Le Département de l’Isère va devoir ouvrir ses réseaux sociaux à l’opposition

Le Département de l’Isère va devoir ouvrir ses réseaux sociaux à l’opposition

 

FOCUS - Victoire juridique pour les élus d'opposition du groupe RCSE du Département de l'Isère : le tribunal administratif de Grenoble estime qu'ils ont le droit de réclamer la mise en place d'une visibilité des oppositions sur les réseaux sociaux du Conseil départemental. Une décision qui, toutefois, ne remet pas en cause le principe de proportionnalité instauré par la collectivité.

 

 

Demain, des messages ou des vidéos de l'opposition écologiste sur les comptes Facebook et YouTube du Conseil départemental de l'Isère ? Si les modalités restent à mettre en place, c'est bel et bien ce que préconise en substance le tribunal administratif de Grenoble. Dans une décision rendue en fin d'année 2019, la justice a ainsi reconnu le droit des oppositions à figurer sur les différents canaux de communication du Département.

 

De gauche à droite : Nadia Kirat, Véronique Vermorel, Olivier Bertrand et Benjamin Trocmé du groupe RCSE © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite : Nadia Kirat, Véronique Vermorel, Olivier Bertrand et Benjamin Trocmé du groupe RCSE. © Florent Mathieu - Place Gre'net

 

Si les groupes d'opposition (Socialiste, communiste, écologiste et LREM) disposent d'un espace d'expression au sein du bimestriel Isère Mag, ce n'est en effet pas le cas sur le site du Département, ni sur ses pages Facebook, Twitter ou YouTube. Une situation dénoncée par le groupe RCSE (Rassemblement des citoyens solidarité et écologie), qui juge que les réseaux sociaux du Département sont aujourd'hui exploités à des fins politiques autant qu'institutionnelles.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 78 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Domène : l’élu RN Quentin Feres s’op­pose à une lec­ture théâ­trale, qua­li­fiée de « pro­mo­tion du wokisme », à la médiathèque

EN BREF - Le conseiller municipal Rassemblement national de Domène Quentin Feres, membre de la majorité, s'oppose à l'organisation d'une lecture théâtrale du livre La Lire plus

Saint-Égrève : le Chai inau­gure l’hô­pi­tal de jour soins conjoints parents-bébé, « une struc­ture unique en Isère »

FOCUS - Le Centre hospitalier Alpes-Isère (Chai) de Saint-Égrève a inauguré, jeudi 11 avril 2024, l'hôpital de jour soins conjoints parents-bébé. Ouverte en décembre 2023, Lire plus

"Arabes de service": deux élues grenobloises portent plainte contre une troisième pour injure raciste
« Arabes de ser­vice » : deux élues gre­no­bloises portent plainte contre une troi­sième pour injure raciste

FOCUS - La Ville de Grenoble a validé l'octroi de la protection fonctionnelle en faveur de ses élues Salima Djidel et Kheira Capdepon contre une Lire plus

À la Métropole de Grenoble, le débat sur la compétence "nappes souterraines" tourne en eau de boudin
À la Métropole de Grenoble, le débat sur la com­pé­tence « nappes sou­ter­raines » tourne en eau de boudin

FOCUS - Une délibération pour modifier les statuts de la Métropole de Grenoble a donné lieu à de nouveaux échanges au vitriol lors du conseil Lire plus

Cité scolaire internationale de Grenoble DR
« Népotisme » à la Cité sco­laire inter­na­tio­nale de Grenoble : des ensei­gnants s’in­surgent dans une lettre ouverte au rectorat

FOCUS - Le Collectif pour la défense du service public d’éducation (CDE38) a adressé, le 1er avril 2024, une lettre ouverte au rectorat de Grenoble, Lire plus

"Nomadisme, déni de civilisation": le PCF 38 dénonce les propos du maire de Villette-d'Anthon
« Nomadisme, déni de civi­li­sa­tion » : le PCF 38 dénonce les pro­pos du maire de Villette-d’Anthon

EN BREF - Le Parti communiste français de l'Isère a dénoncé par communiqué, le 9 avril 2024, une "stigmatisation des citoyens français itinérants" (ou gens Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !