Nathalie Béranger démis­sionne du conseil muni­ci­pal de Grenoble pour céder sa place… à Alain Carignon

Nathalie Béranger démis­sionne du conseil muni­ci­pal de Grenoble pour céder sa place… à Alain Carignon

 

FOCUS - Annonce surprise : Alain Carignon siégera au conseil municipal de Grenoble dès le mois de décembre 2019. La conseillère municipale Nathalie Béranger a en effet annoncé sa démission, de même que sa “remplaçante” Brigitte Boer, afin de permettre à l'ancien maire d'intégrer les rangs de l'opposition. Et de porter la campagne électorale jusque dans l'enceinte des débats municipaux. Quitte à susciter des commentaires acerbes.

 

 

Dernier coup d'éclat d'Alain Carignon : vingt-quatre ans après la fin prématurée de son mandat de maire de Grenoble et un passage par la case prison, le candidat déclaré aux municipales 2020 fera son retour au conseil municipal de la ville dès le mois de décembre. Neuvième sur la liste de Matthieu Chamussy en 2014, Alain Carignon n'avait jusque-là pu siéger face à la nouvelle majorité. C'est désormais possible… à la faveur de deux démissions successives.

 

Nathalie Béranger. © Nils Louna - Place Gre'net

Nathalie Béranger. © Nils Louna - Place Gre'net

 

Les démissions en question ? Celles de la conseillère municipale d'opposition Nathalie Béranger, puis de Brigitte Boer, en huitième position sur la liste Chamussy. Un tour de passe-passe démocratique qui permet à l'ancien maire de prendre place dans les rangs de l'opposition. De quoi promettre une saine ambiance face au maire Éric Piolle, qui ne cesse de fustiger son prédécesseur, invariablement qualifié de « corrompu ».

 

 

Une décision prise « collectivement »

 

Comment s'est prise cette décision ? « Collectivement », nous répond Nathalie Béranger. « J'ai fait part à Alain Carignon de mon souhait de rejoindre la liste de la société civile qu'il conduit. Après, il y a forcément eu discussion entre nous, et nous avons abouti à cette solution », explique-t-elle. Des discussions… et une condition ? « Ce n'est pas ce que je dis ! J'ai décidé par moi-même de faire monter Alain Carignon au conseil municipal pour qu'il puisse s'exprimer dès le mois de décembre », corrige l'ex-élue.

 

Nathalie Béranger ne paraîtra plus aux côtés de Bernadette Cadoux et Matthieu Chamussy au conseil municipal de Grenoble © Joël Kermabon - Place Gre'net

Nathalie Béranger ne paraîtra plus aux côtés de Bernadette Cadoux et Matthieu Chamussy au conseil municipal de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

 

Et pas question de parler d'arrangement en échange d'un potentiel poste d'adjointe en cas de victoire en 2020. « Je n'ai pas de promesses de ce genre-là », affirme Nathalie Béranger. Pour qui le fait de permettre à Alain Carignon de siéger au conseil municipal « ajoute un plus au débat démocratique, tout simplement ».

 

Un plus… et une atmosphère de débat de campagne jusque dans la salle du conseil municipal. « Nous sommes en campagne ! », rétorque précisément l'ancienne conseillère. « Un budget va être voté au mois de décembre, et je ne suis pas choquée que l'on puisse en débattre. Aujourd'hui, c'est l'avenir qu'il faut regarder, et le budget cela fait partie de l'avenir de la Ville », considère ainsi Nathalie Béranger. Pour qui la présence du candidat Alain Carignon face au candidat Éric Piolle permettra de « savoir les axes politiques qui seront portés par les uns et les autres ».

 

 

Nathalie Béranger a-t-elle « vendu son âme » ?

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 53 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

« Dîner des som­mets » : sommé par le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de com­mu­ni­quer la liste des invi­tés, Laurent Wauquiez refuse
« Dîner des som­mets » : sommé par le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de com­mu­ni­quer la liste des invi­tés, Laurent Wauquiez refuse

EN BREF - Près de deux ans après le “dîner des sommets” organisé en juin 2022, le tribunal administratif de Lyon a sommé Laurent Wauquiez, Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF : La colère de la MJC - Théâtre Prémol
Chronique Place Gre’net – RCF : La colère de la MJC – Théâtre Prémol

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif? Revenir sur une actualité, Lire plus

Rassemblement contre la tansphobie, le dimanche 26 mai 2024 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : plus de 150 per­sonnes ont par­ti­cipé à un ras­sem­ble­ment contre la transphobie

FOCUS - À l'appel du mouvement Contre offensive trans 38 et d'autres associations et collectifs, près de 150 personnes se sont rassemblées rue Félix-Poulat, dimanche Lire plus

Jeudi 23 mai 2024, des représentants de la Métropole et de la Ville de Grenoble visitaient les locaux de l'association Ça déménage. © Joël Kermabon - Place Gre'net
L’association gre­no­bloise Ça démé­nage qui aide les vic­times de vio­lences à quit­ter leur conjoint s’ins­talle à Sassenage

FOCUS - Aider les femmes victimes de violences conjugales à partir de chez elles et leur fournir au maximum ce dont elles ont besoin pour Lire plus

De gauche à droite : Rida Ghalloudi (Sages), Mathieu Tovenatti (Ogic), Savinien De Pizzol, (agence Dumétier), Isabelle Peters, première adjointe de la Ville de Grenoble et Margot Belair, déléguée à l'Urbanisme lors de la présentation du projet de réhabilitation des Volets Verts de l'Abbaye. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réhabilitation de la cité des Volets verts : « Nous nous bat­trons jusqu’au bout contre ce projet ! »

REPORTAGE - La Ville de Grenoble organisait, mercredi 22 mai 2024, une réunion publique d'information sur la réhabilitation de la cité des Volets verts dans Lire plus

Européennes: la liste Écologie positive et Territoires a fait escale à Grenoble, sur les terres d'Éric Piolle
Européennes : les repré­sen­tants de la liste Écologie posi­tive et ter­ri­toires, en cam­pagne à Grenoble, taclent Éric Piolle

FOCUS - Éric Lafond, porte-parole national de la liste candidate aux élections européennes 2024 Écologie positive et territoires, et son candidat isérois Bernard Zamora ont Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !