Municipales à Grenoble : le Mouvement Républicain et Citoyen se rallie au projet « Grenoble Nouvel Air »

sep article

Notre indépendance c

 

EN BREF – La Gauche républicaine et socialiste, à laquelle appartient le Mouvement républicain et citoyen, se rallie au projet « Grenoble Nouvel Air » qui vient d’être lancé. Un mouvement dont Olivier Noblecourt se défend d’être la tête de liste et qui appelle à un rassemblement des forces de gauche.

 

 

Frédéric Vergez, président de comité départemental de l'Isère du Mouvement républicain et citoyen, annonce le ralliement au mouvement Grenoble Nouvel Air.Frédéric Vergez, Président de comité départemental de l'Isère - du MRC et de la GRS - © Sébastien Riglet - Place Gre'net

Frédéric Vergez, pré­sident de comité dépar­te­men­tal de l’Isère du MRC et de la GRS. © Sébastien Riglet – Place Gre’net

Frédéric Vergez n’a pas attendu long­temps avant d’annoncer son ral­lie­ment à Grenoble Nouvel Air. Un col­lec­tif lancé par Olivier Noblecourt, ex-adjoint socia­liste de Michel Destot devenu délé­gué inter­mi­nis­té­riel en charge de la pau­vreté sous Emmanuel Macron.

 

Le pré­sident de comité dépar­te­men­tal de l’Isère du Mouvement répu­bli­cain et citoyen (MRC) et de la Gauche répu­bli­caine et socia­liste (GRS) ne pou­vait pas res­ter spec­ta­teur, en cette fin de man­dat d’Eric Piolle. Depuis 2014, « Grenoble s’est trou­vée affai­blie. Son attrac­ti­vité abais­sée. La qua­lité de vie des habi­tants dégra­dée », juge en effet Frédéric Vergez.

 

L’ancien conseiller régio­nal Rhône-Alpes (1998−2004) cite deux exemples, à com­men­cer par la poli­tique des dépla­ce­ments. « Entrer dans Grenoble, c’est la pagaille. Les auto­routes à vélo sont une pro­vo­ca­tion ». Il évoque éga­le­ment la sécu­rité des per­sonnes et des biens. « Comparativement à la popu­la­tion, il y a plus de crimes et délits sur la cir­cons­crip­tion de police de Grenoble que sur celles de Marseille, Toulon ou Rennes. »

 

Par ailleurs, expert immo­bi­lier auprès de la Cour d’appel de Grenoble, il estime que la ville « décroche » dans ce domaine. « Quand j’ai com­mencé, un bien coû­tait plus cher à Grenoble qu’à Lyon. Aujourd’hui, c’est le contraire. Le prix de l’immobilier reflète l’attractivité et la qua­lité de vie d’une ville. »

 

 

Noblecourt ? Le candidat idéal pour Grenoble

 

Si un récent son­dage place le maire sor­tant et Alain Carignon au second tour, Frédéric Vergez a de l’es­poir. « Faut-il conti­nuer avec l’équipe qui a fait du mal à Grenoble ces der­nières années, ou choi­sir Carignon, qui devrait être dis­qua­li­fié d’office après sa condam­na­tion ? »

 

Quant à Émilie Chalas, can­di­date La République en Marche, il estime qu’elle n’a « pas mon­tré une appé­tence par­ti­cu­lière pour la ques­tion gre­no­bloise, en tant que dépu­tée de l’Isère ».

 

Le Mouvement républicain et citoyen se rallie au mouvement Grenoble Nouvel Air. Pour Frédéric Vergez, la Gauche Républicaine et socialiste ne pouvait pas rester spectatrice - © Sébastien Riglet - Place Gre'net

Pour Frédéric Vergez, la Gauche Républicaine et socia­liste ne pou­vait pas res­ter spec­ta­trice.
© Sébastien Riglet – Place Gre’net

 

Mais n’est-ce pas trop tard pour se lan­cer dans la cam­pagne ? « Il y a eu un gros tra­vail d’écoute des Grenoblois. On va faire une ving­taine de réunions de quar­tier d’ici la Toussaint pour écou­ter et don­ner des pre­mières pistes. »

 

S’il ne se dit pas tête de liste de Grenoble Nouvel Air, Olivier Noblecourt serait le bon can­di­dat pour Frédéric Vergez. « Il a été adjoint de Michel Destot. Il connaît Grenoble. Nous pou­vons por­ter un pro­jet qui a du sens avec les forces de gauche. Il faut retrou­ver un cap du pro­grès social, de l’innovation tech­no­lo­gique et scien­ti­fique. »

 

Sébastien Riglet

 

commentez lire les commentaires
6160 visites | 8 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 8
  1. @Amigo. Allez, je crois qu’il n’est plus utile de dis­cu­ter avec vous, vous me saou­lez. On ne vous parle pas de la mon­tagne mais des SUV urbains qui ne sont même pas 4×4 ! Vous savez, les Qasquai, 3008… Pour connaître très bien la mon­tagne et ses habi­tants, qua­si­ment les seuls qui ont un 4×4 sont les chas­seurs et ceux qui ont besoin d’al­ler en forêt. Les autres sont loin de tous avoir des 4×4 et de toute façon, je vous par­lais des SUV 4×2 urbains, donc vous êtes hors-sujet. Profitez bien de votre 4×4 tant qu’il reste encore un peu de neige sur vos routes de mon­tagne. Car avec la raré­fac­tion de la neige à cause du chan­ge­ment cli­ma­tique dont vous contes­tez pro­ba­ble­ment l’exis­tence et les causes, votre famille sera défi­ni­ti­ve­ment « en sécu­rité « !!!

    sep article
  2. Ce Monsieur ne repré­sente que lui-même. Comme vous. Pour le reste, j’at­ten­dais d’un che­vè­ne­men­tiste qu’il nous parle de l’is­la­misme, de la burqa de bain… Il ne faut avoir jamais fait de vélo en ville pour ne pas com­prendre le besoin de béné­fi­cier d’i­ti­né­raires sécu­ri­sés et sépa­rés. Surtout quand les cycles repré­sentent 15 à 25% des dépla­ce­ments. Ne nous par­lez pas d’aug­men­ta­tion de la pol­lu­tion due à la conges­tion, sur­tout quand l’Agence inter­na­tio­nale de l’éner­gie vient de sor­tir un rap­port sup­pliant les gens d’ar­re­ter d’a­che­ter des SUV, les­quels, en 10 ans, ont anéanti les pro­grès faits sur la dépol­lu­tion des moteurs : https://www.google.com/amp/s/www.connaissancedesenergies.org/afp/les-4x4-urbains-alimentent-fortement-les-emissions-mondiales-de-co2-191016%3famp

    Cordialement

    sep article
    • @Gilce
      [Modéré : pro­pos insul­tants] Dans la région mon­ta­gneuse les gens achètent les 4×4 pas pour le plai­sir, mais par néces­sité. La sécu­rité de ma famille m’est 100000 fois plus impor­tante que tous les rap­ports du monde et vos gémis­se­ments pseudo- ecolo

      sep article
  3. C’ est assez par­lant que même les gens de gauche sont au point de vomir dès qu’on parle des pas­tèques et des « auto­routes à vélo « . C’est un très bon indi­ca­teur que peut importe qui gagne les muni­ci­pales 2020, les « auto­routes » seront sup­pri­mées 🙂

    sep article
  4. De la part d’un che­vè­ne­men­tiste, je m’at­ten­dais à un dis­cours plus intel­li­gent : à un posi­tion­ne­ment clair sur l’is­la­misme, le bur­quini, etc. Pas à un dis­cours digne des années 80 sur la poli­tique cyclable.

    sep article
  5. je com­prends plus rien avec tous ces mou­ve­ments, alliances et ral­lie­ment.
    On dirait qu’il y a plus de géné­raux que de sol­dats ! (ceci vaut pour TOUS)
    Une car­to­gra­phie serait pas mal, un guide des « 7 familles », une bio + par­cours des inter­ve­nants car là je pane plus rien : Piolle qui essaie de piquer l’électorat de Carignon pro condam­na­tion abus de bien publique (fete de Tuile+ siége Crédit Agricole). Carignon qui ral­lie du FO (?!), Madame SALAT qui veut à tout pris avoir un siège, bref, c’est le bazar

    sep article
  6. non, merci, on a vu dans quel état se trouve Grenoble après des années et des années des pou­voirs gau­chistes (Destot et Piolle, sans comp­ter la ges­tion de la métro par Ferrari). Merci, il est grand temps de les balayer TOUS dans la pou­belle

    sep article
  7. C’est mar­rant ecs mou­ve­ment où il n’y a qu’une per­sonne.

    sep article