Le Pont-de-Claix : deux listes face à Christophe Ferrari… sans la droite

sep article



 

EN BREF – Au Pont-de-Claix, deux listes font face au maire sortant Christophe Ferrari, également président de la Métropole grenobloise. Celle de la communiste Simone Torres, et une liste divers centre menée par Julien Dussart.

 

 

Pour l'heure, aucun budget d'action anti-pollution n'a été établi par la liste de Christophe Ferrari "Une ville qui avance". © Anissa Duport-Levanti

Christophe Ferrari, maire sor­tant du Pont-de-Claix et pré­sident de la Métro, se pré­sente pour un troi­sième man­dat avec sa liste « Une ville qui avance ». © Anissa Duport-Levanti

Christophe Ferrari, maire du Pont-de-Claix mais sur­tout pré­sident de la Métropole, brigue un troi­sième man­dat dans sa ville.

 

Au pro­gramme de la liste Une ville qui avance : accen­tuer la tran­si­tion éco­lo­gique, notam­ment grâce au Pacte rivière, et mieux inté­grer la ville en matière de mobi­lité. Mais aussi ren­for­cer la soli­da­rité et la démo­cra­tie locale.

 

Le maire sor­tant pro­pose notam­ment de créer des panels citoyens pour encou­ra­ger les pro­po­si­tions éma­nant de la société civile. Il veut éga­le­ment mettre en place l’accent sur l’éducation, avec la créa­tion d’un ser­vice d’aide aux devoirs et le pla­fon­ne­ment des can­tines à 5 euros. Mais aussi sou­te­nir les per­sonnes âgées, en expé­ri­men­tant un com­plé­ment de revenu mini­mum garanti.

 

 

Une liste PCF menée par Simone Torres

 

2020 en toile de fond, la majorité municipale de Pont-de-Claix scelle les prémices d'une entente avec le Front de gauche. Qui hérite d'un poste d'adjoint.

Simone Torres, élue PCF du Pont-de-Claix et vice-pré­si­dente du CCAS, conduit la liste du PCF a Pont-de-Claix. © DR

Autant de mesures qui n’ont pour­tant pas suffi à ral­lier toute la gauche. En effet, Simone Torres, élue com­mu­niste de la Ville et vice-pré­si­dente du CCAS, pré­sente une liste d’opposition.

 

« Reprenons la parole » cri­tique notam­ment la hausse de la taxe fon­cière sous le man­dat de Christophe Ferrari, la sup­pres­sion de cer­tains arrêts de bus, ainsi que le manque de prise en compte des per­sonnes han­di­ca­pées.

 

Elle pro­pose donc de confier à un élu spé­ci­fique l’aménagement de la ville, afin de répondre à leurs besoins. Ainsi que réta­blir les arrêts de bus de proxi­mité sur le cours Saint-André, son che­val de bataille. Et comme le maire sor­tant, elle compte mettre le paquet sur l’écologie. Oui, mais l’écologie « non puni­tive », c’est-à-dire axée sur le déve­lop­pe­ment et la gra­tuité des trans­ports en com­muns.

 

 

La liste du centre veut impulser du renouvellement au Pont-de-Claix

 

Enfin, une liste divers centre est éga­le­ment dans la course. Julien Dussart, pour­tant 7e adjoint au maire, est tête de liste pour Agir ensemble pour Pont-de-Claix. Il compte sur l’envie de renou­vel­le­ment des Pontois après les trois man­dats de Christophe Ferrari.

 

Julien Dussart est 7e adjoint du maire mais se présente aux municipales sous une liste divers centre. © Agir ensemble pour Pont-de-Claix

Julien Dussart est 7e adjoint du maire mais se pré­sente aux muni­ci­pales sous une liste divers centre. © Agir ensemble pour Pont-de-Claix

Son enga­ge­ment : « fini le temps où tout est concen­tré dans les mains d’un seul homme. » Il pro­met que chaque élu sera en charge de sa délé­ga­tion et pren­dra des déci­sions en concer­ta­tion et avec l’aval de la popu­la­tion.

 

Il compte éga­le­ment ren­for­cer les aides à l’embauche des habi­tants, mais aussi œuvrer pour l’insertion des jeunes grâce aux clauses d’insertion et aux ser­vices civiques. Autre mesure phare : l’installation d’un mar­ché bio et local place du 8 mai cer­tains soirs de semaine pour dyna­mi­ser les petits com­merces.

 

Car le can­di­dat du centre n’est pas en reste sur l’écologie, déci­dé­ment au cœur de ces muni­ci­pales. Il veut notam­ment déve­lop­per les jar­dins par­ta­gés et revé­gé­ta­li­ser les axes rou­tiers. Sans oublier la sen­si­bi­li­sa­tion dans les écoles, avec le ren­for­ce­ment de l’éducation à l’environnement et l’encouragement des pro­jet péda­go­giques éco­lo­giques.

 

 

Absence de la droite

 

Mais la grande absente de ces muni­ci­pales au Pont-de-Claix, c’est la liste d’opposition de droite. En effet, le can­di­dat Thomas Ditrani, tête de la liste Pont-de-Claix autre­ment a fina­le­ment renoncé à sa can­di­da­ture, faute d’avoir pu réunir assez de colis­tiers.

 

Le blog Grenoble Agglo tenu par Denis Bonzy accuse notam­ment les deux conseillers dépar­te­men­taux Sandrine Martin-Grand et Pierre Gimel de ne pas avoir épaulé la droite dans l’élaboration de cette liste.

 

Anissa Duport-Levanti

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
1424 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.