Le syndicat mixte des mobilités de l'aire grenobloise a élu son président, sans trop de surprise mais aussi sans les élus de la majorité départementale.

Yann Mongaburu, élu président du syndicat des mobilités pour trois mois… sans les élus de la majorité départementale

Yann Mongaburu, élu président du syndicat des mobilités pour trois mois… sans les élus de la majorité départementale

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Le syndicat mixte des mobilités de l’aire grenobloise a élu son président, le 7 janvier dernier, sans trop de surprise… et sans les élus de la majorité départementale. Le Département de l’Isère applique en effet la politique de la chaise vide, depuis qu’il a annoncé se retirer de ce syndicat des transports élargi au Grésivaudan et au Voironnais. Saisie en urgence, la justice examinera plus tard la légalité, contestée, du nouveau syndicat.

 

 

Yann Mongaburu lors de la présentation de GreenZenTag II à bord d'un bus de la ligne Chrono C1. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Yann Mongaburu, pré­sident du SMTC et désor­mais pré­sident du Smmag. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Le syn­di­cat mixte des mobi­li­tés de l’aire gre­no­bloise (Smmag) fait ses pre­miers pas. Et ils sont pour le moins chao­tiques. Depuis le 1er jan­vier, le Smmag a en effet pris le relais du syn­di­cat mixte des trans­ports en com­mun de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise (SMTC). Et a élargi son péri­mètre pour y inclure, outre la Métropole de Grenoble, le Grésivaudan et, dans une moindre mesure, le Voironnais.

 

Le 7 jan­vier der­nier, il a donc élu son pré­sident. Pas vrai­ment nou­veau puisque Yann Mongaburu, élu à une très large majo­rité – 21 voix pour et 2 abs­ten­tions – pré­si­dait jusque-là le SMTC. Il était aussi le seul can­di­dat à un poste dont le man­dat est réduit à la por­tion congrue : trois mois. En avril, pas­sées les élec­tions, le Smmag devra ainsi dési­gner un nou­veau bureau.

 

 

La légalité du Smmag devant la justice

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 71 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCaptcha et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La justice ordonne la suspension de l'arrêté organisant les piétonnisations Place(s) aux enfants sur Grenoble
La justice ordonne la suspension de l’arrêté organisant les piétonnisations Place(s) aux enfants sur Grenoble

FIL INFO — Le tribunal administratif de Grenoble ordonne à la Ville de Grenoble la suspension de l'arrêté organisant les piétonnisations siglées Place(s) aux enfants. Lire plus

Conseil métropolitain : le groupe Une métropole d’avance demande au gouvernement de déclarer « l’état d’urgence climatique »

FOCUS - Le groupe Une métropole d'avance (Uma) a formulé un vœu demandant au gouvernement de déclarer l'état d'urgence climatique lors du conseil métropolitain de Lire plus

Place(s) aux enfants: nouvelles polémiques autour de la piétonnisation de plusieurs rues à Grenoble
Place(s) aux enfants : nouvelles polémiques autour de la piétonnisation de plusieurs rues à Grenoble

FOCUS - Alors que la Ville de Grenoble vient de présenter (de nouveau) le déploiement du dispositif Place(s) aux enfants, la colère contre la piétonnisation d'une dizaine Lire plus

Fermeture d'Esclangon: Grenoble coupe-t-elle les ponts avec la Ville de Fontaine et la Métropole?
Fermeture d’Esclangon : Grenoble coupe-t-elle les ponts avec la Ville de Fontaine et la Métropole ?

FOCUS - La décision de la Ville de Grenoble de ne pas rouvrir, comme attendu, le pont Esclangon dans son sens Grenoble-Fontaine provoque la colère Lire plus

Les colonnes Morris estampillées JCDecaux de retour à Grenoble sept ans après leur disparition
Les colonnes Morris estampillées JCDecaux de retour à Grenoble sept ans après leur disparition

FOCUS - Sept ans après leur disparition, les colonnes Morris JCDecaux refont leur apparition dans le paysage urbain grenoblois. De quoi susciter l'ironie du groupe Lire plus

Jugement du Tribunal administratif sur la piétonnisation de la rue Cuvier: une validation, ou un camouflet?
Jugement du tribunal administratif sur la piétonnisation de la rue Cuvier : une validation ou un camouflet ?

FOCUS - Saisi par un commerçant, le tribunal administratif de Grenoble a rendu son jugement sur la question de la piétonnisation de la rue Cuvier. Lire plus

Flash Info

|

26/01

0h05

|

|

25/01

18h00

|

|

25/01

16h54

|

|

25/01

11h45

|

|

24/01

19h00

|

|

24/01

14h56

|

|

24/01

12h09

|

|

23/01

23h39

|

|

22/01

16h03

|

|

22/01

15h43

|

Les plus lus

Chloé LE BRET

Politique| Grenoble : Chloé Le Bret, conseillère municipale à l’égalité des droits, démissionne suite à « une rupture de confiance »

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Action de désobéissance civile de femmes en burkini à la piscine des Dauphine de Grenoble, vendredi 17 mai DR

Abonnement| Pétition pro-burqini : la majorité d’Eric Piolle refuse de s’engager… après un processus de médiation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin