Exclus du parti socialiste pour avoir rejoint la liste du maire sortant Eric Piolle (EELV), trois Grenoblois saisissent la commission nationale des conflits

Exclus du Parti socia­liste, trois Grenoblois sai­sissent la com­mis­sion natio­nale des conflits

Exclus du Parti socia­liste, trois Grenoblois sai­sissent la com­mis­sion natio­nale des conflits

EN BREF – Exclus du Parti socia­liste pour avoir rejoint la liste du maire sor­tant Éric Piolle (EELV), trois Grenoblois sai­sissent la com­mis­sion natio­nale des conflits. lls dénoncent le court-cir­cui­tage par les ins­tances fédé­rales des pro­cé­dures internes du parti mais aussi, dans une lettre ouverte à Olivier Faure, une « com­mu­ni­ca­tion poli­tique au ser­vice d’Olivier Noblecourt ».

De gauche à droite : Maxence Alloto, co-secrétaire de la section grenobloise du PS et Marie-José Salat, conseillère municipale PS. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Maxence Alloto et Marie-José Salat lors de leur ral­lie­ment à la liste d’Eric Piolle. Depuis, Marie-José Salat s’est reti­rée de la cam­pagne des muni­ci­pales. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Ils ont été exclus du Parti socia­liste, le 29 jan­vier der­nier. Trois Grenoblois, pous­sés vers la sor­tie par le bureau fédé­ral de l’Isère pour avoir rejoint la liste d’Éric Piolle (EELV), annoncent sai­sir la com­mis­sion natio­nale des conflits. Ils dénoncent le pro­cédé mais aussi des entorses aux sta­tuts du parti.

« Une exclu­sion est pro­non­cée par la com­mis­sion fédé­rale des conflits ou direc­te­ment par la com­mis­sion natio­nale et non par le bureau fédé­ral », sou­ligne Maxence Alloto, l’ex co-secré­taire de la sec­tion du PS. « La com­mis­sion des conflits per­met d’a­voir un débat contra­dic­toire. Elle ne s’est jamais réunie. »

« Quand on entre en dis­si­dence, on est exclu »

C’est en effet le bureau fédé­ral qui a décidé de l’ex­clu­sion, à l’u­na­ni­mité, de Maxence Alloto mais aussi d’Hosny Ben Rejeb, réfé­rent quar­tiers sud, et de Khadija Djellal, secré­taire adjointe. Un peu vite ? La com­mis­sion fédé­rale des conflits a bien été sai­sie, mais elle ne s’est pas encore réunie. « Si ce n’est pas nous qui pre­nons cette déci­sion, c’est le natio­nal qui la pren­dra. Quand on entre en dis­si­dence, on est exclu, c’est prévu par les sta­tuts du parti. Ce n’est qu’une ques­tion de pro­cé­dure », répond-on du côté du PS à Grenoble.

Le choix des militants grenoblois et du PS de l'Isère de soutenir le collectif d'Olivier Noblecourt fait courir le risque d'une implosion du parti.

Les ins­tances fédé­rales, puis natio­nales, ont fait le choix du sou­tien à la liste d’Olivier Noblecourt. © Patricia Cerinsek

En sep­tembre der­nier, Maxence Alloto avait dénoncé le court-cir­cui­tage du pro­ces­sus de dési­gna­tion du pre­mier des socia­listes à Grenoble par les ins­tances fédérales.

Avant que le bureau natio­nal n’en­té­rine en décembre – après le bureau fédé­ral – le sou­tien à la liste conduite par le délé­gué inter­mi­nis­té­riel Olivier Noblecourt (ex-PS).

Suite et pas fin des que­relles intes­tines au PS à Grenoble ? Les trois socia­listes exclus n’en­tendent pas en res­ter là. Et annoncent sai­sir le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif si la com­mis­sion natio­nale des conflits « botte en touche ». En atten­dant, sou­te­nus par Grenoble en com­mun, ils ont dans une lettre ouverte inter­pellé le pre­mier secré­taire du parti socia­liste Olivier Faure. Réfutant notam­ment le qua­li­fi­ca­tif de « dis­si­dents ».

« Madame Le Maire de Paris sera exclue également de notre parti ? »

« Des dis­si­dents plei­ne­ment alignés avec les valeurs et la ligne natio­nale du Parti socia­liste que vous défendez avec force, sou­lignent-ils dans la lettre ouverte. Cette ligne qui prône le ras­sem­ble­ment de toutes les forces de gauche et qui vise à sor­tir de l’ambiguïté d’alliance ou de sou­tien direct ou indi­rect au parti présidentiel en affir­mant sans cesse que nous sommes dans l’opposition pour offrir aux Françaises et Français une alter­na­tive à l’extrême droite et à Macron. »

Et ceux-ci de rap­pe­ler : « Anne Hidalgo, qui représente un beau visage de notre mou­ve­ment, a sou­tenu offi­ciel­le­ment par voie de presse, Éric Piolle, et ainsi le ras­sem­ble­ment de la gauche. Cette ini­tia­tive a été cou­ra­geuse et témoigne de sa volonté d’unir la gauche, les écologistes, les huma­nistes pour trans­for­mer nos villes. Madame Le Maire de Paris sera exclue également de notre parti ? », inter­rogent-ils.

Patricia Cerinsek

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Auvergne-Rhône-Alpes : élu député, Laurent Wauquiez quitte la Région en lais­sant « ses cas­se­roles », selon l’opposition

FOCUS - Élu député de Haute-Loire le 7 juillet 2024, Laurent Wauquiez devrait quitter la présidence de la Région Auvergne-Rhône-Alpes durant l'été, en vertu du Lire plus

La stratégie de la Métropole envers les commerçants et l'attractivité commerciale en débat au conseil métropolitain
Attractivité com­mer­ciale : vifs débats autour de la stra­té­gie de la Métropole de Grenoble

FOCUS - Le conseil métropolitain de Grenoble a adopté, le 5 juillet 2024, une délibération-cadre sur la "stratégie d'intervention pour relever les défis d'une attractivité Lire plus

Cyrielle Chatelain réélue pré­si­dente du groupe éco­lo­giste à l’Assemblée natio­nale et « pos­sible » can­di­date au perchoir

FLASH INFO - Cyrielle Chatelain a été réélue, mardi 16 juillet 2024, présidente du groupe parlementaire écologiste. Renommé “groupe écologiste et social”, celui-ci intègre les Lire plus

L’élue isé­roise Sophie Romera quitte LFI et rejoint L’Après : « Je suis tou­jours libre, peut-être encore plus insoumise »

FOCUS - Sophie Romera, conseillère départementale et municipale d'opposition de Fontaine, a annoncé, vendredi 12 juillet 2024, son départ de La France insoumise. Elle rejoint Lire plus

Grenoble : deux ex-élus attaquent la déli­bé­ra­tion octroyant un ter­rain de la Ville à moi­tié prix pour un « pseudo-habi­tat participatif »

FOCUS - Le tribunal administratif a examiné, vendredi 5 juillet 2024, le recours déposé par les anciens élus du groupe Ensemble à gauche contre la Lire plus

Le passage en sens unique pour les automobiles sur le cours Berriat de Grenoble (re)fait débat au conseil métropolitain
Cours Berriat à Grenoble : le pas­sage en sens unique a (re)fait débat au conseil métro­po­li­tain… mais se fera

FOCUS - Les aménagements en vue de la réalisation d'une chronovélo sur le tronçon du cours Berriat entre le cours Jean-Jaurès et le pont de Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !