Nathalie Béranger démissionne du conseil municipal de Grenoble pour céder sa place… à Alain Carignon

Nathalie Béranger démissionne du conseil municipal de Grenoble pour céder sa place… à Alain Carignon

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Annonce surprise : Alain Carignon siégera au conseil municipal de Grenoble dès le mois de décembre 2019. La conseillère municipale Nathalie Béranger a en effet annoncé sa démission, de même que sa “remplaçante” Brigitte Boer, afin de permettre à l’ancien maire d’intégrer les rangs de l’opposition. Et de porter la campagne électorale jusque dans l’enceinte des débats municipaux. Quitte à susciter des commentaires acerbes.

 

 

Dernier coup d’é­clat d’Alain Carignon : vingt-quatre ans après la fin pré­ma­tu­rée de son man­dat de maire de Grenoble et un pas­sage par la case pri­son, le can­di­dat déclaré aux muni­ci­pales 2020 fera son retour au conseil muni­ci­pal de la ville dès le mois de décembre. Neuvième sur la liste de Matthieu Chamussy en 2014, Alain Carignon n’a­vait jusque-là pu sié­ger face à la nou­velle majo­rité. C’est désor­mais pos­sible… à la faveur de deux démis­sions successives.

 

Nathalie Béranger. © Nils Louna - Place Gre'net

Nathalie Béranger. © Nils Louna – Place Gre’net

 

Les démis­sions en ques­tion ? Celles de la conseillère muni­ci­pale d’op­po­si­tion Nathalie Béranger, puis de Brigitte Boer, en hui­tième posi­tion sur la liste Chamussy. Un tour de passe-passe démo­cra­tique qui per­met à l’an­cien maire de prendre place dans les rangs de l’op­po­si­tion. De quoi pro­mettre une saine ambiance face au maire Éric Piolle, qui ne cesse de fus­ti­ger son pré­dé­ces­seur, inva­ria­ble­ment qua­li­fié de « cor­rompu ».

 

 

Une décision prise « collectivement »

 

Comment s’est prise cette déci­sion ? « Collectivement », nous répond Nathalie Béranger. « J’ai fait part à Alain Carignon de mon sou­hait de rejoindre la liste de la société civile qu’il conduit. Après, il y a for­cé­ment eu dis­cus­sion entre nous, et nous avons abouti à cette solu­tion », explique-t-elle. Des dis­cus­sions… et une condi­tion ? « Ce n’est pas ce que je dis ! J’ai décidé par moi-même de faire mon­ter Alain Carignon au conseil muni­ci­pal pour qu’il puisse s’ex­pri­mer dès le mois de décembre », cor­rige l’ex-élue.

 

Nathalie Béranger ne paraîtra plus aux côtés de Bernadette Cadoux et Matthieu Chamussy au conseil municipal de Grenoble © Joël Kermabon - Place Gre'net

Nathalie Béranger ne paraî­tra plus aux côtés de Bernadette Cadoux et Matthieu Chamussy au conseil muni­ci­pal de Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Et pas ques­tion de par­ler d’ar­ran­ge­ment en échange d’un poten­tiel poste d’ad­jointe en cas de vic­toire en 2020. « Je n’ai pas de pro­messes de ce genre-là », affirme Nathalie Béranger. Pour qui le fait de per­mettre à Alain Carignon de sié­ger au conseil muni­ci­pal « ajoute un plus au débat démo­cra­tique, tout sim­ple­ment ».

 

Un plus… et une atmo­sphère de débat de cam­pagne jusque dans la salle du conseil muni­ci­pal. « Nous sommes en cam­pagne ! », rétorque pré­ci­sé­ment l’an­cienne conseillère. « Un bud­get va être voté au mois de décembre, et je ne suis pas cho­quée que l’on puisse en débattre. Aujourd’hui, c’est l’a­ve­nir qu’il faut regar­der, et le bud­get cela fait par­tie de l’a­ve­nir de la Ville », consi­dère ainsi Nathalie Béranger. Pour qui la pré­sence du can­di­dat Alain Carignon face au can­di­dat Éric Piolle per­met­tra de « savoir les axes poli­tiques qui seront por­tés par les uns et les autres ».

 

 

Nathalie Béranger a‑t-elle « vendu son âme » ?

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 53 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La Ville de Grenoble vante une saison de plantations 2021-2022 record avec plus de 1500 arbres prévus
La Ville de Grenoble vante une saison de plantations 2021 – 2022 record avec plus de 1500 arbres prévus

FIL INFO - La Ville de Grenoble annonce des plantations d'arbres records pour 2021-2022, saison marquée par le titre de Capitale verte européenne. Ce sont Lire plus

Charte de l'habitat: la Ville de Grenoble demande aux Grenoblois leurs idées "pour mieux habiter la ville"
Charte de l’habitat : la Ville de Grenoble demande aux Grenoblois leurs idées « pour mieux habiter la ville »

FLASH INFO — Recueillir les attentes et les idées des Grenoblois "pour mieux habiter la ville". Tel est l'objectif d'un questionnaire lancé par la Ville Lire plus

Les capteurs de CO2 fonctionnent avec un système de voyants lumineux vert, orange et rouge indiquant à quel moment il convient d'aérer la pièce. © Girts Ragelis / Shutterstock
Covid-19 : capteurs de CO2 et purificateurs d’air arrivent en ordre dispersé dans les établissements scolaires isérois

DÉCRYPTAGE - Jean-Michel Blanquer a de nouveau appelé, dimanche 2 janvier 2022, à accélérer le déploiement des capteurs de CO2 dans les établissements scolaires, pour Lire plus

Grève des agents de la Propreté urbaine de Grenoble et blocage de la déchetterie Jacquard
Grève des agents de la Propreté urbaine de Grenoble et blocage de la déchetterie Jacquard

FIL INFO - Début d'année mouvementé à la déchetterie Jacquard de Grenoble. Pour protester contre les conditions de mise en œuvre des 1607 heures annuelles, Lire plus

Vitalité du centre-ville de Grenoble: le groupe Société Civile adresse à la Ville ses "contre-propositions"
Vitalité du centre-ville de Grenoble : le groupe Société civile adresse à la Ville ses « contre-propositions »

FIL INFO - Alors que le maire de Grenoble Éric Piolle et son adjoint Maxence Alloto viennent de présenter leurs quinze propositions pour redonner de Lire plus

Dernière ligne droite pour les inscriptions à la nouvelle édition d'Émergences à Grenoble
Dernière ligne droite pour les inscriptions à la nouvelle édition d’Émergences à Grenoble

FLASH INFO — Il reste encore quelques jours, et plus précisément jusqu'au vendredi 7 janvier, pour déposer son inscription à la neuvième édition d'Émergences. Un Lire plus

Flash Info

|

17/01

10h52

|

|

15/01

13h56

|

|

14/01

20h48

|

|

14/01

16h22

|

|

14/01

10h53

|

|

14/01

10h01

|

|

13/01

18h54

|

|

13/01

13h09

|

|

13/01

10h51

|

|

13/01

10h32

|

Les plus lus

Le groupe d'opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Flash info| Le groupe d’opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Le festival Magic Bus revient sur l'Esplanade pour sa 21e édition en 2022. © Retour de scène

Culture| Festival Magic Bus : après l’anneau de vitesse en 2021, retour sur l’Esplanade en 2022

Affaire Maëlys : une enquête ouverte pour violation du secret professionnel. Couloir du Palais de Justice de Grenoble où on peut voir une avocate. ©Malo Dumay Joubert - Placegrenet.fr

Flash info| Affaire Maëlys : après un reportage de TF1, le parquet de Grenoble ouvre une enquête pour violation du secret professionnel

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin