Marche pour le climat du 1er février 2020 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

La Société générale et le projet Neyrpic visés lors d’une nouvelle marche pour le climat à Grenoble

La Société générale et le projet Neyrpic visés lors d’une nouvelle marche pour le climat à Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

REPORTAGE VIDÉO – Plus d’un millier de manifestants ont marché pour le climat ce 1er février à Grenoble. L’objectif ? Soutenir la Convention des citoyens pour le climat, dans un contexte d’urgence marqué par « l’inaction environnementale et climatique des gouvernants ». Une mobilisation en baisse comparée aux marches précédentes mais ponctuée d’actions visant la Société générale et le centre commercial Neyrpic. 

 

 

Une marche organisée à l'appel du collectif Citoyens pour le clilat. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Une marche orga­ni­sée à l’ap­pel du col­lec­tif Citoyens pour le cli­mat. © Joël Kermabon – Place Gre’net

La pre­mière marche pour le cli­mat de l’an­née s’est dérou­lée ce samedi 1er février dans les rues de Grenoble. Où, mal­gré la gri­saille et la menace de la pluie, plus d’un mil­lier de per­sonnes ont défilé à l’ap­pel du col­lec­tif Citoyens pour le cli­mat. Une mobi­li­sa­tion plus faible que celle du 9 décembre der­nier, qui avait motivé 10 000 défen­seurs du climat.

 

Cette nou­velle marche, explique le col­lec­tif, inter­vient « dans un contexte d’ur­gence tou­jours plus mar­qué par l’i­nac­tion envi­ron­ne­men­tale et cli­ma­tique ». Ce alors même que la Convention citoyenne pour le climat (CCC) née de la crise des Gilets jaunes et du Grand débat natio­nal s’ap­prête à rendre ses conclu­sions. Une feuille de route que tous les mar­cheurs pour le cli­mat espèrent « ambi­tieuse, exi­geante et réa­liste devant les mesures à prendre pour pro­té­ger [la] pla­nète ».

 

 

« La première chose que je regarde quand je vote, c’est leur programme écologique »

 

Les moti­va­tions ani­mant les mani­fes­tants sont à l’i­mage de la diver­sité des orga­ni­sa­tions ou col­lec­tifs ras­sem­blés place Victor-Hugo. Tels Extinction rebel­lion, Greenpeace, ANV Cop21, Alternatiba, les Amis de la Terre, le col­lec­tif contre l’A480, Sortir du nucléaire, Action Neyrpic…  « Nous lut­tons contre le pro­jet Neyrpic et, pour les muni­ci­pales, nous vou­lons que les can­di­dats disent la vérité sur l’ur­gence cli­ma­tique », explique un acti­viste d’Extinction rebel­lion. « La pre­mière chose que je regarde quand je vote, c’est leur pro­gramme éco­lo­gique », assure le jeune homme.

 

La première marche pour le climat de l'année. © Joël Kermabon - Place Gre'net

La pre­mière marche pour le cli­mat de l’an­née. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

D’autres sont impli­qués dans plu­sieurs asso­cia­tions, toutes liées d’une manière ou d’une autre à l’ur­gence cli­ma­tique. Ils agissent col­lec­ti­ve­ment mais aussi indi­vi­duel­le­ment pour mettre des actions concrètes en place. Madame Odino fait par­tie de ceux-là . Elle nous fait part de ses acti­vi­tés et de son enga­ge­ment pour le climat.

 

 

 

La Société générale et le projet Neyrpic dans le collimateur

 

Avant que la mani­fes­ta­tion ne s’é­lance, un petit groupe d’ac­ti­vistes d’Alternatiba et d’ANV Cop 21 ont une nou­velle fois pris pour cible l’a­gence de la Société géné­rale de la place Victor-Hugo. En cause ? L’implication de la banque dans un gros ter­mi­nal d’ex­por­ta­tion de gaz de schiste à Rio Grande. « Un pro­jet cli­ma­ti­cide d’une banque fos­sile », ont dénoncé les acti­vistes en recou­vrant sa façade d’empreintes de mains rouges et d’affiches.

 

Des empreintes palmaires rouges et des affiches apposées sur la façade de la Société générale. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Des empreintes pal­maires rouges et des affiches appo­sées sur la façade de la Société géné­rale. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Ce ne sera pas la seule action de cet après-midi, glo­ba­le­ment consa­cré au cli­mat. Dans le viseur des mani­fes­tants, des pro­jets locaux contri­buant ou par­ti­ci­pant « à la des­truc­tion du vivant et du cli­mat ». Tels l’é­lar­gis­se­ment de l’A480 ou le très décrié pro­jet de centre com­mer­cial, déjà bien engagé, sur l’an­cien site de Neyrpic à Saint-Martin-d’Hères.

 

« Dans la triple impasse éco­lo­gique, sociale et démo­cra­tique de notre monde, nous pen­sons que ce centre com­mer­cial fait par­tie du pro­blème et non pas des solu­tions », fus­tige le col­lec­tif Action Neyrpic.

 

 

Prochaine marche pour le climat le samedi 14 mars

 

La marche s’est ensuite pro­lon­gée de manière “sau­vage” en direc­tion de la friche Neyrpic. Mais face à la pré­sence de gen­darmes mobiles, les mani­fes­tants ont pré­féré se ras­sem­bler sur une place. Trompant la vigi­lance des forces de l’ordre, quelques acti­vistes ont alors recou­vert, pour le détour­ner, un grand pan­neau de pro­mo­tion du nou­veau centre commercial.

 

 

Bien sûr, le col­lec­tif Citoyens pour le cli­mat entend bien ne pas s’ar­rê­ter là et main­te­nir la pres­sion. Ainsi, une nou­velle marche est-elle d’ores et déjà pro­gram­mée pour le samedi 14 mars à Grenoble.

 

Joël Kermabon

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Les glaciers fondent, et de plus en plus vite. Chaque année, les glaciers alpins perdent ainsi 3 mètres d'épaisseur. Une nouvelle étude enfonce le clou.
Réchauffement climatique : les glaciers alpins fondent de plus en plus vite

EN BREF - Les glaciers fondent, c'est un fait. Mais la fonte s'est nettement accélérée ces dix dernières années. A tel point que les glaciers Lire plus

La glace des Alpes conservée en Antarctique. Projet Protecting Ice Memory Crédit Sarah Del Ben - Wild Touch - Fondation UGA
Ice memory : après le Mont-Blanc, les glaciologues forent dans les Andes

Dans un mois, des glaciologues français, américains, russes, brésiliens et boliviens impliqués dans le projet Ice memory iront forer un glacier andin, à 6 300 m d'altitude, Lire plus

A Saint-Pierre-de-Chartreuse, le maire a été dessaisi de ses pouvoirs budgétaires. Le temps pour le préfet de reprendre la main et redresser la barre.
Hiver sans neige (ou presque) : un avant-goût de fin de siècle

DÉCRYPTAGE - La douceur de cet hiver vient nous rappeler que de telles températures seront tout à fait ordinaires à la fin du siècle. Préfiguration Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : deux mille manifestants ont dénoncé « le manque d’ambition » de la loi Climat et résilience

  REPORTAGE VIDÉO - Deux mille manifestants ont marché pour le climat à Grenoble ce dimanche 9 mai 2021 et dénoncé « le manque d’ambition Lire plus

Flash Info

|

24/06

17h15

|

|

24/06

10h09

|

|

23/06

11h06

|

|

23/06

7h33

|

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin