin les mar­dis, same­dis et dimanches matin et au mar­ché des pro­duc­teurs le mer­credi après-midi.

 

Confinement : les maires maintiennent le lien via Internet. Hôtel de Ville de Fontaine © Nina Soudre - Place Gre'net

Hôtel de Ville de Fontaine © Nina Soudre – Place Gre’net

 

Le mes­sage de la muni­ci­pa­lité fon­tai­noise se veut clair : « Tous les ser­vices muni­ci­paux sont mobi­li­sés et assurent la conti­nuité du ser­vice public, par télé­tra­vail, et pré­sence sur le ter­rain pour les besoins essen­tiels ». Tandis que le site Internet de la com­mune « va se concen­trer sur les infor­ma­tions de la ges­tion de cette crise » et « four­nira régu­liè­re­ment consignes, conseils, démarches, docu­ments et liens utiles à toutes et tous ».

 

Le Maire de Saint Martin d'Hères Davis Queiros © Giovanna Crippa - Place Gre'net

Le Maire de Saint-Martin-d’Hères Davis Queiros © Giovanna Crippa – Place Gre’net

La Ville de Saint-Martin-d’Hères a, elle aussi, demandé une déro­ga­tion pour la tenue de ses trois mar­chés. Dérogation qu’elle obte­nue pour le samedi. Elle informe éga­le­ment avoir mis en place la dis­tri­bu­tion de nour­ri­ture pour les plus dému­nis, ainsi que l’ac­cé­lé­ra­tion du trai­te­ment des fac­tures dues aux entre­prises ou aux com­mer­çants pres­ta­taires de la com­mune.

 

Autre nou­velle ? Le lan­ce­ment d’un hash­tag #smh­so­li­da­rites. « Tous les jours, les habi­tants peuvent décou­vrir des idées d’a­ni­ma­tions, des défis, des jeux et des res­sources cultu­relles et édu­ca­tives à faire à la mai­son, en famille », décrit la Ville. Sur Facebook, le hash­tag en ques­tion est encore rela­ti­ve­ment confi­den­tiel, avec une poi­gnée de résul­tats au comp­teur. En atten­dant de le voir prendre son envol à la faveur des jours qui viennent ?

 

 

« Tout est sous contrôle à l’heure actuelle »

 

Quid des autres com­munes ? Chacune s’ap­plique à par­ta­ger les infor­ma­tions et recom­man­da­tions sani­taires en vigueur et à appe­ler au res­pect des règles de confi­ne­ment. Chacune avec ses spé­ci­fi­ci­tés. Tout comme son col­lègue d’Échirolles, le maire de Sassenage prend la parole devant caméra pour déli­vrer son mes­sage : « Nous atten­dons des jours meilleurs. Prenez bien soin de vous et c’est ensemble que nous nous en sor­ti­rons. »

 

Confinement : les maires maintiennent le lien via Internet. Sur le site de Sassenage, le maire Christian Coigné prend lui aussi la parole en vidéo © Ville de Sassenage

Sur le site de Sassenage, le maire Christian Coigné prend lui aussi la parole en vidéo. © Ville de Sassenage

 

Certains sites muni­ci­paux pro­fitent de leur page pour mettre à dis­po­si­tion l’at­tes­ta­tion de dépla­ce­ment déro­ga­toire, par­fois dans sa ver­sion V2 (comme le site de La Tronche), ou dans sa ver­sion pre­mière comme c’est le cas pour Le Pont-de-Claix. « Les gen­darmes font des contrôles et seront sans conces­sion » aver­tit pour sa part la Ville de Meylan. Qui se veut, pour le reste, ras­su­rante en concluant que « tout est sous contrôle à l’heure actuelle ».

 

Florent Mathieu

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
2187 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.